AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 clean bandit

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Jeu 28 Juin - 21:24
--------------------

tu penses pouvoir éviter la question. tu crois que quelques mots te permettront d'éviter à faire ce choix. mais il ne semble pas tout à fait d'accord. ses pas qui se font difficiles pour te bloquer le passage mais pourtant il ne se gène pas. la distance qui c'est une fois de plus réduite entre vous et tu ne bouges plus. mais tu ne le regardes pas. tu voulais qu'il reste.  tu voulais que je parte. pour lui. à cause de lui. si c'est important. j'veux savoir. est-ce que.. est-ce que t'as couché avec ce type ? qu'il réitère. tu soupires et tu croises doucement tes bras. t'as fait tout ça et tu pensais qu'une fois de plus ça le rendrait juste fou de rage contre toi. pourtant le voilà calme face à toi. tu sais que ça pourrait changer si tu lui disais que t'avais vraiment couché avec ce gars. ça devrait pas l'être. important. ça ne devrait pas être important. parce que vous n'êtes plus ensemble. parce que t'aimerais que ça ne le blesse plus tes actions. le temps est passé, tu l'as blessé, tu l'as laissé pour qu'il continue à vivre. pour que tu ne deviennes pas le poids de sa vie. et pourtant t'as l'impression que vous marchez à reculons. toujours au même endroit tant de temps après. toujours touché par les actions de l'un et l'autre. alors tu sais que les prochains qui sortiront de ta bouche pourront le blesser encore plus ou bien le soulager. le choix ne devrait pas être dur, parce que tu ne veux pas lui faire du mal. mais tu sais que sur le long terme mentir serait mieux. mais tes yeux tombent dans les siens alors que t'essayes d'éviter son regard depuis tout à l'heure. il t'en faut peut pour craquer. non. juste un mot. et tu lâches déjà son regard, tu le pousses doucement alors qu'il essaye toujours de te bloquer le passage. c'est dit et maintenant vous devez continuer votre route. vous devez continuer à avancer. il doit passer à autre chose joao, il doit t'oublier. et tu penserais que ça serait plus simple, tu penserais qu'il te détesterait pour la façon dont tu l'as traité. toi tu l'aurais détesté s'il t'avait fait ça. mais il était sûrement meilleur que toi dans le fond.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Ven 29 Juin - 15:19
--------------------

tu l'arrêtes, dans la foulée. tu bloques le passage pour obtenir une réponse. t'es lourd, t'es têtu, t'as sûrement tous les défauts du monde en ce moment même. tu n'es même pas sobre, joao, et pourtant, tu fonces encore dans le tas, tu la regardes, à moitié. ou presque pas. tu sais pas ce que tu attends comme réponse. ça devrait pas l'être. elle tente de se justifier, une fois de plus mais putain si.. c'est important pour toi. c'est important de savoir si elle s'est réfugiée dans les bras d'un type après tes mots. est-ce que tu as provoqué ça ? est-ce qu'elle t'a viré pour coucher avec le premier venu ? t'en sais rien. tu veux savoir. pourquoi est-ce qu'elle te refuse la réponse ? a-t-elle peur de te faire du mal ? t'as déjà bien trop mal pour qu'on s'en inquiète. c'est en tout cas ce que tu penses quand tu la regardes. elle te fait mal, par sa simple présence, rien que par le fait que tu ne puisses pas la toucher. t'as pas le droit de lever la main vers elle, tes doigts ne peuvent pas frôler sa peau. t'as plus le droit, et putain ça te manque. tu l'avais ce droit, à un moment donné. tu l'avais et tu pouvais bien faire ce que tu voulais. non. qu'elle lâche au bout d'un instant avant de te pousser pour reprendre sa route. tu restes quelques secondes sans bouger. non ? non? pourquoi non ? pourquoi ?! tu lances alors qu'elle est déjà partie, mais elle a dû entendre, parce que t'as parlé fort. sûrement trop fort. tu reviens à la charge, tu marches derrière elle, prêt à lui poser toutes les questions du monde. tu m'as viré pour te taper ce type et t'as rien fait ? y'a un truc que j'pige pas. tu lui assures. t'es con. ça se demande pas ce genre de choses, mais t'as toujours tout pris comme acquis joao. tu fais toujours ce que tu veux et t'as aucune raison de te limiter à une ou deux choses. alors tu fonces, ton regard qui est bloqué dans son dos. il t'excitait pas, c'est ça ? tu rajoutes. tu provoques.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Ven 29 Juin - 22:23
--------------------

