AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 clean bandit

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
clean bandit - Lun 11 Juin - 18:49
--------------------

un fin sourire sur tes lèvres alors que tu taquines ton pote. il est là, à regarder les nombreuses bouteilles d'alcool sans savoir quoi choisir, une fois de plus. il sait pas quoi en faire. vodka, ou rhum. puis bourbon, et il tourne en rond pendant que tu bouges pas. trois gamins devant une rangée d'alcool prêts pour une soirée. une soirée chez un autre pote. une des plus grosse soirée de séville, t'en es persuadé. t'en as envie, presque besoin. tu vas danser, joao, tu vas boire aussi et peut-être bien fumer. tu sais pas encore pour le dernier point, en tout cas tu vas profiter et peut-être que ça finira en démonstration de force, c'est souvent comme ça quand t'es dans le sparages. tu joues les coqs, tu joues les plus forts. t'es qu'un gamin qui sait placer ses poings là où il faut, rien de plus. pourtant, t'aimes bien être ce gamin, sans responsabilité, ça te change de ton quotidien. ce quotidien où t'es censé prendre soin des autres, ce quotidien où t'es censé diriger une société bancaire. des crédits dans tous les sens. ça t'intéresses pas, toi. non, toi, ce que tu aimes c'est la boxe. point. une décision de prise, enfin en direction de la caisse, mais évidemment t'as oublié un truc au passage. tu les préviens que tu les rejoints rapidement. t'arrives au bon rayon. t'embarques deux trois jus de fruit avant de revenir. c'est à vous, tu déposes les articles pile au moment où elle allait terminer, la caissière. avec ça s'te plaît. tu lui balances. ton regard qui remonte dans le sien. merde. arrêt sur image. pas elle. elle. oui elle. tant mieux. tant pis. salut. tu sors. c'est pitoyable. tu respires un coup. puis un autre alors que t'entends ton pote qui est déjà en train de l'inviter à la soirée. oups.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Mer 13 Juin - 15:02
--------------------

et voilà encore une journée banale qui défile. toi assise sur cette chaise. ton sourire que tu offres à chaque client qui passe à ta caisse, qu'il te le rende ou pas. il y a toujours ces gens qui arrivent à l'étirer un peu, avec quelques mots gentils. mais la plupart des gens n'en ont juste rien à faire. t'es juste là pour leur donner la somme d'argent qu'ils vont devoir lâcher pour avoir ce qu'ils veulent. un groupe de gars qui débarquent devant toi et des bouteilles d'alcool que tu fais défiler sur le tapis. tu comprends tout de suite qu'ils ont des plans pour ce soir. toi tu ne sais pas encore. tu ne sais presque jamais à l'avance où tu finiras. t'aimes te laisser aller et tu finis toujours par trouver quelque chose. cette ville dans laquelle t'as grandi, offre des nombreuses choses à faire. jamais tu ne voudrais la quitter, jamais tu ne la quitter, même pas pour des vacances. peut-être un jour, t'aimerais voir un petit bout du monde. mais est ce que t'auras le temps ? tout ce que tu sais c'est que tu reviendras toujours ici. et puis y'a cette voix qui te faire revenir sur terre. cette voix que tu ne peux reconnaitre que directement. parce qu'elle appartient à quelqu'un qui a compté, il a compté bien trop.  avec ça s'te plaît. qu'il dit alors que ton regard se relève. le sien en fait de même et c'est comme si d'un coup vous vous souveniez de tout. les souvenirs qui remontent, des souvenirs qui écorchent ton âme. parce que tu t'es interdis de l'aimer. salut. et t'es là bloquée sans savoir trop quoi faire, pendant quelques secondes. ses amis te parlent mais tu n'écoutes même pas. parce que pendant un instant il n'y a plus que lui. mais tu reviens à toi-même, tu reprends le dessus, sur ce petit coeur qui n'en fait qu'à sa tête quand il est face à toi. malgré les années.salut tu lâches alors, d'un froid glacial, comme s'il était fautif de quelque chose. ça vous fera  cinquante euros tu joues l'indifférence, alors qu'à l'intérieur il a réveillé tout ce que t'avais enfouie depuis bien longtemps.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Mer 13 Juin - 19:57
--------------------

c'est pas que tu sais pas comment réagir. tu le fais bien, d'habitude; tu l'ignores, en réalité. tu te prends pas la tête. mais là, t'es pris au dépourvu, là, t'es pas prêt à tomber dans son regard, là, t'es juste pas prêt à lui décrocher des mots et encore moins un sourire. tu la détestes ouais sûrement, mais il y a tellement plus que ça. tu pensais être heureux et elle t'a juste jeté comme une merde. à côté de ça, il y a luna qui n'arrête pas de te dire que tu devrais juste oublier, que tu devrais pas forcer parce que.. tu sais pas; elles se connaissent, elles sont même plutôt pote alors quoi ? pas plus d'info ? qu'est-ce que t'as fait au juste ce soir là pour qu'elle te zappe comme ça ? merde. salut qu'elle tranche, immédiatement. ce froid dans sa voix, comme si tu avais bel et bien fait une belle boulette. tu sais juste pas laquelle et c'est de plus en plus énervant la connaissant. alors tu secoues doucement ta tête et tu files de l'autre côté de la caisse. ça vous fera  cinquante euros qu'elle balance. tu sors ton portefeuille, ta carte et tu lui montres sans un son. t'es un connard, tu pourrais être plus poli mais t'en as pas envie. tu profites clairement de la situation. pas bien. tu souffles, tu regardes tes potes qui lui proposent de sortir; forcément, elle est canon isis, elle est même plus que ça, mais t'as pas franchement envie qu'elle soit là.. parce que si elle est là, t'auras bien plus de mal à aller vers les nanas.. laissez tomber, elle va pas sortir les mecs, pas vrai isis ? tu lui offres un échappatoire, elle n'a qu'à le prendre et ne plus jamais revenir dans ta vie, ça serait pas mal, ça non ? putain non, tu serais triste et c'est ce qui t'énerve un peu plus encore.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Ven 15 Juin - 11:10
--------------------

