AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 about last night (dalia)

avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
about last night (dalia) - Lun 28 Mai - 17:49
--------------------

ça n’allait pas. pas du tout même. tu étais venue pour t’amuser, pas pour regarder des jeunes guindés discuter politique en buvant à peine. tu ne savais pas pourquoi dalia t’avait invité ici – peut-être pour la bouffe et l’alcool à volonté – mais la soirée était loin d’être telle qu’elle te l’avait vendue. agacée par le manque d’ambiance, tu pris ta coupe de champagne avant d’aller rejoindre ton amie de l’autre côté de l’immense maison. même toi tu te demandais comment une famille pouvait avoir besoin de tant d’espace. il ne devait probablement jamais se croiser. peut-être que ce n’était pas plus mal. il paraissait que les riches ne se supportaient pas entre eux. leurs familles n’étaient que des écrans superficiels où tout semblait beau à la surface, mais où tout était pourri à l’intérieur. arrivée à la hauteur de dalia, tu lanças un sourire un peu faux aux gens qui l’entouraient avant de la tirer à l’écart. franchement, c’est quoi ta fête là ? j’suis sûre que y’aurait plus d’ambiance dans une maison de retraite. tu rigolas un peu avant de boire une gorgée dans ta flûte. je te jure, faut qu’on fasse quelque chose où je vais m’endormir. tu mimas un bâillement d’un geste théâtrale en jetant un coup d’œil autour de toi. il n’y avait que toi qui avait l’air de t’ennuyer autant, mais c’était parce que tu n’avais pas l’habitude de te retrouver au milieu de gens dont le patrimoine valait plus que ta propre vie. ils auraient probablement eu les moyens de t’acheter une nouvelle paire de poumons au marché noir. c’était peut-être la solution au fond. épouser un vieux riche et le balancer par-dessus son yacht avant de jouer les veuves désespérées. tu saurais sûrement faire ça. mais là n’était pas la question ce soir. tu devais d’abord trouver de quoi t’occuper pour que ce ne soit pas toi qui meurt d’ennui. tu veux pas lancer un jeu ou un truc du genre ? un espèce d’action ou vérité ? j’suis que ces gosses de riches kifferaient. t’espérais que dalia suivrait ton idée. qu’elle transformerait cette soirée en quelque chose de mémorable. positivement parlant. si elle ne le faisait pas, tu parviendrais sûrement à trouver un autre endroit où finir ta nuit avant de rentrer chez toi te préparer pour ton service. c’était une routine que tu suivais à la lettre. une routine qui t’épuisait plus que nécessaire mais dont tu ne pouvais pas te passer.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: about last night (dalia) - Jeu 31 Mai - 22:49
--------------------

Jour et nuit, Dalia fait la fête autant qu'elle le peut. Qu'elle mixe ou qu'elle ne mixe pas, elle s'amuse toujours autant. Ce soir, elle a embarqué Luna avec elle, se disant qu'avec elle, la fête serait plus folle. Elles ont beau avoir un certain écart d'âge, elles ne s'entendent pas moins très bien. Au contraire. Il y en a toujours une pour entraîner l'autre dans une soirée. Celle-là, ça ne sera pas la soirée du siècle, elle en est certaine. Ça ne bouge pas tant que ça. Du temps du lycée pourtant, ces gens-là étaient fous comme tous les adolescents. Aujourd'hui, ils sont chiants comme la pluie. Ils parlent de sujets de vieux, plus ou moins le genre qui peuvent déchirer une famille. Ça carbure au champagne et pas à la vodka mélangée avec toutes sortes de choses. Luna s'approche d'elle, parce qu'elle s'ennuie sûrement. C'est pareil pour la brune en réalité. « Ah non mais c'est clair... Ils étaient pas si soporifiques que ça, avant. » Les fêtes folles de son adolescence lui manquent, en réalité. Là, ce sont des gens presque tous rangés, avec un job stable. Elle est sûrement la seule à faire un métier un peu excentrique. « Je sais pas ce qu'on pourrait faire pour leur sortir le balais... » répond-elle après que Luna ait mimé un bâillement. C'est limite si Dalia n'aurait pas envie d'aller ailleurs qu'ici pour s'amuser. C'est limite même si elle n'a pas baissé les bras quant à l'ambiance de la fête. Peuvent-elles au moins la rendre moins pourrie qu'elle n'est ? C'est là que son amie lui propose un action ou vérité. Un grand classique, en soi. Mais sont-ils d'humeur joueuse au moins ? Dalia, elle n'a peur de rien. Et eux alors ? Eux, ils ont peut-être quelque chose à perdre. Elle, pas vraiment. Elle a déjà tout perdu, en réalité. « Bah écoute, on peut toujours tenter... Au pire on se casse, on va dans une boîte hein. » dit-elle. Elle va tenter, et on verra bien. Elle descend sa coupe de champagne, pose le verre n'importe où avant de taper dans ses mains. « Bon, on s'emmerde un peu non ? » lance-t-elle à la cantonade. « On se sort les balais d'où je pense et on joue. Action ou vérité, avec quelques shots pour pimenter le jeu. » Elle fait signe au barman de préparer ça. On la regarde, comme si elle était folle, comme toujours. Parce que ces gens, ils ont perdu l'habitude de s'amuser. Pas elle. Luna non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: about last night (dalia) - Dim 3 Juin - 19:54
--------------------

