AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 'till the end of the night (dalia)

avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
'till the end of the night (dalia) - Ven 1 Juin - 13:19
--------------------

l’alcool coule à flots alors que tu enchaînes les verres sans réellement faire attention à ta consommation. tu répètes les mêmes gestes et paroles depuis presqu’une heure maintenant. tu hèles le barman, commandes ton verre, paies, lèves le bras pour porter le verre à tes lèvres, le bois, le reposes et tu recommences. tu as perdu le fil et tu ne sais même plus combien tu as bu. tu pousses un soupir en te traînant dehors pour fumer une ou deux clopes. tu regardes les couples d’un œil aigri. dire qu’il y a encore un an, tu étais l’un d’eux. heureux et amoureux avec la femme de ta vie, sara. et puis il avait fallu que la maladie l’emporte. foutu cancer, foutue tumeur. elle ne t’avait rien dit pour te préserver, et pour qu’elle puisse apprécier sa vie comme une personne non malade. mais la vie te l’avait enlevé et maintenant tu te retrouvais tout seul. la clope au coin des lèvres tu lèves la tête vers le ciel, ton regard se posant sur la multitude d’étoiles dans le ciel espagnol. « t’avais pas le droit de m’abandonner. » que tu murmures plus pour toi que pour quelqu’un d’autre, même si clairement tes mots s’adressent à la jeune femme qui a été ta petite amie pendant des années. soupir qui s’échappe de ta bouche alors que tu entres à nouveau dans le bar. tu commandes un nouveau verre, tu sais même pas l’alcool que tu demandes et tu attends qu’on te le donne. une fois que tu l’as en main, tu le portes à tes lèvres, mais tu es bousculé, et le verre se cogne contre tes dents. « putain. » jures-tu en coréen avant de voir la personne qui t’a poussé. une vieille ? ou alors elle fait plus que son âge non ? « tu pourrais dire pardon non ? » t’es pas d’humeur à jouer avec une cougar. qu’elle aille se chercher un jeunot ailleurs, si c’est ce qu’elle voulait en te bousculant. tu lui feras pas le plaisir de la fourrer. depuis la mort de sara, tu n’as touché aucune femme et ça te convient très bien comme ça. tu vas pas le faire en plus avec une femme qui a sûrement dix ans de plus que toi. hors de question. pas un seul instant, tu ne penses qu’elle ne l’a pas fait exprès.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: 'till the end of the night (dalia) - Dim 3 Juin - 21:35
--------------------

Soirée alcoolisée, comme toujours. Le secret d'une fête réussie, comme toujours. Du moins, selon Dalia. Si y a rien à boire, elle a l'impression d'être à un goûter d'anniversaire, de quand elle avait cinq ans, alors trop peu pour elle. Là, y a tout ce qui faut. Elle danse, une des seules personnes dans la salle à le faire. Elle ondule dans tous les sens, lève les bras et se laisse porter par la musique. Elle a son verre dans l'autre main, ce qui n'est clairement pas prudent. C'est Dalia, ça. Elle fait les choses, ne pense pas vraiment avant. Elle fait ce qu'elle veut et c'est tout. Elle est peut-être encore là, l'enfant d'avant. Cette même gamine qui faisait son intéressante dans l'église, quand le prêtre et ses parents avaient le dos tourné. Toujours une gamine au fond, Dalia. Une gamine qui ne pense qu'à s'amuser, parce qu'elle a vécu un gros drame dans sa vie qui l'a ramenée à cette époque où la peine n'était pas là. Elle est tellement à son truc qu'elle en vient à bousculer un jeune homme esseulé. Au moins un peu d'animation dans sa soirée non ? Tout de suite, il se met à grogner, à croire que les gens ne savent plus faire que ça. Elle, elle rit. Elle pouffe. « C'est bon y a pas mort d'homme. » répond-elle, narquoise. Elle l'est souvent... Toujours le même air moqueur, sur les lèvres. Elle sourit encore un peu, puis tire un tabouret pour s'asseoir l'air de rien. Elle va s'excuser parce qu'il prend tout mal ? Parce qu'elle s'amuse ? Non. Et puis même si elle avait une raison valable, elle ne le ferait pas. Elle s'excuse très peu, ou quand ça vaut le coup. Quand elle attend quelque chose, quand elle ne veut pas perdre la personne. Rapidement, elle constate que son verre est vide, avec une certaine déception dans le regard cette fois. Elle regarde le jeune homme, visiblement toujours nerveux. Le visage fermé. « T'as l'air triste comme la mort bon sang. Chagrin d'amour ? » demande-t-elle, avec cette franchise qui la caractérise. Jamais elle ne réfléchit. Elle parle, agit avant. Et lui ne fera pas exception. Peut-être que la compagnie de Dalia ne peut pas lui faire de mal au final ? Et inversement ? Elle la connaît, cette peine sur son visage. Elle a la même, quand elle ne fait pas celle pour qui tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: 'till the end of the night (dalia) - Mar 5 Juin - 15:15
--------------------