tu ne mérites sûrement pas son salut. tu ne mérites plus grand chose venant de lui et pourtant c'est toi qui joue encore à la plus dur. tu protèges  ton coeur mais surtout tu protèges le sien, même s'il doit sûrement penser l'inverse. il doit sûrement te détester et c'est bien mieux comme ça. alors tu continues de jouer ton rôle et tu vois dans son regard, tu vois le froid glacial alors qu'il te tend sa carte. tu ne souris plus, tu n'es plus la même d'un coup. et si ton patron passait par là, il aurait sûrement quelques mots à te lâcher après. mais à cet instant précis t'en as plus rien à faire. tout ce que t'entends toi, c'est ton coeur battre plus fort. il bat au même rythme qu'à l'époque et ça fait mal, parce que malgré le temps il a toujours la même place. laissez tomber, elle va pas sortir les mecs, pas vrai isis ? que tu l'entends dire alors que tu comprends que ses potes t'invitent à sortir. t'en rêverai de ça, sortir. t'as fini d'ici quelques heures. mais tu peux pas te permettre de finir à la même soirée que lui pas vrai ? ça ne serait pas bien, parce que t'imagines le joao de l'époque, tu l'imagines avec ces filles à la soirée. et tu sais que ça te briserait le coeur encore un peu plus. mais après tout c'est de ta faute tout ça. t'aurais pu être avec lui, tu sais pas si aujourd'hui vous seriez toujours ensemble, tu sais pas ce que l'avenir vous auriez réservé. mais t'aurais pu essayer, essayer de lui montrer à quel point tu l'aimais réellement à l'époque. non j'ai déjà un truc de prévu, mais merci. tu lâches alors que ton coeur se serre un peu plus, parce que ça va sonner la fin, son départ à nouveau. et peut-être que cette fois-ci c'est pour du bon. peut-être que tu ne reverras plus jamais son visage. tu hoches doucement les épaules face à lui, ton regard dans le sien, c'est comme ça que tout se fini à nouveau. un doux sourire sur ton visage, alors que t'arrive plus à être aussi forte. alors que t'aimerais les suivre à leur soirée. t'y feras peut-être un passage discret, parce que t'as pas la force de résister...tu sais pas. t'as rien d'autre de prévu de toute manière, juste un nouveau mensonge que t'as balancé.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Sam 16 Juin - 17:04
--------------------

qu'elle vienne ce soir, qu'elle soit à la soirée ? non. surtout pas. non, tu ne veux pas de ça. ça ne ferait que te faire du mal de la voir là, peut-être même avec un mec, ou plusieurs. non, tu ne veux franchement pas penser à ça, faut que tu oublies, que tu passes à autre chose et tu fais vite en l'empêchant presque de venir à la soirée. t'es certain qu'elle a mieux à faire que de traîner avec toi de toute façon. elle a fait son choix, il y a quelques années en arrière, elle a brisé ton coeur et maintenant c'est fini. ton coeur n'est plus et t'es plus capable d'accepter quoique ce soit. non j'ai déjà un truc de prévu, mais merci. tu dis rien, voilà, t'en étais sûr et pourtant, bah, ça te fait bien chier ça. tu devrais pas. mais t'y arrives pas; tu passes à autre chose, tu paies et tu es déjà sur le départ les bras chargés. ce que tu vois pas, c'est un de tes potes qui glisse une adresse à la blonde au cas où elle changerait d'avis, ce que tu ne vois pas c'est ce complot dans ton dos pour te rappeler une douleur que tu ne veux plus jamais ressentir. les heures défilent et t'es là, dans ce canapé sur la terrasse entouré de tes potes et de quelques nanas, toujours; l'alcool coule à flot, l'alcool est là, ça fait du bien. t'oublies un peu tout e qui t'entoure. t'oublies la pression du travail, des études et le reste. tu profites juste de la vie comme n'importe quel jeune de ton âge et c'est ce que tu aimes. c'est ce que tu apprécies. puis tu vois cette jeune femme qui passe, cette jeune femme qui s'incruste, qui sort de tes rêves les plus fous. qu'est-ce qu'elle fiche là ? tu veux pas la voir, tu veux pas qu'elle soit là. tu comprends pas. alors tu te lèves, avec l'alcool dans les veines, tu t'lèves et tu te plantes devant elle. qu'est-ce que tu fiches ici ? t'es pas franchement agréable, à quoi bon, de toute façon, elle ne l'est pas non lus avec toi.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Sam 16 Juin - 22:48
--------------------

et aucun son ne sort de sa bouche. tu le vois déjà se tourner et tu ne t'attendais à rien de plus au final. tu sais que tu ne mérites pas plus. même si tu pensais qu'après toutes ces années il aurait pu réagir autrement. tu t'es trompée. sûrement la fierté masculine. et tu le regardes juste s'éloigner, alors que son pote se fait presque insistant, te donnant l'adresse. tu lui souris à peine avant qu'il parte et tu mets quelques secondes à te remettre au travail. quelques secondes à réaliser que tu viens de tomber sur le seul gars qui a su faire battre ton coeur à une époque. aujourd'hui encore malheureusement... et tu sais même pas ce qui te pousse à te diriger vers cette fameuse adresse quand t'as fini ton service. tu sais que c'est mal, tu sais que le voir réveille de vielle chose que tu ne devrais pas réveiller. mais t'as rien d'autre à faire et puis t'es pas forcé de lui parler ou même de le voir. t'imagine que la soirée sera bien assez grande. tu pourras l'éviter comme tu veux. alors tu passes la porte, pour admirer tout ce monde déjà bien lancé dans la fête. t'arrives un peu tard il faut dire. alors tu avances doucement à travers la foule et tu te diriges vers la cuisine. c'est toujours ici que se trouve le ravitaillement dans ce genre de soirée. et t'as tapé dans le mile. mais t'as même pas le temps de te servir qu'il se poste face à toi. ça sera vite tombé à l'eau pour se passer inaperçu.  qu'est-ce que tu fiches ici ? des mots froids. encore. et tu ne feras sûrement pas mieux, tu ne feras rien pour apaiser les tensions, même si tu n'aimes pas ça. j'ai été invitée aux dernières nouvelles il me semble. tu réponds alors aussi sec que lui. t'as jamais eu peur de qui que ce soit, jamais eu peur de pousser les gens à bout. alors si tu pouvais juste me laisser me servir mon verre, je t'en serais reconnaissante. t'ajoutes en tendant le bras pour attraper un verre. ton regard qui l'évite, tu n'as pas envie de voir son regard. ce regard sûrement plein d'haine.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Dim 17 Juin - 18:19
--------------------

bien sûr que tu aurais pu rester sur ta banquette avec ton verre, bien sûr que tu aurais pu rester dans ton coin et ne pas venir la rejoindre.. l'agresser en quelques sortes. si tu avais été totalement sobre, tu l'aurais fait, tu serais resté aussi loin que possible d'elle. mais là, t'es régis par quelques gouttes d'alcool alors tu te relèves et tu vas la rejoindre dans la cuisine. tu l'agresses et tu cherches immédiatement à savoir ce qu'elle fait là. j'ai été invitée aux dernières nouvelles il me semble. qu'elle tranche, rapidement, tandis que ton regard est poé dans le sien. t'essaies de pas trop la regarder, pour ne pas que ça pèse de trop, mais t'es là et tu attends la suite. invitée.. sûrement mais tu avais fait en sorte qu'elle refuse, alors quoi ? alors si tu pouvais juste me laisser me servir mon verre, je t'en serais reconnaissante. tu t'écartes un peu, tu viens croiser tes bras tout en t'appuyant sur un bout de plan de travail sans pour autant t'éloigner de trop non plus. vas-y sers-toi.. sers-toi.. je pensais vraiment avoir fait en sorte que tu veuilles pas venir, j'pensais même pas que tu voulais v'nir. c'est quoi ton excuse, tu comptes te taper lequel de mes potes que j'le prévienne ? tu viens lui demander. tu devrais sûrement pas poser ce genre de questions, tu devrais sûrement pas chercher quelque chose. tu cherches pourtant, t'es là, et tu racles là où ça fait mal, parce que tu as bien conscience que c'est tes potes qui l'ont invité. évidemment ils ne sont pas au courant de ton putain de palpitant qui a été rythmé par le sien, le temps d'une nuit, pas plus. sauf qu'elle est venue, là, pour un de tes potes, tu vois pas d'autres explications et ça a le don de t'énerver un peu plus encore.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Dim 17 Juin - 22:24
--------------------