tu t’ennuyais à mourir. et quitte à crever, tu préférais encore le faire de ta maladie plutôt qu’à cette soirée barbante au possible. c’était loin de ce à quoi tu t’attendais venant de gosses de riches. même s’il y avait de l’alcool à volonté, tu n’étais pas le genre à discuter poliment avec une coupe de champagne à la main. tu étais plutôt de ceux qui enchaînaient les shooters le plus rapidement possible. il te semblait que tu ne pourrais pas montrer tes talents ce soir, à moins que tu fasses quelque chose pour décoincer tous ces gosses. il fallait que tu réfléchisses au meilleur moyen de le faire. et ce moyen s’appelait dalia. ah non mais c'est clair... ils étaient pas si soporifiques que ça, avant. tu voulais bien la croire sur parole, pourtant tu ne pus t’empêcher de rajouter quelque chose. c’est sûr que ça devait être cool les années quatre-vingt. tu répliquas, un sourire amusé sur les lèvres. c’était sûrement le premier vrai sourire qui illuminait ton visage depuis le début de la soirée. tu en avais lancé ici et là par politesse, mais ils étaient aussi vrais que les seins de la mère de celui dont on fêtait l’anniversaire. à moins que ce soit pour une toute autre occasion. tu n’en avais aucune idée en fait. finalement, tu finis par proposer un action ou vérité à ton amie. classique mais efficace. tu l’espérais en tout cas, parce que rien d’autre ne pourrait cette soirée. bah écoute, on peut toujours tenter... au pire on se casse, on va dans une boîte hein. tu rigolas un petit peu à sa proposition. c’était elle qui était censé mettre l’ambiance ici, mais même elle semblait avoir abandonné le navire en cours de route. comment ne pas le faire avec des gens pareils. si c’était les mêmes que sur le titanic, tu n’étais même pas étonnée qu’il ait coulé. bon, on s'emmerde un peu non ? on se sort les balais d'où je pense et on joue. action ou vérité, avec quelques shots pour pimenter le jeu. elle lança d’un trait après avoir vidé sa coupe de champagne. si tu ne la connaissais pas aussi bien, tu aurais presque pu être impressionnée. mais il t’en fallait plus maintenant. tu la suivis jusqu’au bar où vous attendaient vos shooters. tu en pris un dans ta main pour porter le toast de début de partie. ne regarde jamais un homme, à moins qu’il ait la tête entre tes jambes. amen. tu dis en souriant avec d’avaler le contenu sans en laisser la moindre goutte. vu que je suis une fille géniale, je te laisse commencer. un clin d’œil et le jeu était lancé. la soirée venait de prendre un tournant beaucoup plus intéressant d’un coup.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: about last night (dalia) - Sam 9 Juin - 11:46
--------------------