tu crois que ce qui t’énerve le plus, en plus des gens qui t’emmerdent, ce sont ceux qui t’emmerdent et ne s’excusent pas. et cette vieille fait exactement les deux. t’étais bien tout seul à te bourrer la gueule pour oublier à quel point tu étais seul et il avait fallut qu’elle entre dans ta vie, dans ta piètre existence en te poussant. tes dents ont cogné contre le verre rempli d’alcool et tu as juré en coréen en lui demandant de s’excuser. sauf qu’elle ne veut pas le faire et tu n’as qu’une envie lui sauter à la gorge et l’étrangler pour lui faire ravaler son sourire narquois et son ricanement. est-ce que c’est légal d’être aussi conne ? putain de cougar de merde. « pas encore. mais je prévois de t’étrangler. » que tu lances, la fusillant du regard alors que tu pousses un nouveau soupir, reportant ton attention sur ton verre, que tu finis d’une traite. tu espères qu’elle te laisse tranquille, mais apparemment c’est trop demandé. toi tu voulais juste être seul et pleurer sur ton sort, mais elle reprend la parole et tu dardes sur elle le regard le plus assassin que tu peux, serrant les dents avec l’envie de plus en plus présente de venir enfermer son cou de tes mains et de serrer. « qu’est-ce que tu veux la cougar ? » tu viens dire en la détaillant des pieds à la tête. non clairement, même affamé, tu ne pourrais jamais la sauter. elle est trop vieille, trop mal en point, trop usée, comme si des centaines d’hommes lui étaient passés sur le corps. et t’as pas envie d’être l’homme de plus et encore moins celui de trop. de toute façon, depuis la mort de sara, tu n’as touché aucune femme et ce n’est pas elle que tu toucheras. « t’as pas autre chose à foutre que de venir emmerder les gens qui veulent rester seuls ? » tu détournes ton regard de la jeune femme, avant de héler à nouveau le barman pour reprendre un verre. « va chasser ailleurs. même avec les couilles remplies, je te toucherai pas. » t’es tellement persuadé qu’elle n’est là que pour trouver quelqu’un à sauter que tu n’as aucun scrupule à lui parler de la sorte. tu lui manques de respect, et tes parents auraient totalement honte de ton comportement, mais l’alcool et ton besoin de solitude, ne t’aident pas à être aimable avec elle.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: 'till the end of the night (dalia) - Mer 13 Juin - 19:53
--------------------

