AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 get it right (jeno)

avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
get it right (jeno) - Mar 29 Mai - 11:26
--------------------

un visage qui te semble si familier, un homme que tu ne connais pas. ou pas réellement. tu ne l'avais jamais vu en vrai. mais avec tout ce qu'elle t'a raconté sur lui, sur eux c'était comme si tu savais qui il était dans le fond. une promesse que tu veux tenir, tu ne savais juste pas vraiment comment t'y prendre, tu ne sais toujours pas comment t'y prendre. mais ton regard le suit sans le lâcher, c'est ton moment pas vrai. le destin l'a mis sur ton chemin et tu dois foncer, tu dois profiter de l'occasion. alors tu te mets à le suivre, comme dans ces films d'actions, il ne pourrait pas te remarquer de toute manière, il ne sait même pas qui tu es. t'es juste cette fille qui a connu sa fiancée, t'as passé du temps avec à l'hôpital, c'était grave sa maladie, assez grave pour qu'elle parte avant toi. tu détestes ça, tu détestes l'hôpital et voir que des personnes si jeunes peuvent s'en aller comme ça, du jour au lendemain. tes pensées qui t'amènent à ces moments que t'as passé avec elle, t'en oublies presque ton objectif du jour. et ce n'est que quand tu le vois disparaitre dans un bâtiment que tu te presses. un café, tu le vois avec le sien à la main et ton cerveau te crie de foncer. ton corps s'entrechoque contre le sien, alors que le liquide se propage entre vous. oh mon dieu je suis désolée tu lâches l'air confuse, alors que tout ça n'est que ruse. tes yeux qui croisent les siens et un mince sourire s'affiche sur ton visage. laissez moi vous en racheter un parce que maintenant que le contact est fait, tu ne comptes pas le lâcher. une promesse que tu gardes au creux du coeur, une promesse que tu ne peux oublier.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: get it right (jeno) - Mar 29 Mai - 12:52
--------------------

ta journée commence comme toutes les autres. tu t’extirpes de ton lit avec difficulté. ton regard coule vers la place qu’elle a laissé, vide. son corps n’est plus à tes côtés et tu détournes la tête, sentant la peine s’installer dans ton cœur et au coin de l’amande de tes yeux. tu passes tes vêtements dans un automatisme. faut que tu ailles travailler, faut que tu ailles gagner ta vie. faut pas que tu te laisses aller. c’est ce qu’elle t’aurait dit. sara n’était pas le genre à se laisser pourrir la vie par une maladie, c’est pour ça qu’elle l’a gardé secret. sa tumeur ne devait pas être un frein à sa vie, à sa relation avec toi. et il ne l’a pas été. tu sais que si tu l’avais su, toutes les choses que vous aviez faites n’auraient pas été les mêmes. tu aurais été plus prudent, plus attentionné et tu l’aurais traité exactement elle refusait de l’être. alors, pour elle, pour sa mémoire tu te dois de ne pas mal la traiter. tu sors donc de chez toi, le cœur lourd et tu te dépêches d’aller prendre ton café matinal. tu ne restes jamais très longtemps chez toi parce que tout te rappelle la femme que tu aimais et que tu avais épousé. des années durant, il n’y avait eu qu’elle et encore maintenant, il n’y a qu’elle. tu entres dans l’établissement et commandes le plus long et serré que tu peux. tu as besoin de rester éveillé parce que tu ne dors plus très bien depuis sa mort. le café en main, tu quittes les lieux sans regarder ou tu vas. tu te fais alors percuter, ton café brûlant se déversant sur ta tenue et ton corps. « putain » que tu viens hurler en coréen alors que tu relèves les yeux vers la jeune femme qui t’a bousculé. elle te sourit et tu ne peux pas rester de marbre. tu relâches la pression. ce n’est rien qu’un café renversé sur ton t-shirt, il n’y a pas mort d’hommes. « c’est rien. mais je vais pas dire non pour un nouveau. » tu déplaces ton regard sur son corps et remarques qu’elle est tâchée elle aussi. « le café ne vous a pas brûlé ? » que tu demandes, légèrement inquiet.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: get it right (jeno) - Mar 29 Mai - 21:39
--------------------