Dalia avait eu la riche idée d'emmener Luna à cette soirée. Dans son souvenir, ces gens-là étaient un peu plus fêtards que ça. Ils ne se contentaient pas de parler de leur vie presque trop rangée autour de quelques coupes de champagne et de mets extrêmement fins. Ce n'était pas ça. Contrairement à eux, elle est restée bloquée dans son adolescence, la brune. Elle en est toujours là, à faire la fête jusqu'au petit matin avec l'alcool qui coule à flots, sans se fixer la moindre limite. Son amie, elle veut animer un peu cette soirée, la pousse à le faire d'ailleurs, comme c'est un peu son travail. Ça ne va pas être une mince affaire, elle le sent bien. Elle aurait bien aimé que ça vienne tout seul, une bonne ambiance. Naturellement, Luna ne manque pas une occasion pour la charrier sur son âge. Lui rappeler qu'elle a déjà la trentaine passée. Elle n'aime pas ça, Dalia. Se sentir plus vieille que les autres. C'est pourtant inévitable, surtout quand elle passe des soirées avec des gens qui n'ont même pas franchi le cap des vingt-cinq ans. « Je venais à peine de naître figure-toi... » marmonne-t-elle, un peu bougon. Son âge, elle n'aime pas ça. Ça lui rappelle toujours ce qu'elle a pu manquer, auparavant, même si elle s'est bien rattrapée depuis. Enfin, elle va tenter de mettre un peu d'ambiance à cette soirée trop triste à son goût. Luna lui suggère un jeu bien connu de tous, le genre qui marche à tous les coups. Alors Dalia lance la proposition à qui veut bien l'entendre, à sa manière. Toujours avec le même franc-parler. On la regarde bizarrement, Dalia prend le chemin du bar pour commencer le jeu, avec Luna à sa suite. Quand elles y sont, quelques personnes se greffent, sans non plus qu'il y ait une véritable ruée. Luna reprend, Dalia glousse à sa manière de porter un toast. Une manière bien à elle, comme toujours. Elle la regarde vider son sot, amusée. Elle la laisse commencer, ouvrir le bal. Les regards sont donc posés sur Dalia, qui cherche la meilleure entrée en matière possible. « Quel honneur. » dit-elle d'abord. Elle se creuse la tête, se lance le défi de rendre cette soirée mémorable. Elle se tourne vers un jeune homme, fiancé de ce qu'elle a compris. Mais elle n'aura pas de limite. « Action ou vérité ? » Question traditionnelle, pour adapter ce qu'elle va bien pouvoir lui demander. Vérité. « Si tu pouvais coucher avec n'importe qui dans cette pièce, qui ce serait ? T'es pas obligé de dire moi bien sûr. » dit-elle, malicieuse, bien consciente que sa fiancée est à quelques pas. Elle jette un regard complice à Luna au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: about last night (dalia) - Mar 12 Juin - 10:25
--------------------