Elle n'est pas encore bien nette Dalia ce soir. Elle danse, elle boit. C'est un peu comme tous les soirs en fait. Mais là, elle fait une victime... Elle bouscule un jeune homme qui était en train de boire, sans même le prendre au sérieux quand il lui demande de s'excuser. Elle ne le fera pas. S'il est là pour ne rien supporter, il aurait été mieux chez lui. C'est limite si elle n'a pas envie de l'y envoyer. Elle lui dit alors qu'il n'y a pas mort d'homme, à la place, avant qu'il ne réponde qu'il veut l'étrangler. Qu'il essaye toujours, avec son allure de gringalet. « Ouais ouais. » répond-elle, insolente. Il finit son verre d'une traite, comme quelqu'un qui va mal. Elle le cache mieux que lui, en réalité. Mais ils sont seuls, tous les deux. Et encore plus quand elle n'est pas sobre, elle veut taper la discussion à ceux qu'elle croise. Quand elle lui pose sa question, il l'agresse tout de suite. Cougar. Tout de suite les grands mots. Tout ça parce que ça se voit qu'elle est plus âgée, parce qu'elle lui parle sans le connaître... On lui colle cette étiquette. Il ne l'intéresse pas. « Parler. » répond-elle l'air de rien. Elle n'a pas l'air crédible, avec tout l'alcool qu'elle a dans le sang, mais c'est pourtant la vérité. Il l'envoie de nouveau paître, et elle se demande bien comment elle va pouvoir tuer la solitude avec quelqu'un comme ça. Ce n'est d'ailleurs pas impossible qu'elle se lasse. Elle n'aime pas avoir l'impression de perdre son temps. N'est pas non plus le punching ball de ce type. Il recommence, plus vulgaire encore... Elle a beau être franche, pas toujours élégante dans ses paroles, elle le trouve cru. Même méchant alors qu'elle n'a rien fait, en vérité. « Wow classe...Même bourrée je mérite le respect, hein. Tu vaux pas mieux que ce que tu sembles penser de moi. » lui lance-t-elle. Elle n'a pas peur que ça tourne mal, elle reprend du poil de la bête. Et puis, elle n'a pas fini. Elle ne se laisse pas faire, Dalia. Ni par ceux qu'elle connaît, ni par des gens comme lui. « Non mais t'inquiète, les gamins et les chinois ça m'intéresse pas. » ajoute-t-elle. Elle se fout pas mal de ce qu'il est, et de son âge. Elle tolère tout le monde, mais elle ne couche pas totalement avec n'importe qui non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 397
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 16
Pseudo : marion.
Age : 23
Statut : fiancé, mais elle est morte. et puis y a son fantôme qui te hante.
Occupation : fleuriste.
Re: 'till the end of the night (dalia) - Lun 18 Juin - 10:14
--------------------

cette vieille commence réellement à te taper sur le système. tu veux juste passer un moment tranquille à boire comme un trou pour oublier à quel point ta vie est misérable, à quel point tu n'as plus rien qui te lit à la terre. tu as perdu l'être que tu aimais le plus au monde et elle, elle vient te faire chier alors que tu veux être seul. alors, tu commence à te montrer plus agressif mais tu sais qu'à ses yeux tu ne fais pas le poids, parce que tu es maigre. mais faut pas croire, maigre ne rime pas avec faible. tu es quand même musclé et fier de dire que tu as le six pack. tu lui demandes donc ce qu'elle veut avant que l'envie de l'étrangler ne soit de plus en plus vive et tu la fusilles encore une fois du regard. parler ? mais pourquoi faire ? elle voit pas qu'elle dérange et que t'as aucunement envie de parler à quelqu'un sauf à ton verre d'alcool. sérieusement, qui est-ce qui t'a collé un boulet comme ça. tu finis donc par devenir mal poli et tu déverses sur elle ton venin. tu n'as pas honte de ce que tu dis. du moins, pas alors que l'alcool coule dans tes veines. demain, si tu t'en souviens, tu seras mort de honte parce que tes parents ne t'ont pas élevé de cette manière, mais pour le moment pas réellement. tu as trop bu pour te rendre compte d'à quel point tu es carrément un connard avec elle. d'ailleurs, vu la femme que c'est, tu t'imagines qu'elle est, elle ne va pas se laisser faire et tu comptes bien dessus pour continuer à déverser la colère que tu gardes en toi depuis des mois. tu sais qu'elle n'est que la victime de ton mal être, qu'elle ne mérite pas tout ça, mais c'est plus fort que toi. tu as besoin de ça pour te sentir mieux. ça fonctionne pas vraiment, mais y a déjà un mieux. tu l'écoutes donc et un rictus s'affiche sur tes lèvres. chinois de suite... tu as l'habitude d'être targué de chinois à cause de ton visage asiatique. mais merde y a pas que les noichs dans la vie. « ouais alors, juste parce que j'ai les yeux bridés jsuis un chinetoque. bravo la mentalité. » surtout que dans sa bouche, t'imagines que ce n'est péjoratif. « faudrait peut-être s'ouvrir au monde et arrêter de penser que chaque asiatique est chinois, au lieu de passer son temps à ouvrir ses cuisses. » tu laisses ton rictus s'agrandir alors que tu plantes ton regard dans le sien. « mais c'est vrai que c'est plus facile de faire portes ouvertes que de cultiver son intelligence. » elle t'a chauffé, maintenant elle en subit les frais. t'en as rien à foutre de savoir que vous pourriez vous battre. si elle veut le faire, tu le feras avec plaisir.