t'imagines qu'il ne s'attendait pas à te voir. parce que tu avais dit que tu ne viendrais pas. et tu n'imaginais venir non plus. mais en réalité après lui avoir dit, tu ne refusais pas un peu d'alcool gratuit. tu pensais juste pouvoir l'éviter pour ne pas l'affronter encore un peu plus longtemps. pour ne pas avoir à faire comme si tu n'en avais rien à faire. un jeu qui pesait sur ton coeur. tu détestais lui répondre de la sorte. même si ça semblait si simple et si réel pour lui. vas-y sers-toi.. sers-toi.. je pensais vraiment avoir fait en sorte que tu veuilles pas venir, j'pensais même pas que tu voulais venir. c'est quoi ton excuse, tu comptes te taper lequel de mes potes que j'le prévienne ? il ne voulait pas te voir et tu pouvais le comprendre. mais pourquoi était-il venu te parlais. il n'avait qu'à rester dans son coin et t'aurais juste continuer ton chemin à travers la soirée, sans qu'il ne te remarque plus. pourtant il est là. et tu réfléchis déjà à ta réponse. tu réfléchis déjà à la prochaine monstruosité que tu vas pouvoir lui balancer. juste pour le faire reculer, pour qu'il te laisse ici, qu'il s'énerve et parte. vous serez mieux comme ça. en tout cas c'est ce que tu préfères te dire.  alors tu te serres juste ton verre et t'en bois une gorgée directement. le liquide qui te donne un peu plus de courage pour pouvoir parler. tu voulais pas que je vienne à ce point ? tu ne sais même pas pourquoi tu poses cette question, t'en connais déjà la réponse et t'as plus trop envie de l'entendre sortir de sa bouche. tu sais quoi ne répond pas. je vais me trouver de la compagnie, quelqu'un à me conseiller ? t'arrives pas à croire que tu viens de dire ça. t'arrives pas à croire que tu puisses sortir des choses aussi cruel, en te disant qu'au final c'est pour le protéger. tout ça n'a plus vraiment de sens.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Lun 18 Juin - 19:01
--------------------

tu l'interceptes et tu l'encercles. tu lui demandes ce qu'elle est venue faire ici ? est-ce qu'elle va draguer tes potes ? celui qui l'a invité à venir ? est-ce qu'elle va faire ça devant tes yeux après.. après quoi ? ça fait un moment maintenant que vous ne vous êtes pas vus, retrouvés, embrassés.. rien. non. une fois. une nuit. et elle est toujours là à hanter tes pensées et te rendre bien plus méchant que n'importe qui. t'es pas méchant, ni haineux mais juste blessé dans ta putain de fierté. cette fierté masculine mal placée que tu ne sais pas franchement gérer.. encore moins dans cet état. tu voulais pas que je vienne à ce point ? tu t'attendais sûrement pas à cette question, alors tu la regardes, un instant pendant qu'elle se sert son verre. tu secoues la tête. non, tu voulais pas. parce que c'est ta soirée avec tes potes et que t'as pas envie qu'elle vienne gâcher ton truc. tu sais quoi ne répond pas. je vais me trouver de la compagnie, quelqu'un à me conseiller ? évidemment, t'as pas le temps de répondre, elle t'arrête et te balance ces mots qui ont pour effet te t'énerver.. évidemment. tu t'approches, simplement. t'es sérieuse ? ouais bah ouais bien sûr viens j'vais te présenter. tu lui souffles, haineux cette fois.. tu attrapes son bras et tu l'entraînes à travers la pièce pour revenir vers tes potes qui vous regardent et ne comprennent sûrement pas ce qu'il se passe. toi non plus, tu comprends pas vraiment ce que tu fais, mais tu le fais. t'es là, tu lâches son bras et tu la présentes... hey les mecs, j'vous présente isis, la nana du supermarché. elle est venue et vous savez quoi, elle est open alors faites vous plaisir. pour avoir tester, elle est pas mal. tu lances à haute voix. tu devrais pas. tu devrais sûrement pas. t'es qu'un connard. mais t'es un connard blessé surtout.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Lun 18 Juin - 23:26
--------------------

tes mots se sont à peine échappés que tu les regrettes déjà. tu les as senti te gratter la gorge, pour te prévenir que t'étais entrain de faire une connerie. pourtant ton cerveau t'annonce que t'es obligée. obligée d'agir de la manière pour le faire fuir une fois de plus. alors que ton coeur bataille, ton coeur t'as amené ici ce soir. t'aurais pas du. tu vois la colère dans son regard, tu la sens dans ses mouvements. tu le connais joao après tout. à une époque il était le seul à qui t'offrais ton corps, le seul avec qui t'avais un semblant de relation. une relation qui est devenue trop sérieuse pour toi. et tout ça te semble si loin aujourd'hui. pourtant t'as pas vraiment changé. ou en tout cas seul ton comportement avec lui à changer entre temps.  t'es sérieuse ? ouais bah ouais bien sûr viens j'vais te présenter. qu'il lâche et sans que t'ai le temps de dire quoique ce soit il t'embarque avec lui. tu pensais le faire partir et tu ne pensais pas qu'il te prendrait vraiment au pied de la lettre. tu sens déjà le rouge te monter au joue. parce que t'as joué avec le feu et que tu t'es brûlée. maintenant tu vas devoir faire face aux conséquences. faire face à toute sa bande de pote. alors qu'il est là lui et que c'est sûrement pas un autre que t'aimerais. pas ce soir. t'es plus vraiment d'humeur. pourtant tu vas devoir continuer à jour à ton jeu.  hey les mecs, j'vous présente isis, la nana du supermarché. elle est venue et vous savez quoi, elle est open alors faites vous plaisir. pour avoir tester, elle est pas mal. tu ne le regardes même plus. t'oses pas. tu sais que tout ça tu le mérites. tu sais que tu lui as fait mal. mais t'arrives pas à accepter tout ça, t'arrives pas à regarder ses potes. t'as honte... t'abuses. tu lâches alors que tu t'en vas déjà. tu marches à travers toutes les personnes  qui s'amusent ici. tu sais que c'est toi qui a cherché, toi qui a abusé, mais t'arrives pas à faire face à ses mots. t'arrives pas à encaisser le fait que t'ai juste été une fille pas mal. le fait qu'il te présente vraiment à ses potes. parce qu'il n'en a plus rien à faire. tu devrais être heureuse, c'est ce que t'as toujours voulu... alors t'ouvres juste la première porte que tu trouves pour te poser, pour encaisser ses mots.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Jeu 21 Juin - 20:50
--------------------