tu ne comprends pas pourquoi il veut absolument savoir. tu ne voudrais savoir avec qui il couche. t'imagines qu'il y en a des filles, il y en avait avant que t'arrive. t'imagine que ça n'a pas changé. mais toi t'as pas envie de penser à tout ça. parce que ça te briserait le coeur de le faire. et lui pourtant te demandes carrément. tu ne le comprends pas. et en lui répondant t'espères qu'il te laissera tranquille. mais tu devrais le savoir que ce n'est pas le cas. tu le connais bien trop pour penser que tout se finira juste là. alors t'essayes juste de marcher vite et loin pour le moment. pourquoi ?! tu l'entends presque crier. tu ne réagis pas, tu continues de marcher. t'as pas envie de parler de tout ça. t'es censé lui répondre quoi. que c'est parce que tu n'avais que lui en tête ? sûrement pas.  tu m'as viré pour te taper ce type et t'as rien fait ? y'a un truc que j'pige pas. qu'il continue à dire et tu ne t'arrêtes toujours pas. tu marches, tu ne peux pas le fuir pour ne pas avoir à répondre. parce que malgré tout il est encore alcoolisé et tu t'en voudrais de le laisser là, mais tu ne peux pas répondre. tu ne veux pas.  il t'excitait pas, c'est ça ? il rajoute. il pousse, il te cherche. et il sait que tu réagiras. il sait comment toucher. joao putain. tu lâches alors. mais tu ne t'arrêtes pas cette fois. tu ne lui fais pas face. qu'est ce que ça peut bien te foutre avec qui je couche bordel. ou avec qui je ne couche pas. je t'ai viré de la chambre parce qu'on était encore entrain de se prendre la tête... comme d'habitude... tu lâches alors. une réalité qu'il a l'air d'avoir oublié. t'étais juste entrain de parler avec ce type quand il a débarqué. tu ne sais même pas si t'avais l'intention de réellement coucher avec lui. il était juste venue te parler, il était gentil et t'avais eu besoin de ça après les paroles de joao. alors maintenant lâche moi juste avec ça s'il te plaît. tu dis alors que ta voix se radoucit. t'as pas envie que vous recommenciez à vous crier l'un sur l'autre. t'as plus envie. de toute manière vous arriverez bientôt chez lui.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Ven 29 Juin - 22:48
--------------------

tu cherches, tu le sais. t'en as conscience c'est déjà ça. mais de là à t'arrêter, tu n'as pas envie, tu veux continuer à fouiner dans ce coin même si ça fait mal.. et putain qu'est-ce que ça fait mal. c'est là, c'est trop pressant et tu rends la situation encore bien plus oppressante. tu ne t'arrêtes pas jusqu'à temps qu'elle réagisse en tout cas.. ce qui ne tarde pas à arriver. joao putain. elle tranche mais c'est pas pour autant qu'elle te regarde, c'est pas pour autant qu'elle s'arrête non plus. elle continue de marcher et de parler en même temps. qu'est ce que ça peut bien te foutre avec qui je couche bordel. ou avec qui je ne couche pas. je t'ai viré de la chambre parce qu'on était encore entrain de se prendre la tête... comme d'habitude... tu secoues la tête tout en continuant de courir après elle. tu ne la rattrapes pas, parce que t'as même pas envie, en réalité. ouais, vous étiez en train de vous prendre la tête, comme d'habitude, parce que vous ne savez faire que ça en réalité. vous prendre la tête. alors maintenant lâche moi juste avec ça s'il te plaît. tu t'arrêtes, sur le coup. tu sais pas quoi faire. elle te plaque une seconde fois. c'est comme un retour en arrière. lâche moi, c'est le genre de truc qu'elle t'avait dit quand elle ne voulait plus que tu l'approches. tu voulais une explication mais t'en as jamais eu. t'sais quoi, trace ta route aussi, te préoccupe pas de moi. tu relances. elle parle moins fort, mais toi tu ne veux même pas arrêter. tu veux continuer. tu sais pas quoi dire de plus. tu t'arrêtes et tu te rends compte de ce que tu fais. comme ce pied qui se balance dans la premier poubelle qui n'a sûrement rien demandé. tu pourrais même l'insulter cette poubelle, parce qu'il te faut une coupable, sans que ce soit isis. luna t'a toujours dis que tu ne devais pas lui en tenir rigueur, mais t'y peux rien. t'y arrives pas. de toute façon, j'veux pas rentrer chez moi. tu rajoutes, tu fais le gamin.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Ven 29 Juin - 23:07
--------------------

