AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing

avatar
En buena hora
Messages : 65
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 26
Pseudo : Emy.
Age : 32
Statut : célibataire et papa d'une fille de quinze ans
Occupation : mécanicien depuis sa sortie de prison
dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing - Lun 4 Juin - 15:35
--------------------


D A L I N N

They say that time's supposed to heal ya
but I ain't done much healing.


Je ne savais pas ce qui était le plus difficile, tenter de reprendre une vie normale après avoir tiré quatre années en prison ou jouer la comédie après avoir croisé son regard dans une putain de rue quelconque de Séville. Il y avait à peu près sept cent mille habitants dans cette ville, je pouvais rencontrer n'importe qui, un ancien élève de l'école, un ancien gars du centre de réinsertion, ma vieille tante avec son chien, des gens que j'avais perdu de vue ou même ma mère se baladant au bras de son nouveau compagnon, mais non. Voilà qu'elle se trouvait là, juste en face de moi, habillée comme une voiture volée, une tenue trop extravagante pour une femme de son âge, trop exagérée. Même si Dalia avait toujours aimé défier l'autorité saugrenue de ses parents, je trouvais, à l'heure d'aujourd'hui, qu'elle en faisait beaucoup trop. Ce n'était pas la même fille dont j'avais été amoureux jadis. Même si je ne la détestais pas, je ne la portait plus vraiment dans mon cœur et pourtant elle fera toujours partie intégrante de ma vie, à jamais, parce qu'une seule et même personne nous reliait. Notre fille. Je l'aimerai sans doute toujours, c'était sûrement la seule femme qui avait été capable de dompter le fauve qui était en moi, de calmer mes ardeurs, de me remettre à ma place aussi et je savais également que ce n'était pas de sa faute si elle avait disparue avant de nous laisser, à ma famille et moi, un petit bébé d'à peine quelques jours mais j'avais une certaine rancœur à son encontre. Pour m'avoir abandonné. Pour m'avoir laissé gérer un gosse à dix sept ans, seul. Pour s'être joué de moi et des sentiments que je ressentais pour elle. J'étais donc là, devant elle, le téléphone à l'oreille en train de discuter avec Arya alors que sa mère était à quelques mètres d'elle. « Tu m'suis ou quoi? » Je sifflai presque ces mots entre mes dents avant de plonger mon regard noir dans le sien. Un regard noir pour lui montrer à quel point sa simple présence me rendait tout à la fois fou et en colère.
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Finn McCoy le Lun 11 Juin - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing - Dim 10 Juin - 21:03
--------------------

Dalia, elle traîne là. Seule cette fois, pas avec Icaro qui l'accompagne souvent quand la nuit est tombée. Pour elle, traîner dans ce quartier, c'est se rapprocher un peu de sa fille, sans interférer dans sa vie. Elle ne veut pas la bouleverser... Craint aussi de l'affronter dans un sens. C'est une adolescente aujourd'hui, avec sûrement un caractère plus difficile qu'il ne l'était... Elle ne sait pas trop, ne peut pas dire comment elle est alors que c'est son sang, qui coule dans ses veines, et celui de Finn. Elle l'a aimé cet homme... Il a été le seul dont elle soit vraiment tombée amoureuse jusqu'aujourd'hui. Le seul et l'unique. Ils étaient jeunes, amoureux, probablement un peu inconscients aussi. Et elle le croise. Ça devait bien arriver un jour, depuis le temps qu'elle erre dans le coin. Que faire ? Prendre la fuite ? Ses jambes la mènent pourtant jusqu'à lui, mécaniquement. Elle avance, parce qu'elle n'a pas peur de lui. Peut-être un peu de ce qu'elle pourrait ressentir cela dit. Il s'arrête devant elle, elle fait pareil. Il siffle entre ses dents, son regard lui hurlant combien il lui en veut. Il sait pourtant, qu'elle l'aurait élevée si elle l'avait pu. Ça la bouleverse de le revoir, mine de rien. « N'importe quoi. » marmonne-t-elle. Elle n'aurait pas l'idée de le suivre... Pour lui dire quoi de toute façon ? Y a sûrement toujours quelque chose au fond, parce qu'ils n'ont pas vraiment pu se dire au revoir, que c'était fini. Ils ne le pouvaient pas, trop préoccupés à penser à ce qu'allait devenir leur fille. Elle déteste ses parents, pour lui avoir arrachée. Elle aurait aimé la connaître, avoir un rôle dans sa vie. Ça l'aurait aussi aidée à grandir, à ne plus avoir le comportement d'une adolescente elle-même. « Elle va bien ? » demande-t-elle, avec maladresse. C'est tout ce qui l'importe, qu'elle ait une belle vie... Même si elle n'en fait pas partie. Elle ne le peut sûrement plus, ne veut pas voir la haine dans le regard de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 65
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 26
Pseudo : Emy.
Age : 32
Statut : célibataire et papa d'une fille de quinze ans
Occupation : mécanicien depuis sa sortie de prison
Re: dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing - Lun 11 Juin - 14:49
--------------------