tu n'sais plus ce que tu fais. tourbillons de sensations, d'évènements qui t'ont mené à cet endroit précis, à ce moment donné. debout, en face de ces gens que tu considères comme des amis, tu présents isis. oui. mais tu la présentes sous la pire des coutures, tu la présentes comme elle ne devrait pas l'être. tu lui mets la honte, c'est peu de dire. tu observes ces types qui rigolent déjà à la fin de ton discours pendant que tu fais descendre l'estime de la blonde. putain qu'est-ce que ça fait mal, d'être comme ça, mais t'es juste incapable de faire autrement. tu sais pas faire. pas quand ça la concerne, pas quand c'est comme ça. son regard qui tombe dans le tien, tu vois la haine, tu y vois tout le mal que tu peux lui faire, juste là. tu t'en veux, un instant, surtout quand elle s'en va en lâchant quelques mots. t'abuses. qu'elle te sort avant de disparaître tu sais pas où. tes potes se mettent à rire et toi, tu les rejoints dans l'ambiance comme le premier ds connards. ça te va pas si mal, d'être comme ça, finalement. c'est ce que tu fais. tu retrouves ta place, ton verre et tes potes. une nana qui glisse contre toi. tu ne bouges pas même si ta conscience est partie, elle est partie la retrouver. t'avais le choix, t'aurais pu, mais pour quoi faire en réalité ? ça n'aurait rien changé au fait que ton palpitant s'exprime beaucoup trop en sa présence. ça te dépasse, tu n'sais même pas quoi en faire. c'est là et c'est terrible. la soirée qui continue. peut-être vingt minutes plus tard, tu te demandes où elle est. t'as pas vu un de tes potes s'évader, tu l'as pas vu rejoindre la blonde et c'est ce que tu retrouves en rentrant dans la baraque. isis, un verre à la main et ce type censé être ton pote. tu ouvres grands tes yeux, tu sais pas ce qu'ils font, tu cherches même pas à savoir, tu rentres dans le tas, une fois de plus. les poings qui te démangent. tu frapperais presque pour rien. vous faites quoi là ? tu demandes, de manière très peu polie, évidemment.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Sam 23 Juin - 10:19
--------------------

des mots qui blessent, tu n'entends même pas les rires raisonner alors que t'es déjà loin. t'aurais du quitter la soirée, mais tu ne savais plus où étais la porte. t'aurais même pas du venir dans un premier temps. à quoi tu t'attendais ? passer une soirée avec le seul homme qui ai jamais fait battre ton coeur dans la même pièce, mission impossible. tout ce qui se passe, c'est que tu récoltes tout ce que t'as semé. toute la haine que t'as pu lui balancer, tout les mensonges que t'as lâché pour l'éloigner. et maintenant tu le sais, tu la vus, il est bien loin. au moins tu auras réussit ta mission...pourtant quand ça résonne en toi, ça ne fait que te faire un peu plus mal. alors que t'es la seule dans cette pièce, un lit qui prône au milieu. tu pourrais t'y asseoir, mais tu fais juste les cent pas à travers cette porte. tu essayes juste de te calmer, alors que tu sens la pression en toi. et quand tu entends la porte s'ouvrir, pendant une seconde t'espères juste et retourner et le voir. mais ce n'est pas lui...ton coeur qui contredit ton cerveau à chaque instant. une bataille constante. et quand tu vois cet autre gars ton cerveau te dis juste de sourire. de faire comme si tout allait bien. ça tu sais le faire, c'est ce que tu fais de mieux. sourire même quand rien ne va plus. alors tu rentres dans ton second rôle, tu ne reconnais même pas le type. tu n'as pas vraiment fait attention aux potes de joao en réalité. alors tu commences juste à lui parler comme si de rien était. tu commences juste à essayer de l'oublier. le temps passe, tu ne sais pas combien de temps. mais tu commences à passer un bon moment au final. un moment qui prend fin quand la porte s'ouvre. quand tu entends sa voix. vous faites quoi là ? tu souffles doucement. tu ne sais pas ce qu'il fait là. tu ne sais pas s'il fait exprès d'apparaître à chaque fois comme si de rien était. on parle ça ne se voit pas ? toujours cette habitude de répondre sur le même ton que lui. tu te lèves de ce lit sur lequel tu t'étais finalement installée. je pense que t'as été assez claire sur ce que je pouvais faire avant non ?

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Sam 23 Juin - 17:31
--------------------

tu ne sais pas ce que tu cherches, si ce n'est isis. tu sais que tu ne devrais pas la chercher, tu sais que ça ne fera que te faire du mal, un peu plus de mal encore.. et pourtant t'es là en train de fouiller la baraque de fond en comble juste pour tomber sur l'objet de tes désirs inavoués et qui n'ont simplement pas le droit d'être avoués. une porte précise. tu ouvres, comme un con, tu ouvres comme un type qui serait entré par effraction et ce que tu constates t'énerves. elle, et ce type. elle et son sourire pour ce type qui n'a rien. merde. non. rien. il est même pas beau. il est même pas à la hauteur. qu'est-ce qu'il veut ? qu'est ce qu'il fiche ici en fait ? ça t'énerve, un peu plus encore et tu finis par exploser en leur demandant ce qu'ils font. elle ne tarde pas à détourner son regard la blonde, pour le planter dans le tien. tu vois à quel point tu déranges et toi, ça te plaît presque. au moins, tu sais qu'ils allaient peut-être.. tu regardes le lit. merde. non. tu veux pas imaginer ça. non, tu ne veux pas t'énerver un peu plus encore. on parle ça ne se voit pas ? elle tranche, son regard dans le tien. elle s'approche un peu plus de toi, elle se lève et te fait face, comme si elle te faisait peur. elle pourrait, c'est vrai, après tout ce temps passé à te chercher, tout ce temps à te faire du mal. elle pourrait te faire peur. je pense que t'as été assez claire sur ce que je pouvais faire avant non ? elle relance. tu serres tes dents, ta mâchoire qui se contracte. t'accepte pas, même si c'est vrai, t'acceptes pas ce qu'elle tente de faire. tu voulais qu'elle parte, qu'elle rentre chez elle, seule. sans personne. sans mec. pas un autre que toi, mais t'imagines qu'elle en a eu d'autre après toi, t'imagines qu'elle ne s'est pas arrêtée à un ou deux. putain. tu devrais pas penser à tout ça, mais tu ne sais pas t'arrêter, tu ne sais pas bloquer tout ce flot de pensées. ah ouais ? j'pense pas moi. tu comptes faire quoi ? baiser avec ce type là ? tu fais comme s'il n'était pas là, le mec. pour toi, il n'est pas là, pour toi, il n'existe même pas en réalité. tu prends, tu jettes, c'est ta façon de faire. on appelle ça comment encore, attends laisse moi réfléchir.. tu fais mine de réfléchir, pendant ce temps, même si le mot est là, juste là.. sauf qu'il ne sortira pas, tu ne peux pas l'insulter. t'as beau faire le fier, t'en es pas encore à ce point là. c'est pas si mal, c'est pas si terrible. mais t'y arrives pas. tu secoues ta tête avant de plonger une nouvelle fois dans ce regard qui te hante toujours autant. comment elle fait ? t'en sais rien et t'es même pas sûr de vouloir le savoir finalement.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Sam 23 Juin - 22:55
--------------------