putain ce sont les premiers mots que tu entends sortir de sa bouche et tu ne comprends rien, une autre langue. mais t'imagines que ce n'est pas vraiment un crie de joie. tu comprends. t'aurais probablement répondu exactement la même chose dans ta langue. mais tu ne te défais pas pour autant, parce que tu le connais, tu sais qu'il n'est pas méchant. même si lui ne te connais pas. elle t'a tellement parlé de lui, de cette belle relation qu'ils avaient, cette relation qui la maintenait en vie, sans même qu'il le réalise. elle avait quelque chose de beau, ils avaient quelque chose de beau, ce que tu n'auras jamais. parce que tu ne te le permets pas, tu ne veux pas qu'un homme s'attache à toi, tu ne veux pas faire subir la mort comme ça. mais il n'est pas question de toi à présent et tu te dois de faire comme si de rien était, comme si tu ne le connaissais pas. elle voulait que tu sois discrète, que tu veuilles juste sur lui. t'aurais du le faire bien avant. c’est rien. mais je vais pas dire non pour un nouveau tu souris doucement. le café ne vous a pas brûlé ? tu regardes la tâche qui s'est propagé sur ton tee-shirt, tu n'avais pas réellement fait attention, mais c'est vrai que tu sens la chaleur du liquide contre ta peau. t'as vécu pire dans ta vie, alors tu secoues doucement la tête. ce n'est rien, je survivrai. ça m'apprendra à être si maladroite. tu dis alors dans un petit rire et tu te diriges vers la caisse, pour commander ce que tu voulais et puis te tournes vers lui. je vous prends quoi ? tu lui demandes alors, toujours ce petit sourire innocent sur ton visage.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: get it right (jeno) - Jeu 31 Mai - 12:40
--------------------

de bon matin te faire bousculer avec ton café brûlant n’était pas dans tes priorités. pourtant, même si ça te fait jurer en coréen, la langue qui te vient naturellement chaque fois que tu insultes quelqu’un, tu retrouves vite ton calme parce que la jeune femme s’excuse et semble sincère avec toi. alors, tu lui souris légèrement et accepte son offre. après tout ce n’est grand-chose et ça te permet de mettre un terme à ta morne routine. parce que tous les jours, c’est le même rituel. tu regardes le côté vide de son lit, tu t’habilles, tu vas chercher ton café, tu vas travailler et ensuite tu rentres chez toi et tu t’endors dans ce lit toujours aussi vide. tu manges aussi quelques fois, pas tout le temps. tu n’as plus vraiment faim. tu t’alimentes parce que tu ne veux pas mourir mais c’est tout. alors, que cette blonde vienne foutre un coup de pied dans ta vie réglée comme du papier millimétré, c’est pas réellement pour te déplaire. certes, ça te fait chier pour ta tenue, mais bon, t’auras juste à rentrer chez toi et te changer. t’ouvriras la fleuristerie un peu plus tard que d’habitude, c’est pas grave. tu lui fais quand même remarquer que le café a atterri également sur son t-shirt, t’inquiétant de savoir si le liquide chaud lui avait fait mal. quand elle t’assure que ce n’est pas le cas, tu pousses un soupir de soulagement et tu continues de lui sourire tandis qu’elle te demande ce qu’elle doit te prendre. tu ne réfléchis pas trente ans et tu lui demandes la même chose que ce que tu avais pris. « un café long et très serré, s’il vous plait. » tu cherches des yeux une poubelle et tu te diriges rapidement vers elle pour y lancer ton gobelet vide maintenant de tout café. tu reviens aussi vite que tu es parti vers elle et avec un sourire, tu te présentes. « je m’appelle jeno et toi ? » tu te rends compte que le tutoiement est arrivé naturellement alors, tu reprends. « je pense qu’on peut se tutoyer. on doit clairement avoir le même âge à peu près. » ou alors un an ou deux d’écart. pas beaucoup plus, t’en es persuadé.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: get it right (jeno) - Jeu 31 Mai - 15:56
--------------------