D A L I N N

They say that time's supposed to heal ya
but I ain't done much healing.


Cela faisait deux jours que je n'avais pas vu Arya, je vivais dans un petit studio au dessus de garage que je possédais et c'était vraiment trop minuscule pour deux personnes alors elle vivait encore chez mes parents, là où elle avait toujours vécu en réalité. Là où elle avait ses repères, ses habitudes de vie. J'essayais d'être un bon père pour elle, j'aimerai pouvoir passer toutes mes journées en sa compagnie mais je savais aussi que ce n'était pas une bonne chose de vouloir l'étouffer. Elle avait quinze ans, elle était une jeune adolescente, qui voulait passer le plus clair de son temps avec ses amis. Alors j'attendais que cela vienne d'elle, comme aujourd'hui. Je ne forcerais jamais ma fille à me voir si elle ne le souhaitait pas, je lui laisserai toujours le choix et le champ libre pour vivre sa vie, j'avais confiance en elle et je savais également que quoi qu'il advenait elle se dirigerait toujours vers moi. Pour toujours et à jamais. Elle m'attendais dans un café du coin, café où l'on avait l'habitude de se rendre régulièrement tous les deux. Je discutais avec elle justement au téléphone quand j'avais croisé sa mère et qu'elle s'était arrêté en face de moi. « Arya, j'arrive, je suis là dans deux minutes. » Je parlais tout en ne quittant Dalia du regard avant de raccrocher et de lui demander si elle me suivait, d'un ton hargneux. Si j'avais des armes à la place des yeux, ils n'en feraient qu'une bouchée de cette femme dont j'étais terriblement amoureux avant. Elle marmonna dans sa barbe avant de répondre.  Je secouai la tête en l'observant. Je ne pouvais pas nier indéfiniment que Dalia était encore plus belle que lorsqu'elle était adolescente. D'ailleurs Arya et elle étaient deux portraits crachés au même âge que ça m'en foutait un coup. « T'es toujours là où il faut pas, toi ! » Fulminais-je. J'avais une rancoeur monstre envers elle, je la détestais autant que je l'aimais et c'était sans doute pour cela que je ne parvenais pas à être gentil avec elle. Je n'arrivais pas à faire semblant que tout était normal alors qu'elle m'avait abandonné avec un bébé sous le bras, alors qu'elle m'avait promis qu'on l'élèverait ensemble. Quand elle me demanda si elle allait bien, je faisais tout pour ne pas imploser. De quels droits se permettait-elle de poser la question? « Qu'est-ce que ça peut te foutre? T'as pris des nouvelles quand elle faisait ses dents ou quand elle avait 40 de températures ou lorsqu'elle est tombée de vélo quand elle avait 4 ans? Non ! » Je grognai entre mes dents à mesure que je déblatérai. Mon ton montait crescendo et je ne parvenais pas à rester calme. Elle avait tendance à toujours montrer mon vrai côté. Le côté impulsif, arrogant, colérique, borné... qui me caractérisait. « Tu ferais mieux de bouger ton cul de mon chemin et d'arrêter de vouloir entrer dans sa vie. Je sais que ce n'est pas la première fois et je sais également que t'as tenté plusieurs fois quand j'étais en prison. » Je ne lui laissais pas le temps d'en placer une, j'étais parti sur ma lancée. « Si tu ne veux pas que je m'énerve davantage, évite de l'approcher tu m'entends? » Je ne quittai pas son regard une seule seconde en lui parlant, lui prouvant combien j'étais remonté contre elle.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Descubrirse el pastel
Messages : 705
Date d'inscription : 13/05/2018
Points : 63
Pseudo : emy.
Age : 32
Statut : papillonne.
Occupation : reine des platines, elle commence à gagner en renommée.
Re: dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing - Sam 16 Juin - 13:06
--------------------