tu lui faisais face. ton regard dans le sien comme si plus rien d'autre ne comptait. parce que c'était le cas. pourtant vos dernières conversations n'étaient pas joies. vous ne faisiez que vous prendre la tête. et tu ne sais même pas pourquoi il revenait à la charge. tu ne le comprenais pas. ah ouais ? j'pense pas moi. tu comptes faire quoi ? baiser avec ce type là ? qu'il disait et ça te faisais mal. tu croisais doucement tes bras contre ta poitrine. sans répondre, parce que tu sentais bien qu'il y avait une suite. parce que tu ne lui ferais pas non plus le plaisir de répondre. même si c'était sûrement les plans que t'avais en tête. juste pour l'oublier lui, juste parce que c'est ce que tu faisais. tu profitais de la vie, à ta manière. tu prends, tu jettes, c'est ta façon de faire. on appelle ça comment encore, attends laisse moi réfléchir.. et ça faisait mal. mais c'était la réalité. c'est ce que tu faisais, tu ne t'attachais pas isis. tu ne voulais pas t'attacher, pourtant il avait réussit à atteindre ton coeur joao. peut-être parce que c'était le premier, peut-être parce qu'il n'était pas comme les autres. t'en savais rien, mais il avait juste réussit. et pourtant tu l'avais lâché. des bonnes raisons que tu disais avoir. que tu penses encore avoir aujourd'hui. alors tu continues à t'énerver face à ses mots, juste parce que c'est plus facile comme ça.  une pute ? c’est ça le mot que tu cherches non ? tu balances, tes mots qui pèsent lourds. tes mots qui sont plus puissants dans un son de voix bien plus fort. vas-y joao dis ce que t'as sur le coeur. de toute manière je m'en fou de ce tu peux penser. un nouveau mensonge qui s'échappe de tes lèvres. bien sûr que ça compte ce qu'il pense, c'est tout ce qui aurait du compter. mais aujourd'hui ça n'a plus d'importance. bon je vais vous laisser discuter. la voix de son pote qui s'élève et tu le vois qui se lève et avant d'entendre sa voix, t'avais carrément oublier sa présence. comme s'il n'y avait plus que joao qui existait. pourtant tu ne pouvais pas te permettre de rester dans la même pièce que lui plus longtemps. sûrement pas seule. parce que tu sais très bien que tu pouvais être faible. non pars pas s'il te plaît, il allait partir. tu lui demandais alors en l'arrêtant. ton regard qui faisait le chemin entre lui et joao. puis il s'arrêta sur joao. pas vrai ? tu t'en mordais les lèvres. et tu avais toujours cette même phrase qui résonnait dans la tête. tu te disais toujours que c'était pour lui. que ça serait plus simple comme ça. il ne savait pas qui tu étais réellement et c'était mieux comme ça.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Sam 23 Juin - 23:28
--------------------

des pensées négatives qui sont là, partout autour de toi. des pensées que tu ne sais même pas contrôler, du moins, pas correctement. tu ne sais pas quoi en faire. tu n'hésites pourtant pas à foncer dans la mauvaise directions. tu fonces, vers elle, tu fonces et tu l'insultes. tu émets l'idée de l'insulte en tout cas tout en la laissant penser ce qu'elle veut. c'est pas terrible. c'est petit. c'est pas toi. t'insultes pas les nanas comme ça, normalement en tout cas. faut croire que pilar déteint sur toi. elle serait fière elle, mais toi, t'es loin de l'être. une pute ? c’est ça le mot que tu cherches non ? elle tranche, elle souffle et toi, tu rentres dedans, toi, tu t'insinues dans ce poison. elle est ton poison, tout autant qu'elle est ta faiblesse. elle l'a été, dès les premiers instants, ceux qu'elle n'a pas accepté, ce qu'elle t'a renvoyé en pleine figure. tu la regardes, tu t'approches un instant. c'est instinctif. vas-y joao dis ce que t'as sur le coeur. de toute manière je m'en fou de ce tu peux penser. tu tiques, tu secoues ta tête. quoi ? non, elle ne s'ne fiche pas.. enfin, si, elle s'en fiche complètement. bah tu vois, j'pensais pas à pute, parce que tu t'fais pas payer.. à moins que tu couches qu'avec des mecs qui sont blindés et que.. attends.. ne serait-ce pas ce que j'crois ? tu rajoutes, en parlant bien évidemment de ta famille qui est fortunée, des sous que tu as également. c'est ça son délire, à la blonde ? t'y as jamais pensé, mais tu penses pas, quand même. pas à ce point. non, t'y crois pas une seconde en réalité, mais tu ne peux pas t'empêcher de le dire, juste pour l'énerver. l'autre type qui se réveille, qui se soulève enfin de ce putain de lit pour partir mais forcément isis le retient. sa main sur sa peau te débecte. non pars pas s'il te plaît, il allait partir. elle lance, elle minaude presque, devant tes yeux. tu sais pas à quoi elle joue mais ça ne te plaît pas. pas vrai ? elle reprend, les yeux dans les yeux. tu soutiens son regard. t'as l'impression que les rôles se sont inversés. tu ne voulais pas qu'elle vienne et maintenant, elle ne souhaite pas que tu restes. c'est terrible. tellement que tu te mets à reculer. ouais bah ouais.. bien sûr.. j'vais me barrer et vous laisser tranquille. pensez à vous protéger surtout. tu balances, l'air de rien avant de tourner les talons. la porte que tu claques rageusement. tu défonces les portes sur ton passage pour finalement atterrir au plus proche du bar. t'embarque une bouteille et tu vas t'isoler tu sais pas trop où. les pensées en vrac, tu l'imagines la-haut dans la chambre et t'as juste envie de mourir.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Dim 24 Juin - 10:58
--------------------