t'imagines que t'aurais pu apparaitre dans sa vie d'une autre manière. une manière qui n'aurait pas détruit ton tee-shirt du jour. heureusement pour toi, celui n'était pas blanc, mais tu n'avais même pas réfléchis aux conséquences avant d'agir. c'était bien toi tout ça, foncer, avant même de réfléchir. heureusement tu n'as brûlé personne au second degré. maintenant que le contact est fait, tu dois continuer sur ta lancée et t'as pas vraiment l'habitude d'arrêter les gens comme ça dans la rue pour leur parler. t'es sociable, mais la plupart du temps c'est en soirée. alors tu continues juste à agir sans trop réfléchir et t'espère que ça fonctionnera. un café long et très serré, s’il vous plait. tu lui souris doucement, avant de prendre vos deux commandes et ton visage d'ange se retrouve face à lui à nouveau.je m’appelle jeno et toi ? tu le regardes alors que tu sais déjà tout ça. il ne sait même pas tout ce que tu peux savoir sur lui. et il ne le saura jamais. je pense qu’on peut se tutoyer. on doit clairement avoir le même âge à peu près. tu souris alors une nouvelle fois doucement. et moi c'est isis, enchanté t'annonces en lui tendant son café. tiens et désolé pour ton tee-shirt, il semblait bien cool. tu lui dis alors, toujours avec ce visage qui semble tout droit sortit d'un dessin animé pour enfant. on t'as souvent dit que tu ressemblais à un petit ange. beaucoup ne savent pas réellement que t'es loin d'être un ange. t'en as fait voir de toutes les couleurs à beaucoup, des fois sans même le vouloir. tu vis juste, à ta façon et tu ne fais pas attention aux conséquences.  ça te dirait qu'on boivent nos cafés ensemble jeno ? tu demandes alors que t'as pas vraiment envie que cette échange s'arrête là. t'as envie d'en voir plus, de comprendre tout ce qu'elle te racontait.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: get it right (jeno) - Ven 1 Juin - 15:11
--------------------

ta journée n’aurait pas plus mal commencé. avoir du café sur ton t-shirt n’était pas quelque chose que tu aurais voulu. mais le destin joue parfois des tours et te voilà à lui dire que tu prendras un café long et très serré. tu l’abandonnes quelques secondes pour aller mettre ton gobelet vide à la poubelle et quand tu reviens vers elle, tu te présentes, utilisant le tutoiement normalement, comme si c’était naturel. après tout, vous devez probablement avoir le même âge ou quelques années d’écart tout au plus. elle sourit et tu lui rends alors qu’elle te donne son prénom à son tour. isis, c’est joli. comme ton prénom ça a des airs exotiques et d’ailleurs. parce que si tu te rappelles bien, isis c’est une déesse égyptienne. ça lui va bien ce prénom. elle ressemble à une princesse de dessin animé. « merci pour le café isis et désolé pour ton t-shirt aussi. » parce que mine de rien, à cause de tout ça, elle aussi a été tâché dans le processus. tu lui souris un peu plus et quand elle te demande si tu veux boire ton café avec elle, tu jettes un coup d’œil à ta montre. c’est l’heure de l’ouverture. il faudrait peut-être que tu préviennes tavia qui doit déjà être à la boutique. « tu me laisses cinq minutes que je puisse prévenir ma collègue que j’aurai du retard et je suis tout à toi. » après tout, si isis est apparu dans ta vie de cette façon, c’était peut-être un signe du destin, ou de sara. ouais depuis sa mort tu t’étais mis à voir des signes là où il n’y en avait sûrement pas. tu souris à la jeune femme avant de prendre ton téléphone et d’appeler tavia en vitesse. tu lui expliques que tu as une urgence et que tu ne pourras pas faire l’ouverture et après quelques minutes où tu l’informes que tu arriveras dans le courant de la matinée, tu raccroches pour te retourner vers la salle. tu repères la tête blonde de la jeune femme. elle est assise à une table et tu te rapproches d’elle pour t’y asseoir en face d’elle. « désolé pour ça. je tiens une boutique de fleurs et fallait que je dise à mon employée que je ne pourrai pas être là pour l’ouverture du coup. » t’es fier à chaque fois que tu parles de ta fleuristerie. parce que c’était le rêve de sara et que tu l’as concrétisé.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: get it right (jeno) - Sam 2 Juin - 22:57
--------------------