Dalia, elle a ce manque dans le creux de son ventre. La vie, elle l'a portée quand elle avait dix-sept ans. C'était jeune, trop jeune. C'était un accident qu'elle a payé au prix fort. Mais elle aimait Finn, elle aimait sa fille sans même la connaître. Finn, elle a fini par l'oublier. Mais Arya... Jamais. Elle ne peut pas. On lui a arrachée, sans qu'elle n'ait son mot à dire. On l'a mise à l'écart, contre un peu d'argent. Tout ça, elle ne l'oubliera jamais. C'est sûrement ça qui fait qu'elle est aussi enragée parfois. Au final, c'est lui qu'elle croise. Ça devait arriver, à un moment. Il la fusille du regard, comme si elle n'avait aucun droit. Il a oublié, comment ça s'est passé. Se souvient-il au moins des larmes de Dalia ? Elle n'en verse plus, depuis des années. Pour lui, elle s'est toujours dit que c'était plus facile. Lui, il a pu la voir grandir. Il est au téléphone avec elle, et si elle n'était pas un minimum raisonnable, elle pourrait lui prendre. Elle ne connaît même pas la voix de sa fille, elle ne connaît rien d'elle et ça la tue. Il s'énerve sur elle, mais pourquoi au juste ? Quand ses parents l'ont découvert, ils savaient aussi bien l'un que l'autre qu'ils ne pouvaient pas l'élever ensemble. Qu'on ne lui permettrait jamais d'être là. Elle protège sa fille comme elle peut, à distance. Elle le regarde aussi mal, elle le déteste pour se comporter comme ça. Sait-il au moins combien elle a souffert ? Il n'en sait rien, il n'était plus là. Elle tente, elle lui demande des nouvelles d'Arya, et il l'attaque d'autant plus. Mais tourner le dos ? Baisser les bras ? Elle ne peut pas le laisser gagner et la détruire un peu plus qu'elle ne l'est déjà. D'un côté, il a raison, mais de l'autre... Elle a toujours fait ce qui fallait pour être présente, dans l'ombre. Parce qu'elle n'a jamais pu débarquer comme ça, dans sa vie. Dire merde à tout sans pouvoir l'élever vraiment. C'est vrai, elle pourrait la retrouver, faire preuve d'égoïsme, mais pas avec elle. Il dit n'importe quoi, ne comprend pas forcément ses intentions, passées comme présentes. Il ne comprend rien en réalité. Il s'imagine qu'elle a voulu entrer dans sa vie, qu'elle a tenté. Ça, elle ne le laissera pas dire. « J'ai rien tenté du tout. J'ai fait que passer... De toute façon, tu lui as sûrement jamais montré à quoi je ressemble. » répond-elle sèchement. Et ça la peine, vraiment. Elle vient de quelque part, Arya. C'est un mélange de Finn et d'elle, depuis toujours. Rien ne pourra changer ça. Maintenant, il se met à la menacer et elle n'apprécie pas plus. Elle n'a pas peur... En plus, elle a de l'influence, comparée à lui. « Mais vas-y frappe-moi, retourne en taule. » dit-elle, le provoquant à son tour. Elle n'a pas peur d'utiliser ça, s'il ne se gêne pas pour l'attaquer. Elle se défendra coûte que coûte, forte tête. « Tu te crois meilleur que moi, Finn ? Tu crois que c'était bien pour elle d'aller te voir là-bas ? » Elle n'aime pas imaginer sa fille derrière les barreaux, voir son père menotté. Être seule, aussi, sans son père ni sa mère. « J'irai pas la voir, mais crois-moi que si elle le veut, et que tu l'empêches de le faire, tu paieras. » menace-t-elle à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 65
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 26
Pseudo : Emy.
Age : 32
Statut : célibataire et papa d'une fille de quinze ans
Occupation : mécanicien depuis sa sortie de prison
Re: dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing - Sam 23 Juin - 9:36
--------------------


D A L I N N

They say that time's supposed to heal ya
but I ain't done much healing.