_________________
† i miss me. the old me. the happy me. the bright me. the smiling me. the laughing me. the gone me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: 'till the end of the night (dalia) - Mer 27 Juin - 20:22
--------------------

Dalia peut-être pénible sobre, mais quand elle est ivre, elle est mille fois pire. C'est tombé sur lui, et faut dire que le fait qu'il l'agresse n'arrange rien. Bien au contraire, il ne fait que réveiller la tempête en Dalia. C'en est une. Imprévisible. Elle a ce côté lunatique, complètement fou qui peut faire peur ou rire selon les tempéraments. Ce qui l'agace le plus, c'est qu'il se dise qu'elle est intéressée. Elle ne l'est pas, pourtant. Il est trop jeune, pas son type. Elle les aime baraqués, parfois plus vieux. Parfois métisses. Un peu de tout, mais rarement les asiatiques. Enfin... Lui n'est pas aimable, presque méchant. Ils ne se connaissent pas, elle n'a rien fait de vraiment grave et pourtant il ne se gêne pas. Bien sûr qu'elle se défend, mais à la manière d'une femme ivre. C'est pas glorieux, non. Le mettre tout de suite dans la case « chinois » quand il vient probablement d'ailleurs. Elle lui manque de respect comme il le fait, et tant pis si ça ne fait que jeter de l'huile sur le feu. « Un truc du genre quoi. C'est fou, tout ce politiquement correct tout le temps là. » siffle-t-elle. Et ce n'est pas complètement faux ça. Elle déteste s'entendre dire qu'il faudrait avoir plus de tact, ou qu'il y a certaines choses à ne pas dire. On croirait ses parents un peu. Par contre, ils se permettaient de dire tout et n'importe quoi eux... Ils commettaient des atrocités. Arracher le bébé des mains de Dalia entre autres... Puis le gosse reprend. Il s'en fout, il la trait de fille facile. Il s'en donne à cœur joie. Oui, elle a trop de conquêtes, elle ne se pose jamais... Mais elle fait quand même des choix, ne va pas non plus avec n'importe quel mec. De toute façon, elle plaît toujours à ceux qui lui plaisent. L'avantage d'être aussi belle, et à l'aise, et confiante. « Wooooow, dans le genre je te juge à ton apparence t'es pas mal non plus dis. » dit-elle en posant sur lui un regard dépité. Elle n'aime pas ce genre de personnes. Elle se décale, en a plus que marre et besoin d'alcool en plus de ça. « Bref. » lâche-t-elle en se juchant, non pas sur le tabouret voisin, mais sur celui d'après. Elle commande un nouveau verre. Mauvaise idée vu comment sa tête tourne déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: 'till the end of the night (dalia) -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

'till the end of the night (dalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation Dark Night
» [Paris by night] Duchesse Élisabeth de Northfolk et Angie Patricks
» [Paris by night] Manuela de la Vega + Elise de Rochebrune
» [Paris By night] Abel - personnage de Jeremy
» Mon Amber Dark & Stormy Night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Norte :: Macarena-