tu sais que c'est quelque chose qui aurait pu réellement t'arrivais dans la vie de tout les jours. renverser le café de quelqu'un, ça t'es sûrement déjà arrivé. sauf que t'y as pas porté grande intention. mais là c'est tout un plan que tu viens de mettre en place. merci pour le café isis et désolé pour ton t-shirt aussi. tu souris doucement et tu hausses les épaules, tu n'en as pas grand chose à faire au final. mais il est gentil jeno, comme tu l'imaginais. et maintenant vous avez sûrement l'air un peu nuls avec vos tee shirt trempés de café mais dans le fond c'est juste quelque chose que vous passerez à la machine en rentrant. enfin t'espère que ça partira, tu l'aimes bien ce tee-shirt. mais la tâche en vaut la peine, enfin s'il veut bien rester avec toi. tu me laisses cinq minutes que je puisse prévenir ma collègue que j’aurai du retard et je suis tout à toi. t'es prête à l'arrêter, tu veux pas l'embêter, l'empêcher de faire son travail. mais le voilà déjà partit téléphoner. alors tu décides juste de vous trouver une place. et tu t'installes, ton café toujours à la main, tu réfléchis un peu à tout ça. tu penses à elle, elle te manque. mais c'est ça le soucis quand on se fait des amis malades. tu sais bien ce que c'est et t'imagines le mal que tu pourras faire aux gens dont t'es proche. t'aimes pas vraiment ça... et si tu t'écoutais tu passerais sûrement ta vie dans une grotte, pour ne pas les blesser, pour ne rencontrer personne. tu finis par être sortie de tes pensées, quand il vient s'installer à la table avec toi. et c'est automatique, un petit sourire s'affiche sur ton visage. désolé pour ça. je tiens une boutique de fleurs et fallait que je dise à mon employée que je ne pourrai pas être là pour l’ouverture du coup. qu'il te dis et tu sens dans sa voix beaucoup de joie, de fierté, tu ne saurais trop dire. je voulais pas t'empêcher d'aller travailler, j'espère que ton employée ne m'en voudra pas trop, de la priver de toi. tu dis en finissant par boire une gorgée de ton café. t'es pas vraiment mal à l'aise, mais d'un coup tu ne sais plus vraiment quoi dire. parce que t'en connais beaucoup de lui sans qu'il le sache. mais tu vas devoir faire comme si tu découvrais juste tout à nouveau. fleuriste alors ? elle est où cette boutique ?

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: get it right (jeno) - Mar 5 Juin - 12:00
--------------------

ça t’embête de laisser tavia ouvrir la fleuristerie toute seule mais depuis la mort de sara, tu as appris que les choses ne se faisaient pas par hasard. t’es pas non plus un fervent croyant du destin et de tout ces trucs. t’es plus terre à terre. tout ça te laisse souvent de marbre. mais tu aimes à croire que sara place des gens sur ton chemin pour t’aider à vivre à nouveau sans elle. tu sais c’est con et ça ne fonctionne sûrement pas comme ça. mais de cette façon, tu arrives à aller de l’avant. le seul truc que tu ne comprends pas c’est pourquoi cette fille vient dans ta boutique ? pourquoi sara enverrait quelqu’un qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau ? c’est malsain et très bizarre. pourtant, tu acceptes quand même sa présence même si ce n’est pas de bonne grâce. enfin, ce n’est pas le sujet et tu préviens ton amie que tu auras du retard et donc que tu ne pourras pas être là à temps pour l’aider. ça ne semble pas réellement lui poser problème et tu te promets à toi-même que lorsqu’elle voudra du temps pour elle alors qu’elle est obligée de travailler, tu lui accorderas sans soucis. tu reviens donc vers isis t’asseyant à la table qu’elle a prise et tu souris en lui expliquant la situation. tu balaies de la main ses inquiétudes. « ne t’en fais pas. elle a l’habitude de faire des ouvertures. » ce n’est pas totalement faux. mais d’ordinaire tu es avec elle. c’est sûrement la première qu’elle fait seule. mais tu lui fais confiance. tu sais qu’elle sera parfaite et que tu n’auras rien à dire. tu prends une gorgée de ton café avant de répondre à la jeune femme. « oui je suis fleuriste. la boutique est dans l’ouest de la ville, dans le casco antiguo. » et on peut clairement entendre la fierté dans ta voix. tout ça c’est le rêve de toute votre vie avec sara. avant qu’elle ne meure, vous aviez déjà acheté les lieux et il ne restait plus qu’à finaliser le tout. pendant six mois après sa mort, le projet est resté au point mort, jusqu’à ce que ta petite sœur te foute un coup de pied au cul pour que tu t’actives. et un an après la disparition de ta fiancée, tu es heureux et fier d’avoir monté son rêve seul. bien sûr qu’elle te manque, mais tu te doutes qu’elle aussi, elle est fière. « et toi tu fais quoi dans la vie isis ? » finis-tu par demander alors que tu bois à nouveau une gorgée de ta boisson chaude. tu l’imagines bien étudiante, peut-être les beaux-arts. pourquoi ? sûrement parce qu’elle a cette aura autour d’elle, celle d’un modèle. parce qu’objectivement, elle est belle isis. alors tu la vois bien dans des études d’arts.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: get it right (jeno) - Mer 13 Juin - 12:28
--------------------