bah tu vois, j'pensais pas à pute, parce que tu t'fais pas payer.. à moins que tu couches qu'avec des mecs qui sont blindés et que.. attends.. ne serait-ce pas ce que j'crois ? qu'il dit et tu le regardes droit dans les yeux. il est sérieux ? tu n'arrives pas à le dire. t'arrives pas à savoir si c'est vraiment ce qu'il pense. il croit qu'il n'a été qu'un pion dans un but pour avoir de l'argent ? t'as pas envie qu'il le croit. des fois t'as juste envie de tout laisser tomber et lui dire réellement ce qu'il se passe. et puis tu te souviens, tu te souviens que tu ne seras plus que cette fille malade, celle dont il faut prendre soin. celle à qui il faut faire attention. tu te rappelles que t'es cette fille qui le laissera derrière bien trop tôt et t'as pas envie. tu préfères qu'il te déteste plutôt qu'il pleure sur ta tombe plus tard. et cette phrase qu'il laisse en suspend continue à te tuer. il te tue à petit feu sans même s'en rendre compte et c'est pour ça que tu dois t'éloigner de lui. qu'il doit partir et arrêter de revenir à la charge à chaque fois. alors tu lui demandes, tu ne lui réponds pas, c'est mieux comme ça. il peut penser que t'as fait ça pour l'argent, tu le laisses penser ça, s'il le veut. et toi tu lui tiens juste tête comme à ton habitude. cette soirée où tu n'auras fait que ça.  ouais bah ouais.. bien sûr.. j'vais me barrer et vous laisser tranquille. pensez à vous protéger surtout. il lâche et tu le vois déjà disparaître. le bruit de la porte qui claque qui ne te fais même pas bouger. tu restes juste bloquer là, le regard dans le vide. tu sais pas combien de temps passe avant que tu reprennes tes esprits. quand tu sens sa main se poser sur ta hanche. tu te tournes vers lui, tu le regardes et ce n'est pas lui...ce n'est pas lui et ce soir tu n'arrives plus à penser à quelqu'un d'autre. désolée. tu souffles avant de tourner les talons à ton tour. tu fuis, comme t'as l'habitude de le faire. tu ne peux plus rester ici, pas alors que sa présence pèse sur ton coeur. t'aurais pas du venir dans un premier temps. parce que tu n'arrives pas à lui faire face comme si tout était normal. ton coeur n'a toujours pas cicatrisé, tu ne sais pas quand il le fera. alors tu passes finalement la porte d'entrée et ton sourire se transforme d'un coup. cette façade qui tombe, ton coeur qui pèse lourd, tes épaules qui tombent. et tu commences à marcher vers chez toi, la peine sur les traits de ton visage.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Lun 25 Juin - 19:13
--------------------

t'attrapes la première bouteille que tu trouves. sûrement pas l'alcool que tu préfères mais ça fera l'affaire vu l'état lamentable dans lequel tu te trouves.. une fois de plus.. par sa faute. putain, t'es un vrai bordel, joao, tu sais pas quoi faire de plus si ce n'est penser à ce qu'il se passe là-haut dans cette chambre. tu grognes, le goulot de la bouteille contre les lèvres et ça descend, rapidement, et ça descend trop vite. tu titubes à moitié dans la court, tu pousses les personnes sur ton passage et va récupérer tes affaires. tu récupères tes clés et t'es déjà en train d'aller à ta voiture. on essaie de te retenir mais tu les envoies chier. t'as pas envie de ça, tu veux rentrer chez toi, tout seul, tu veux être indépendant et non dépendant d'une blonde qui te fait tourner la tête bien trop vite. devant ta voiture, tes potes t'empêchent de partir, tes potes sont là, reprennent tes clés l'un après l'autre ce qui te déchaîne. ça allait finir par arriver.. tu ne remarques pas, tu ne vois pas ce que tu fais à balancer tes poings contre le premier visage qui t'empêche de faire ce que tu veux. t'as pas envie de te retenir, t'as pas envie qu'on te retienne. t'as perdu la notion de la réalité, t'es blessé joao. t'as le coeur en miette et tu ne sais simplement pas le gérer. t'as mal partout et en même temps, tout semble localisé au même endroit. c'est terrible. lâchez-moi putain ! j-peux rentrer tout seul ! tu leur hurles dessus. tes clés qui ont encore disparu et tes potes qui essaies de s'éparpiller pour éviter ta colère, mais comment la retenir quand tu aimes une nana qui ne le mérite pas.. quand tu aimes une nana qui aime les autres hommes ? tu sais pas faire, t'as jamais su et tu ne sauras jamais le faire. révulsé et révolté, t'es impossible.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Lun 25 Juin - 22:03
--------------------

tu ne réfléchis pas plus pour rentrer chez toi. une erreur que t'effaces d'un revers de main, une soirée qui n'aurait pas du avoir lieu. alors t'essayes juste de l'oublier. eh merde. tu souffles, alors que t'es devant chez toi. alors que tu te rends compte que tu n'as pas tes clés sur toi. tu fouilles partout et elles restent introuvables. tu ne paniques pas, t'essayes de ne pas paniquer. et tu commences à marcher, tu fais le chemin inverse. ça te prends du temps. ce n'était pas vraiment la porte d'à côté. mais heureusement t'as l'habitude de marcher et puis l'air de la nuit te fais du bien. tu repenses à cette soirée. tu repenses à lui. et t'espères ne pas le croiser une nouvelle fois ce soir, alors que tu penses que tes clés sont sûrement tombées dans le lit. et pourtant la première chose que t'entends quand tu te rapproches de la soirée, c'est sa voix à lui. lâchez-moi putain ! j-peux rentrer tout seul ! tu comprends vite isis. t'as le coeur qui se serre. est ce que c'est à cause de toi qu'il est dans cet état ? est ce que t'as fait tout ça ? tu ne veux pas qu'il soit malheureux à cause de toi, c'est tout ce que t'essayes d'éviter et pourtant t'as l'impression de ne faire que l'inverse. alors tu t'approches doucement, t'observes d'abord la scène de loin. tu ne veux pas en rajouter. tu sais qu'il ne voudrait pas te voir. mais quand tu vois ces poings s'envolaient vers les gars qui doivent être ses potes tu ne peux pas te retenir. ton coeur ne peux pas se retenir. alors tu t'avances. joao. tu souffles alors, sans même savoir s'il va t'entendre. mais tu te postes devant lui pour l'arrêter. tu ne penses pas à ce qui pourrait se passer, tu lui fais juste face avec tes petits yeux désolés. tu ne devrais pas. mais tu ne peux pas le laisser comme ça. tu ne peux pas dire que c'est pour qu'il soit heureux si tu le repousses. pas alors qu'il est dans cet état ce soir. ça passera, le temps effacera tes mots, effacera tes traits. mais ce soir t'as compris que tu lui avais fait mal.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Lun 25 Juin - 22:41
--------------------

ta main gauche qui frotte ton poing droit. tu veux les faire fuir, le plus loin possible. tu te mets à chercher tes clés, puis la bouteille que t'as du lâcher en chemin. tu ne sais pas où elle est, tu ne la trouves pas ce qui t'énerves un peu plus. tu leurs demandes de partir, tu leur parles pas, comme des chiens, t'as pas conscience du mal que tu es en train de faire, tu n'as même pas envie d'être conscient du mal que tu fais. t'y arrives pas, tu sais pas réfléchir dans cet état. si leos était là, il aurait honte et si pilar était là, elle te foutrait des claques. tu ne sais pas ce qui est le mieux. les claques sûrement, peut-être qu'elles pourraient te réveiller. un type qui s'approche encore, tu le repousses, tu contrôles pas franchement ta force, tu l'envoies ailleurs quand finalement tu relèves la tête. où sont tes clés putain ? joao. t'entends finalement. tu fermes tes yeux, immédiatement. tu clos tes paupières, t'essaies de faire en sorte que tu ne la vois pas, que tu ne l'entends pas. pas possible. elle doit être là-haut, les jambes écartées, rien de plus. elle ne peut pas être là, en bas, elle ne peut pas te voir, te regarder. elle ne peut pas être présente. tu ouvres les yeux, persuadé qu'elle ne sera pas là.. mais tu rates ton coup. tu tombes immédiatement dans son regard trop grand, trop bleu, tu tombes immédiatement dans ces yeux qui te rendent fous. tu sais pas quoi dire, ni quoi faire. tu t'avances, finalement. ton corps qui agit. tu t'avances, tu fronces les sourcils et tu continues jusqu'à ce que vous soyez si proches que tu sentes son souffle chaud.. pendant qu'elle doit sentir le tien, bien trop alcoolisé. tu te baisses un peu pour être à sa hauteur, à peine. tu oublies tous les autres autour de vous, tu oublies qu'on vous regarde peut-être sûrement. qu'est-ce que tu veux ? tu souffles, un murmure, rien de plus. des mots, cités tout bas, des mots qui sont loin de la hargne qui t'habitait avant qu'elle n'arrive. t'es pas agressif étrangement, t'es juste paumé devant son regard. qu'est-ce qu'elle attend de toi, maintenant ?