tu savais que tout ce bordel c'est toi qui l'avait crée. t'aurais voulu que les choses se passent autrement, mais pour ça il aurait fallu recommencer ton histoire du début. il aurait fallu que la vie ta laisse une chance de prouver que t'avais le droit de vivre comme les autres. de vivre une vie sans une épée de damoclès au dessus de toi à chaque moment. tu voulais montrer que tu méritais de vivre tout court. mais cette chance elle ne t'a pas été donnée. alors t'as du adapté ta vie, t'as du faire des sacrifices. joao il est le plus gros sacrifice que t'ai eu à faire, celui qui te brise encore le coeur aujourd'hui.  mais celui que tu ne regrettes pas. que tu ne regretteras jamais. parce qu'il ne doit pas s'attacher joao, pas plus qu'il ne peut déjà l'être. parce qu'un jour tu partiras et que ça sera plus simple pour lui comme ça. même si lui ne s'en rendait pas compte. il ne pouvait pas savoir. tu ne voulais pas qu'il sache. et tu sais que luna serait entrain de te dire tout le contraire. tu sais qu'elle voudrait que tu lui laisses sa chance, que tu lui expliques tout. mais tu peux juste pas t'y résoudre. alors tu continues à le repousser. ou en tout cas t'essayes. jusqu'à ce que ton coeur te ramène jusqu'à lui à nouveau comme dans cette rue. alors que tu n'as pas pu te résoudre à le laisser saoul comme ça. et t'y repenses à tout ça, alors tu te calmes à nouveau. tu te calmes surtout parce que t'es fatiguée. fatiguée de vos prises de tête. t'sais quoi, trace ta route aussi, te préoccupe pas de moi. qu'il lâche et c'est sûrement ce que tu devrais faire. tu devrais l'écouter et partir. le laisser juste là. et puis t'entends ce bruit assourdissant qui résonne. tu te retournes dans un bond et tu vois cette poubelle qui atterrit au sol. tu le regardes, sans savoir quoi dire de plus. parce que tu ne sais plus quoi faire. de toute façon, j'veux pas rentrer chez moi. il rajoute. et t'hésites un instant. t'hésites et puis tu te dis qu'il est toujours dans le même état que celui dans lequel tu la trouvais en arrivant à la fête. alors tu ne pouvais toujours pas le laisser. tu ne savais pas de quoi il était capable à cet instant. et tu veux faire quoi exactement joao ? t'as vu l'état dans lequel t'es. tu souffles, en le regardant. je peux pas te laisser comme ça. s'il te plait laisse moi te ramener chez toi. tu lui demandes. tu sais que tu n'as aucun droit de lui demander des choses. tu n'as plus ces droits. ils se sont perdus dans les airs en même temps que ce jour où tu l'as quitté...

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Ven 29 Juin - 23:29
--------------------

ton pied qui atterrit contre la première chose qui passe devant ton chemin, elle est là la poubelle et elle se renverse presque. heureusement, elle est vide alors elle se contente de voler un peu. t'es énervé contre le monde entier. n'importe qui pourrait en prendre pour son grade inutilement. pourquoi t'as bu encore .. ? ah ouais, parce qu'elle t'a viré pour coucher avec l'autre. mais elle l'a pas fait, elle a rien fait et toi, t'as bu pour rien, ou presque. juste pour te faire du mal. juste parce que tu n'avais que ça à faire. et tu veux faire quoi exactement joao ? t'as vu l'état dans lequel t'es. qu'elle te lance, tu relèves ton regard, tu vois qu'elle est tournée dans ta direction cette fois. tu vrilles ton regard dans le sien, et tu la retiens. tu sais pas quoi lui dire, tu sais pas quoi faire. ce que tu veux faire ? tu te voyais bien aller traîner dans les rues, tomber sur des petits cons et frapper les premiers qui passeront. ça peut être terrible. t'en as conscience. tu ne veux juste pas rester avec isis, tu ne veux pas qu'elle te blesse de nouveau.  je peux pas te laisser comme ça. s'il te plait laisse moi te ramener chez toi. tu secoues la tête tu lèves la main, un peu, vers le ciel avant de reprendre la parole. non. rentre chez toi. tu lui relances. t'en as rien à faire, tu ne veux pas qu'elle ait cette façon de faire. t'es plus responsable de moi d'puis longtemps. c'est bon. joue pas le cas de conscience. j'suis presque sûr que t'es contente de m'voir comme ça. putain, j'suis vraiment trop con. tu t'énerves, un peu plus encore sauf que t'es un sanguin. même lorsque tu n'as pas bu, tu as dû mal à te concentrer. du mal à garder le contrôle. t'as besoin de tout évacuer, et toi, tu connais qu'une seule manière. c'est sûrement comme ça que ton poing atterri maintenant contre le premier mur qui passe. un pilier de portail. autant dire que ça fait mal. autant dire que t'es con.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Ven 29 Juin - 23:55
--------------------