tu ne savais pas que ton plan pourrait fonctionner. tu ne pensais pas qu'il resterait. t'es une inconnue qui lui demande de boire un café après tout. t'es même un peu surprise qu'il repousse son arrivée au travail. tu ne sais pas vraiment ce qui se passe dans sa tête pour qu'il accepte. mais ça te fais plaisir, alors tu n'en demanderas pas plus. ne t’en fais pas. elle a l’habitude de faire des ouvertures. tu souris doucement. t'imagines que ça te suffit pour pas en dire plus. il est assis avec toi et c'est ce qu'il compte. c'est ce qu'elle aurait voulu. alors tu continues juste à discuter et tu fais abstraction du fait que tu le détournes un petit peu de son travail pour le moment. ça n'a pas l'air de le déranger plus que ça.  oui je suis fleuriste. la boutique est dans l’ouest de la ville, dans le casco antiguo. tu sais pour sa boutique, mais tu ne savais pas où elle était et comment elle se nommait. t'avais jamais compris pourquoi elle ne te l'avais pas dit. ça aurait été plus simple pour le retrouver, ça aurait plus simple pour rentrer en contact. mais c'est comme si elle t'avait un peu mis au défis au final. et t'avais réussit, ça avait pris du temps mais tu étais là aujourd'hui. oh je ne connaissais pas du tout, mais qui sait, je vais peut-être changer de fleuriste. tu disais avec un sourire. t'adorais les fleurs, t'aimais en avoir toujours chez toi, parce que ça sentait terriblement bon. parce que ça donnait un peu plus de vie à un endroit vide. ça fait longtemps que tu la tiens ? t'étais curieuse de savoir, parce que tu sais qu'elle n'était pas encore ouverte à l'époque où elle vous a quitté. et lui semblait curieux de savoir ce que tu faisais dans la vie.  et toi tu fais quoi dans la vie isis ? t'avais pas grand chose à répondre à ça, en tout cas pas sur ton métier. rien de bien spécial, je profite juste de la vie. et quand je ne le fais pas et bien je suis caissière.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: get it right (jeno) - Lun 18 Juin - 10:00
--------------------

tu retrouves isis bien vite après avoir passé ton appel pour prévenir tavia. tu ne te fais pas trop de soucis, elle saura gérer l'ouverture à ta place. pour le moment, tu vas discuter avec la jeune femme autant parce que tu en as envie que parce que t'y vois un signe de sara. ouais la mort des gens autour de soi peut amener à devenir un peu fou et croire à des choses qu'on aurait jamais cru avant ça. vous discutez de ta boutique de fleurs, et un sourire nostalgique s'affiche sur tes lèvres. c'était votre rêve à sara et toi et tu l'avais réalisé seul, six mois après sa mort. « et bien écoute, je t'accueillerai avec grand plaisir. le nom de la boutique, c'est « l'atelier fleuris ». » le nom, tu ne l'avais pas réellement choisi. enfin, si mais pas vraiment. c'était sara qui avait fait une liste et quand tu avais retrouvé la liste, tous les noms étaient barrés sauf celui-là. alors, tu avais opté pour ce nom parce que c'était comme si la jeune femme était encore avec toi. isis continue de te poser des questions et tu lui réponds, toujours avec ce sourire triste et ce regard nostalgique. « ça va faire six mois, ou un peu plus. » t'es pas très doué avec les dates, alors tu donnes toujours des dates approximatives. mais là, c'est aussi parce que tu sais qu'à chaque fois que tu parles de la fleuristerie, t'es obligé de repenser à la mort de ta fiancée. car, plus le temps passe et plus tu la vois qui s'éloigne de plus en plus de toi. tu préfères donc changer de sujet et demander ce que la jeune femme fait dans la vie. tu hoches la tête et souris un peu plus sincèrement. « oh je vois. » tu ne vois rien du tout mais c'est ce que tu dis toujours quand tu es à court de choses à dire. « tu viens de séville ? » reprends-tu de manière aléatoire, mais pour avoir un nouveau sujet de conversation.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: get it right (jeno) - Lun 18 Juin - 23:14
--------------------