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Lun 25 Juin - 22:55
--------------------

t'es là isis face à lui et tu devrais encore fuir le temps qu'il ouvre les yeux. t'as encore le temps de partir pour ne pas succomber face à ses yeux. mais t'es bloquée, t'es juste là et tu ne peux pas bouger. alors t'attends juste qu'il ouvre les yeux. t'es là et tu ne bougeras pas. et ses yeux qui trouvent les tiens instantanément. il s'avance doucement et tu restes toujours sur place. tu ne le quittes pas du regard, ton coeur qui bat un peu plus fort à chacun de ses pas. ton coeur qui se serre quand tu sens son haleine, forte en alcool. il a bu, c'est une évidence, ça l'était déjà avant. mais tu réalises encore un peu plus, que t'es la cause de tout ça. qu'est ce que tu fous isis ? pourquoi t'es si méchante ? t'as pas besoin dans le fond si, t'as pas besoin de le briser. tu pensais qu'il te détesterait juste et pas qu'il se mettrait dans cet état. mais t'as loupé ton coup et maintenant tu ne sais plus quoi faire. tu ne sais plus quoi dire. alors tu ne dis rien et tu laisses juste ton regard planté dans le sien.  qu'est-ce que tu veux ? qu'il demande et il ne doit plus rien comprendre. toi même tu ne comprends plus rien, tu ne sais pas ce que tu fais. quand il s'agit de lui, t'es perdue. alors tu hoches juste doucement les épaules. tu ne peux pas lui dire ce que tu veux réellement. si seulement tu le savais. viens je te ramène. tu dis doucement. comme si t'en avais le droit. comme s'il allait te le permettre. t'es pas sûre qu'il acceptera juste comme ça. tu ne sais plus vraiment...t'as foutu la merde. mais il ne peut pas rentrer tout seul, tu ne peux pas laisser prendre le volant comme ça. mais tu ne bouges pas, tu gardes tes distances, comme tu peux. son corps qui est toujours trop près du tient, mais t'as pas la force de bouger.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Lun 25 Juin - 23:18
--------------------

tu ne t'attendais pas à ce qu'elle se pointe devant toi, une nouvelle fois. t'étais bien plus sobre, toute à l'heure. c'était mieux, c'était préférable, maintenant, tu ne sais plus quoi faire, maintenant tu ne sais pas comment faire. tu la regardes, dans les yeux, tu cherches à savoir ce qu'elle demande. tu cherches à savoir ce qu'elle veut. tu la regardes, encore. des mots qui s'échappent, des mots qui filent ici et là et ton regard qui ne bouge pas. tu soutiens le sien, elle en fait de même. c'est si calme, trop calme pour vous ressembler mais qu'est-ce que ça fait du bien. t'oses même pas parler trop fort, de peur que tout s'écroule, de peur que ça fasse de nouveau mal. viens je te ramène. elle commence. elle tente. tu ne sais pas, t'as pas envie. t'as gueulé à tout le monde que tu pouvais te débrouiller tout seul, mais.. mais si elle est intervenue, c'est sûrement parce que ça craint. tu crains, complètement. tu la regardes, tu hoches la tête. tu ne sais pas ce qu'il te prend. tu hoches la tête, de haut en bas. t'acceptes, sans savoir si c'est ce que tu dois faire. d'accord mais j'ai pas mes clés, ils ont les.. clés de ma caisse avec les clés de l'maison. tu souffles, comme un gamin qui ne serait pas capable de se gérer. des fois, c'est tout ce que tu es joao. on a essayé de te faire grandir trop vite, trop rapidement, mais au fond, t'es toujours qu'un gamin qui ne sait pas comment faire. tu regardes la foule qui a commencé à se dissiper et ce type qui vient vers isis. un pote, le visage amoché. tu le regardes, tu dis rien, tu comptes pas t'excuser, sûrement pas. c'est pas ton genre. il tend les clés à isis, simplement et lui balance quelques mots ça ressemble à un bon courage, mais t'en sais pas plus. tu la vois partir, dans un sens mais tu vas pas laisser ta voiture ici quand même. et ma voiture ? tu demandes. tu ne sais pas ce qu'elle va dire, ce qu'elle va faire. de ce que tu sais, elle n'a pas le permis alors.. alors tu vas laisser ta caisse ? ça te fait mal, cette situation et l'alcool n'arrange absolument rien.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Lun 25 Juin - 23:32
--------------------

le temps a sûrement fait son effet. parce qu'aujourd'hui tu ne sais plus réellement à quoi t'attendre quand il s'agit de lui. tu ne sais pas ce qu'il pourra répondre. tu penses qu'il ne sera pas d'accord. tu penses qu'à tout moment ça peut repartir, qu'à tout moment vous allez recommencer à vous parler comme il y a encore quelques heures. pourtant ce n'est pas le cas. d'accord mais j'ai pas mes clés, ils ont les.. clés de ma caisse avec les clés de l'maison. qu'il dit et t'écartes presque les yeux. bien trop surprise par sa réponse. tu pensais que ça serait plus compliqué. tu pensais que tu devrais argumenter. tu n'aurais pas su comment le faire. tu n'as pas d'arguments face à tout ça, parce que tu n'as plus aucun droit. tu les as perdu, quand t'as décidé qu'il ne ferait plus partit de ta vie. et pourtant te voilà aujourd'hui face à lui, ton regard toujours perdant dans le sien. parce que t'arrive pas à le faire sortir de ta vie définitivement. parce qu'il a toujours sa place, même si t'essayes de te prouver le contraire à chaque fois. mais vous êtes là et tu acquiesce juste de la tête avant qu'un de ses potes arrive vers toi. quelques mots et les clés qu'il te donne, tu souris doucement. il te parle de courage, tu ne sais pas si t'en auras réellement besoin. t'as jamais peur, t'avais jamais peur, mais à ses côtés t'as peur des mots. peur de ce qu'il pourrait te dire pendant ce trajet. tu commences d'ailleurs à marcher, t'arrives enfin à bouger, à reprendre tes esprits et à t'éloigner de lui.  et ma voiture ? qu'il demande et tu te tournes pour le regarder. je sais toujours pas conduire. alors la marche ça sera bien plus prudent. parce que t'as jamais passé ton permis. à quoi bon au final ? alors qu'il n'y a rien de mieux qu'un peu de marche pour se vider de quelconques pensées. tu peux marcher ? tu demandes alors, sans trop savoir encore à quel point il a bu. tu pourras toujours appeler un taxi. tant qu'il rentre correctement.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Mer 27 Juin - 19:34
--------------------