J'avais un bracelet électronique à ma cheville après ma sortie de prison, suite à ma libération conditionnelle et la décision du juge pour un suivi socio-judiciaire. Et qui disait bracelet disait également restriction de pas. Je ne pouvais sortir qu'à une certaine distance de chez moi. J'avais aussi des heures à respecter. Je l'avais porté presque deux longs mois avant que mon avocate ne m'ait informé qu'il allait enfin m'être retiré. Dorénavant je pouvais me déplacer dans les rues de Séville comme bon me semblait et surtout j'étais libre de me rendre aux endroits où Arya souhaitait aller, notamment dans un café à l'opposée de mon appartement, chose que je ne pouvais pas faire au début. Depuis on pouvait dire que j'étais un nouvel homme. Quoi de mieux que de ne plus vivre dans une pièce de quatre mètres carré avec un autre détenu et un toilette que l'on se partageait? Quoi de mieux que de pouvoir manger autre chose que de la bouillie et boire autre chose que de la pisse de chat? Quatre ans c'était long, pour passer le temps dans ma cellule je faisais du sport ce qui avait littéralement renforcé mon corps, devenant plus fort, plus dur aussi. Mais si c'était à refaire, je pense que je l'aurais fait. Je n'avais pas croisé le type que j'avais mis à terre, l'ex petit-ami de ma sœur et je ne savais pas comment je réagirais si je le voyais de nouveau, j'espérais seulement ne pas le voir, pour le bien de tout le monde, sans doute. Je soupirai en apercevant face à moi la femme qui avait partagé ma vie il y avait des années. Je ne pouvais nier qu'elle était toujours aussi magnifique, mais la voir m'horripiler plus qu'autre chose maintenant. J'avais une certaine rancœur que je n'arrivais pas à dégager. Je m'énervais davantage quand elle me demandait tout naturellement des nouvelles de notre fille. Certes je savais qu'elle n'était en rien la cause de toutes ces histoires, elle n'avait jamais souhaité abandonner Arya, mais je me disais toujours que si elle avait vraiment voulu, elle aurait tout fait pour. « Elle sait toute la vérité sur toi, je ne lui ai jamais caché qui tu étais ni à quoi tu ressemblais. » Je ne lui avouerai jamais que Arya avait aussi trouvé des photos de sa mère et moi lorsque nous étions encore que de simples adolescents totalement transis l'un de l'autre. Je ne voulais pas qu'elle sache que j'avais gardé ce genre de choses chez moi. « Tu avais quinze ans pour tenter de rentrer dans sa vie et reprendre le rôle que l'on t'as pris, Dalia ! » J'étais mauvais autant dans mes mots que dans le ton que j'employais, la rancune pouvait vraiment les gens à bout parfois. Quand je la menaçais elle répliqua, cela n'avait pas changé d'un poil, cétait toujours très tendu quand on haussé la voix, on voulait toujours le dernier mot, même avant. « Je ne frappe pas les personnes fragiles. » Voilà encore une provocation, j'aurais très bien pu dire les femmes plutôt que cela, mais non, je voulais seulement l'embêter. Malgré tout je reçu un léger coup au cœur quand elle enchaîna. Je ne montrais rien de façade mais à l'intérieur ça me brisait. Bien sûr que non ce n'était pas une belle chose de voir Arya à travers des barreaux ou à travers un plexiglas, je m'en voulais énormément de lui faire subir ce genres de conneries, et je m'en voudrais éternellement pour lui avoir fait cette peine, la culpabilité resterait là, toujours. « Au moins elle me voyait, contrairement à toi, qui l'as abandonné. » Brisé à l'intérieur, plus fort à l'extérieur, on m'attaquait, je répliquais même si cela pouvait blesser, même si cela était acerbe. « Tu veux la vérité, Dalia? Arya ne veut pas te voir, elle ne veut pas te connaître et encore moins te parler. » Crachai-je entre mes dents tout en sachant que c'était la pure vérité, pour le moment notre fille m'avait avoué qu'elle ne voulait pas avoir affaire avec sa mère. « Alors regarde là bien de loin parce que c'est tout ce que tu auras d'elle !! » Sur ceux je lui adressai un large sourire sans quitter son regard du mien.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

dalinn ✤ They say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ZEN] Time Sieve
» Time vault
» Impossible de connecter mon lapin via une Time Capsule
» Hockey time !
» A Most Dangerous Time: Japan in Chaos, 1570-1584 - MMP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Oeste-