la discussion vient naturellement au final. t'as toujours su trouver les mots avec les gens. parce que t'aimes les gens, t'aimes le contact humain et faire de nouvelles rencontres. alors tu trouves toujours quelque chose à dire. encore plus quand la personne t'intéresse réellement. et jeno il t'intéresse, parce que tu connais son histoire, tu sais ce qu'il a perdu. et tu ne peux qu'imaginer à quel point ça a été dur pour lui. et bien écoute, je t'accueillerai avec grand plaisir. le nom de la boutique, c'est « l'atelier fleuris ». tu souris doucement à sa réponse. c'est joli. c'est un joli non que tu garderas en tête. parce que tu n'hésiteras certainement pas à y aller la prochaine fois. et bien je passerai sûrement cette semaine. j'ai des fleurs qui arrivent au bout de leur vie et faut que je les change. un jolie bouquet de lys que ta maman t'avais offert. tu l'as vu se développer, jusqu'à sa fin et maintenant t'aimerais quelque chose dans tes tons pastels. t'es sûre que jeno saura te conseiller. alors t'as hâte. hâte de découvrir cette boutique dont elle te parlait. tu savais qu'ils voulaient l'ouvrir à deux. t'as vite compris qu'elle ne verrait jamais ce projet au grand jour. mais chaque jour jeno fait vivre l'histoire et tu trouves ça beau. ça va faire six mois, ou un peu plus. qu'il te dit et tu fais assez vite le calcul. il a sûrement mis du temps après la mort de sara. t'as jamais perdu personne d'aussi proche. t'as aussi perdu sara, une amie, mais tu ne peux pas comparer à la perte qu'il a vécu lui. t'auras jamais l'occasion de perdre quelqu'un de la sorte toi, parce que tu ne te l'autorises pas, parce que tu seras la première à partir et que tu ne veux pas faire subir ça à quiconque. mais à ce moment précis tu souris juste doucement. parce que tu ne sais pas quoi dire de plus. parce que t'imagines que tu fais remonter des souvenirs. t'as pas envie de lui faire de la peine. alors t'arrêtes de parler de la boutique et tu parles de toi. mais il n'y a pas vraiment grand chose à raconter. oh je vois. et tu vois bien qu'il n'a rien d'autre à dire. comment rebondir sur un métier aussi banal après tout, alors il enchaîne. tu viens de séville ? il demande alors que t'es entrain de boire une gorgée de ta boisson, tu la reposes et tu le regardes. il a tapé dans le mile. oui je vis ici depuis toujours. la ville n'a plus vraiment de secret pour moi. j'ai pas mal de temps libre à tuer dans les rues. tu passes ta vie à l'extérieur, peu importe le temps ou l'heure. t'es bien mieux qu'enfermé chez toi. j'aime pas rester chez moi tu dis alors que tes pensées sortent toute seule, tu sais pas vraiment si ça va l'intéresser. et toi alors ? séville depuis toujours ou pas ?

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: get it right (jeno) - Lun 25 Juin - 23:56
--------------------