tu te mets à te poser trente-six milles questions en même temps. le soucis, c'est que tu n'es pas en état pour les traiter. alors elles sont là, elles passent et repassent pendant que tu tentes de les comprendre comme tu peux. ça ne fonctionne pas. ça te dépasse. la plupart finissent loin, trop loin. elles étaient peut-être importantes, elles étaient sûrement importantes et pourtant, c'est trop tard, tu ne peux plus rien en faire. tu respires, un fois, deux fois, et la seule qui te vient c'est à propos de ta caisse. tu vas quand même pas la laisser là, hein ? t'as pas envie de la laisser là, toi, t'as pas envie qu'elle reste là toute la nuit. tu demandes, si elle va pas conduire; dans tes souvenirs, d'avant, avant qu'elle ne te brise le coeur, elle ne savait pas conduire. et maintenant ? je sais toujours pas conduire. alors la marche ça sera bien plus prudent. elle te raconte, doucement, alors que tu restes bien con. rien à changé, les choses n'ont pas changé. tu ne sais pas tellement quoi en faire. ça te dépasse, une fois encore. t'imagines que de toute façon, vaut mieux qu'elle reste là plutôt que tu conduises. étrange, toi qui était - il y a quelques minutes à peine - en train de frapper tes propres potes parce qu'ils ne voulaient pas te laisser partir à cause de ton taux d'alcoolémie.. maintenant tu comprends. t'es bien stupide, joao. tu peux marcher ? elle reprend, te sort de ta torpeur en même temps. tu hoches la tête et tu te mets en route, comme un gamin. t'essaies d'aligner un pas après l'autre. vous vous évadez dans la nuit, loin du groupe. le brouhaha se fait de plus en plus lointain jusqu'à ce qu'il ne s'entende plus du tout. tu observes la blonde, du coin de l'oeil et la question sort sans que tu n'arrives à la retenir. t'as couché avec l'autre type ? tu essaies de savoir. tu sais que tu devrais pas, d'autant que ça va te faire plus de mal qu'autre chose, mais t'es quand même là, en train d'essayer, t'es bien stupide. des fois, faudrait t'enfermer, t'en es certain.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Mer 27 Juin - 21:50
--------------------

tu commençais alors à marcher. il avait l'air de tenir debout, ses pas n'étaient pas serein, t'aurais pu l'aider. mais tu préférais ne pas entrer en contact avec son corps. vous marchiez et bientôt seul le bruit de vos pas résonnaient dans la pénombre de la nuit. tu ne disais rien. tu n'avais rien à dire. ou plutôt t'aurais des milliers de choses à dire, mais que tu ne peux pas laisser s'échapper. alors tu restes juste silencieuse et tu marches doucement, lançant des regards vers lui de temps en temps. tu vérifies qu'il te suit toujours, qu'il arrive encore à marcher. t'as couché avec l'autre type ? tes pas qui se stoppent. ton coeur qui se stoppe. tu souffles doucement, tu ne sais même pas quoi répondre. tu pourrais mentir, lui dire que oui, mais ça ne le blesserait qu'un peu plus. est ce que tu te sens capable de le rabaisser encore plus ? ton corps qui se tourne vers lui, ton regard qui trouve le sien.  pourquoi tu veux savoir ? ça n'a pas d'importance joao... tu soupires doucement. tu évites le sujet parce que tu ne veux pas avoir à lui expliquer pourquoi tu n'as pas couché avec cet autre type. mais tu ne veux pas lui mentir non plus et lui dire que tu l'as fait. t'as les parole de luna qui résonne dans ta tête d'un coup. tu sais qu'elle aimerait que tu te laisses aller, tu sais qu'elle aimerait que tu retrouves ton chemin vers joao. t'aurais aimé tout ça aussi. si seulement t'étais une fille normale. si tu l'avais été rien de tout ça ne serait arrivé, tu ne l'aurais jamais laissé partir. mais la vie en avait décidé autrement pour toi et tu l'avais juste accepté. t'arrivais à vivre avec ça, mais quand il était là face à toi, ça devenait dur. ça devenait même insupportable, parce que ton coeur avait envie de dicter chacune de tes décisions. comme à cet instant précis, alors que t'avais envie de lui dire que tu ne pouvais pas coucher avec cet autre type. parce qu'il n'y avait que lui dans ta tête ce soir. parce qu'il n'y avait que ses bras que tu voulais sentir autour de ton corps, ses lèvres que tu voulais sentir contre les tiennes. mais tu ne pouvais pas...parce que si ça reprenait entre vous, la chute serait bien pire.  

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Jeu 28 Juin - 20:08
--------------------

une question qui s'échappe, tu veux savoir la réponse et en même temps, tu sais que tu n'as pas envie de la connaître, cette fameuse réponse. t'es perdu entre le besoin d'être sûr de toi, d'être rassuré et ce besoin de ne pas être blessé. tu vas faire la souffrance en te rapprochant d'isis. t'en as conscience. elle te fera mal, encore une fois, mais faut croire que t'aimes qu'elle te fasse mal tant qu'avant elle te laisse un peu de répit, juste un peu. t'en voudras plus après, tu le sais et elle le sait. t'en as voulu plus et elle est partie. tu la détestes tout autant que tu es accro. est-ce que tu l'aimes ? tu ne saurais le dire. des sentiments, t'en as, ils sont là, bien présents, mais ils sont heurtés. ils ont été percuté par ses mots et son comportement. t'as pas confiance. t'es pas rancunier, ou du moins, tu pensais pas l'être. elle s'arrête quand tu demandes, alors toi, tu t'arrêtes aussi et t'attends de voir si elle va te faire du mal. c'est oui, ou non. c'est plutôt simple, normalement. pourquoi tu veux savoir ? ça n'a pas d'importance joao... elle t'assure, te retient. elle ne veut sûrement pas te faire du mal, mais c'est pire cette indifférence, c'est peut-être pire de ne pas te donner de réponse. rien. rien de formel. alors t'es déjà en train de t'arrêter pour lui bloquer le passage. tu te postes devant elle et tu la regardes. t'as pas le regard clair, t'es pas totalement conscient, non, mais suffisamment pour te rappeler de ses mots. tu voulais qu'il reste. tu voulais que je parte. pour lui. à cause de lui. si c'est important. j'veux savoir. est-ce que.. est-ce que t'as couché avec ce type ? tu reprends. tu enchaînes des mots, des phrases plutôt courtes, c'est tout ce que ton cerveau te permet. tu veux savoir si elle a écarté les cuisses pour ce type qui le méritait sûrement pas. et puis merde. un coup tu penses que c'est la pire des salopes et la seconde d'après, une princesse dont il faut prendre soin. t'es perdu. paumé.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: clean bandit -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

clean bandit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Opération Spring Clean - Bataille de Dakar
» carte bandit des mers
» Le corbeau noir, Bandit / Chevalier ?
» Prise du Languedoc
» [HRP]Proposition d'RP.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Norte-