gens ennuyeux, soirée ennuyeuse. l’un allait avec l’autre, surtout quand il n’y avait personne pour rattraper le niveau. personne à part vous bien sûr. dalia et toi étiez comme deux extraterrestres au milieu de cette fête où personne ne semblait vouloir vraiment s’amuser. peut-être que personne ne savait le faire en fait. ou alors ils avaient une drôle de manière de le montrer. c’est pour ça qu’il était temps de commencer votre petit jeu. de les détendre un peu à votre manière. la plupart serait gêné, tu pouvais déjà voir ça venir, mais ça t’importait peu. tu voulais t’amuser. tu le ferais avec ou sans eux. je venais à peine de naître figure-toi... elle te répondit quand tu évoquas les années quatre-vingts. face à son air boudeur, tu lui tiras la langue avant de t’exclamer d’un rire cristallin. tu savais très bien qu’elle refusait de vieillir. c’est d’ailleurs pour ça qu’elle faisait ce métier, animait ce genre de soirées. tu pouvais comprendre. toi aussi tu ne voulais pas vieillir, mais pas pour les mêmes raisons. une fois au bar, tu bus ton shot après un toast très inspiré. les gens vous regardaient comme si vous aviez une case en moins. toi tu rigolais de les voir si guindés. incapables d’être autre chose que des robots programmés par leurs parents. pourtant, certains d’entre eux se joignirent à vous pour une partie. tu n’aurais jamais parié qu’il y en avait des plus aventureux. dalia si, vu son expression satisfaite. quel honneur. elle commença en se tournant vers un homme de ton âge qui tenait fermement sa petite-amie, ou fiancée tu ne savais pas trop, par la main. action ou vérité ? un sourire étira tes lèvres en attendant sa réponse. tu étais prête à mettre ta main à couper qu’il ne choisirait pas action. ces gens-là n’avaient aucun courage. vérité. bingo. tu te mis à sourire de plus belle. si tu pouvais coucher avec n'importe qui dans cette pièce, qui ce serait ? t'es pas obligé de dire moi bien sûr. cette fois-ci, tu t’étouffas presque en essayant de ne pas rire. l’homme était aussi rouge que ta robe, incapable de regarder autre chose que ses pieds. n’importe qui sauf ta meuf, bien sûr. tu rajoutas après un regard entendu échangé avec dalia. ça t’amusait de le voir paniquer un peu. même si tu n’étais pas de ceux qui se moquent sans cesse des autres, tu devais avouer que tu ne pouvais pas t’en empêcher. à ton grand étonnement, il tourna la tête vers une femme à la robe étrangement courte qui n’avait pas détourner ses yeux de lui depuis le début du jeu. elle. il dit en n’osant plus croiser le regard de celle qui lui avait maintenant lâcher la main. sans perdre de temps, il posa la question à son voisin, qui, évidemment, choisit lui aussi vérité. tu te tournas vers dalia, un léger sourire satisfait sur le visage. c’était une excellente idée pas vrai ? tu soufflas avant de rajouter. la meilleure que j’ai jamais eu. puis tu te retournas pour suivre le jeu, en attendant que ce soit ton tour.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: about last night (dalia) - Sam 16 Juin - 18:37
--------------------

Dalia n'a plus qu'un point commun avec ces gens-là, c'est le milieu aisé dont ils sont issus. Le reste... En grandissant, tout s'en est allé. Les fêtes jusqu'au bout de la nuit, de tous les excès... Terminées. Ils ne sont plus que des adultes terriblement soporifiques. Un jeu, ça pourrait sortir tout le monde de cet ennui mortel. Elle ose espérer qu'ils s'ennuient aussi, à se congratuler sur leurs vies parfaites, faites de mariages, d'enfants, de promotions. Dalia, elle ne veut pas devenir le cliché de la fille riche qui a la vie parfaite. Elle veut vivre des aventures incroyables, ne jamais vraiment se poser. Elle ne veut pas vieillir non plus, et elle pourrait prétendre le contraire que ça se verrait quand même, que ça fait partie des choses qui la terrifient. Luna la connaît assez bien pour le savoir, et c'est sûrement pour ça qu'elle la taquine aussi souvent sur ces choses-là, sur l'écart d'âge entre elles. Dalia, elle se défend à tous les coups, puis elle boude. Mais jamais très longtemps. Ainsi va la vie, elle le sait, mais ce n'est pas pour autant que ça lui fait plaisir. Finalement, elle lance le jeu, avec une question bien à elle. Sexe et provocation, elle connaît bien ça. Les deux mélangés, elle s'amuse d'autant plus. Demander à un homme avec qui il coucherait d'autre qu'avec sa fiancée, devant elle, c'est osé. Ça pourrait bien faire exploser leur couple, s'il n'est pas assez solide. Et ce serait peut-être même leur rendre service avant que leur mariage éclate de lui même. Luna apporte une précision, et Dalia éclate de rire. Lui, il se décompose. La fiancée aussi. C'est jouissif ce jeu. Le mec répond finalement, et la brune, elle remarque ses joues qui virent au cramoisi. L'autre fille qui prend un air satisfait comme si c'était gagné. Dans le même temps, la fiancée fusille Dalia du regard, comme si la bêtise de son mec était de sa faute. Luna s'adresse à elle, doucement, lui disant combien son idée était bonne. En réponse, elle pouffe de rire et commente à son tour, « Ah ouais. Ça va finir en ring de boxe cette affaire. » En crêpage de chignons même, c'est certain. La fiancée n'aime sûrement plus personne, étrangement. Le jeu continue, mais leurs questions posées ou les défis donnés sont dignes d'enfants de quatre ans. Dalia soupire, et lance « Si on veut entendre ça, on a plus intérêt à aller dans une cour de récré hein. » Elle soupire une nouvelle fois, et puis c'est finalement au tour de Luna. Une jeune femme lui pose la fameuse question, et Dalia ne la quitte pas du regard. Elle veut savoir ce que son amie va choisir, si elle aura le cran de prendre action. « Allez action, fait pas ta chochotte. » dit-elle doucement pour la pousser, trépignant le temps qu'elle fasse enfin son choix. Après, ce sera son tour à elle, et ça continuera s'ils ne se sont pas lassés, ou n'éclipsent pas. Elles ont tout intérêt à garder leur entière attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: about last night (dalia) - Lun 25 Juin - 10:35
--------------------