tu n’es pas du genre sauvage et pourtant, tu n’es pas non plus le mec le plus sociable de la planète. cependant, avec isis, c’est facile comme si tu n’avais pas besoin de trop penser à ce que tu allais dire. depuis sara, c’était presque la première personne avec laquelle tu parlais aussi librement de ta boutique de fleurs. certes ce n’était pas encore dit avec le cœur léger, parce que l’ombre de ta petite amie flottait encore au-dessus de ta tête, mais tu ne ressentais pas d’immense douleur ou vide, comme si en parler avec la jeune femme pansait tes plaies. tu continues donc de sourire parlant de « l’atelier fleuris », ta boutique lui disant qu’elle peut passer quand elle veut. « oh je vois. tu trouveras sûrement ton bonheur avec les fleurs qu’on propose. » vous avez quand même une grande gamme de fleurs à proposer et tu es plutôt fier de ce que tu as accompli avec la fleuristerie. tu sais que sara le serait aussi parce qu’après tout, c’était aussi son rêve de devenir fleuriste et tu l’as réalisé pour vous deux, maintenant que tu es seul. tu ne l’as ouvert que six mois après sa mort parce que tu ne pouvais pas t’en remettre comme ça et essayer de travailler. t’es resté vivre en ermite pendant ce temps avant que ta petite sœur jena vienne te secouer les puces. et depuis tu la gères. tu souris à la jeune femme et t’en apprends un peu plus sur elle. elle est caissière. ce n’est pas réellement le métier du siècle et t’es presque sûr que ce n’est pas ce qu’elle veut faire de sa vie, mais comme tes parents t’ont toujours dit, il n’y a pas de sous métier et tu ne devrais pas porter de jugement hâtif sur quelqu’un. tu finis par demander si elle vient de séville parce que tu ne sais pas comment rebondir sur son métier. tu l’écoutes te parler, se livrer petit à petit, sans qu’elle ne semble y faire attention et tu hoches la tête à sa question. « aussi bizarre que ça puisse paraitre, je suis né et ai toujours vécu à séville, comme toi. les rues n’ont plus de secrets pour moi non plus. » tu ne passes pas réellement tout ton temps dehors, mais tu aimes bien te promener, autrefois avec sara et maintenant seul. tu montres également ton visage asiatique comme preuve que ce n’est pas la première ville ou pays qu’on t’aurait assigné. souvent on te dit que tu es chinois ce qui est totalement faux. « ma mère est coréenne et était en échange scolaire quand elle a rencontré mon père espagnol. je suis un métis. » t’aimes bien cette idée parce que ça fait que tu es unique. « et toi tes deux parents sont espagnols ? »

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: get it right (jeno) - Mer 27 Juin - 0:24
--------------------

oh je vois. tu trouveras sûrement ton bonheur avec les fleurs qu’on propose. tu souris doucement. tu n'en doutes pas et tu te feras ce petit plaisir bientôt. t'as déjà hâte. et puis tu te mets à parler, tu parles beaucoup, on t'as souvent que t'étais bavarde, peut-être trop des fois. tu parles sans vraiment aller jusqu'au fond des choses. parce que la réalité tu la gardes pour toi. parce que comme ça tu peux juste être comme les autres, tu n'as pas besoin d'avoir cette étiquette de la fille malade. pourtant tu sens que ça serait presque facile de s'ouvrir à jeno, parce qu'il comprendrait, parce qu'il l'a déjà vu. t'aimerais lui dire pourquoi t'es là, t'aimerais lui dire que sara fait toujours attention à lui. mais il est trop tôt encore. un jour il saura. un jour il comprendra que ce café n'était qu'un moyen pour avoir son attention.  aussi bizarre que ça puisse paraitre, je suis né et ai toujours vécu à séville, comme toi. les rues n’ont plus de secrets pour moi non plus. tu rigoles légèrement. il est vrai qu'on lit les origines sur son visage. mais tu sais que ça ne veut rien dire. un visage cache tant de choses au final. et t'aimes découvrir ce qui se cache sous ses façades quand tu le peux. la plupart du temps tu te contentes juste d'inventer des histoires pour les gens que tu croises. quand tu passes tes journées à marcher à travers la ville et tu souris au fait que tu ne sois pas la seule à apprécier ces moments. il faudra qu'on partage nos petits secrets. je suis sûre qu'il me reste des recoins à découvrir et que tu connais. la ville est si grande et même si t'y as passé toute ta vie, tu sais bien qu'il y a des petits endroits qu'y te sont encore inconnue. même si t'aimerais croire que tu connais tout. t'aimerais que ce soit le cas avant de partir. alors jeno il pourra t'aider dans cet quête. ma mère est coréenne et était en échange scolaire quand elle a rencontré mon père espagnol. je suis un métis. et toi tes deux parents sont espagnols ? tu n'as rien de bien intéressant à raconter de ce côté toi, rien de bien original quand il s'agit de tes origines. sûrement comme pour ton boulot. mes parents viennent d'ici. pas d'origines aussi jolies que les tiennes. tu dis alors. et t'es déjà allé en corée du coup ? t'es curieuse, et t'imagines que ça doit être une occasion en or pour lui de voyager par là-bas.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: get it right (jeno) -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

get it right (jeno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Este-