il fallait que vous fassiez quelque chose. il fallait que vous trouviez un moyen de donner un peu de piment à cette fête trop guindée pour vous. plus la soirée avançait, plus tu te disais que tu te serais beaucoup plus amusée à la plage. à boire des cocktails en bikini près du bord de mer, pendant que le feu de joie qui brûlait te réchauffait encore plus la peau. au moins, quelque chose d’excitant aurait pu arriver là-bas. un beau mâle qui t’aurait fait danser au rythme de la musique latine. au lieu de ça, tu étais bloquée ici. avec des gens que tu connaissais à peine, et qui ne semblait pas vouloir faire la conversation. le seul moyen que tu avais trouvé pour les décoincer un peu était un jeu. action ou vérité. un classique. tu espérais que ça mettrait un peu de chaleur dans cette fête glacée. ah ouais. ça va finir en ring de boxe cette affaire. au vu du spectacle qui se déroulait sous tes yeux, ça allait certainement finir comme ça. si c’était le cas, tu te mettrais en retrait pour admirer le chaos que vous auriez causé. pour admirer ces jeunes s’entre-tuer. il ne serait plus question d’argent ou de tenue d’un coup. tu avais hâte. si on veut entendre ça, on a plus intérêt à aller dans une cour de récré hein. dalia relança. toi, tu écoutais à peine. tu attendais avec impatience que ce soit ton tour, pour que tu puisses leur montrer ce que voulait vraiment dire jouer. répondre à des questions débiles sur sa sexualité, c’était pour les débutants. pour les gamins de douze ans. dalia semblait être du même avis, ce qui te fit sourire un peu. tu souris encore plus quand dalia se tourna vers toi. allez action, fait pas ta chochotte. tu levas les yeux au ciel en ricanant. tu me connais mieux que ça quand même. tu lanças avec un air désinvolte qui fit soudainement baisser les yeux de ceux qui avaient n’avaient osé. qui avaient joué la carte de la sécurité. action. tu soufflas, avant de te baisser vers ton amie. et si je pouvais embrasser le fiancé dans la piscine je pense que ce serait super cool. les gens te regardaient bizarrement, n’ayant pas entendu ce que tu avais bien pu dire. tu haussas les épaules avec un sourire innocent. ils pouvaient s’attendre à beaucoup de choses, mais certainement pas à ça. certainement pas à ce que vous envenimiez encore plus la situation. c’était une idée beaucoup trop simple pour des gens aussi complexes.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: about last night (dalia) -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

about last night (dalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Dark Night
» [Paris by night] Manuela de la Vega + Elise de Rochebrune
» [Paris By night] Abel - personnage de Jeremy
» Mon Amber Dark & Stormy Night
» [Paris by night] Selene et Sonia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Oeste :: Casco Antiguo-