t'y arrivais pas. t'arrivais pas à te résonner et à te dire qu'il était assez grand pour prendre soin de lui. alors tu ne pouvais pas le laisser. tu ne pouvais pas l'imaginer. mais tu savais très bien qu'il ne serait pas d'accord. t'avais été surprise qu'il te suive dans un premier temps après tout ce qui c'était déjà passé ce soir. non. rentre chez toi. et les voilà les mots que tu attendais. la sentence est irréversible et complètement compréhensible. mais ce qui arrive tu ne t'y attendais pas. tu ne pouvais pas l'imaginer. jamais t'aurais voulu l'imaginer dire ça. t'es plus responsable de moi d'puis longtemps. c'est bon. joue pas le cas de conscience. j'suis presque sûr que t'es contente de m'voir comme ça. putain, j'suis vraiment trop con. sa voix qui devient de plus en plus dur. de plus en plus blessante. des mots qui sortent de sa bouche et qui te tranche. c'est ce qu'il croit vraiment ? que t'es heureuse parce qu'il est malheureux. c'est pas ce que tu voulais, tu voulais qu'il te déteste. pas qu'il pense que toi t'avais un soucis avec lui, que toi tu le détestais au point d'apprécier cette vision qui se portait devant toi. t'étais terrifiée à cet instant, terrifiée par la suite, par ce que tu allais faire. parce que tu ne savais pas comment réagir à ses mots, mais tu ne pouvais pas juste laisser planer tout ça. il était là face à toi et tu voyais son poings qui volait contre un portail. tu ne réfléchis même pas une seule seconde avant de t'approcher. tu n'étais pas effrayé face à sa montée de colère. t'étais juste blessée, t'avais mal au coeur parce que tu savais qu'il était mal. et que c'était de ta faute. qu'est ce que tu fais ? arrête. tu demandais alors que ta main venait encercler la sienne dans un mouvement spontanée. tu ne pouvais pas le voir se faire encore plus de mal. tu penses vraiment que je suis heureuse parce que t'es mal ce soir ? tu demandes. sans vraiment attendre la réponse. parce que tu ne veux pas laisser le doute planer. t'as tout faux. crois le ou pas mais tu seras toujours important pour moi et jamais, non jamais je te souhaiterais de souffrir. tu soupirais alors que tu baissais la tête doucement. ton coeur qui était bien trop serré, tu retenais cette peine aux coins de tes yeux...

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Sam 30 Juin - 0:12
--------------------

ton poing qui cogne contre le mur, c'est tout ce que tu sais faire joao, c'est exactement comme ça quand tu ne contrôles plus rien. souvent, tu débloques. t'es un sanguin, t'es ce type qui frappe, parce que c'est bien plus simple de se déchaîner de la sorte que de parler, que de mettre des mots sur ce que tu penses, sur ce que tu ressens. ça, tu sais pas faire.. qu'est ce que tu fais ? arrête. elle relance, sa main qui attrape ton poignet, elle t'empêche de continuer, elle t'empêche de te faire un peu plus de mal. t'es dépassé par sa réaction. tu devrais pouvoir faire ce que tu veux, surtout qu'elle ne veut pas quoi.. que tu te fasses du mal, comme ça ? t'as juste besoin de ressentir autre chose, joao, ressentir autre chose que tout ce qu'elle te fait ressentir sans même le faire exprès. suffit que tu croises sa silhouette pour que ça remonte d'un coup. son contact, tu t'y attendais pas non plus. t'imagines que c'est l'alcool qui amplifie tout, que c'est l'alcool qui fait que t'as l'impression de trembler. tu penses vraiment que je suis heureuse parce que t'es mal ce soir ? tu ne bouges pas, tu ne sais pas quoi répondre. ouais, pour toi, elle est heureuse. pas forcément heureuse, mais c'est ce qui lui plaît. t'as tout faux. crois le ou pas mais tu seras toujours important pour moi et jamais, non jamais je te souhaiterais de souffrir. elle finit par te dire. tu t'y attendais pas. tu restes bloqué sur ces mots qui passent en boucle. tu ne sais plus quoi faire, quoi dire. l'alcool qui n'aide pas. ça sort tout seul. non ! tu hurles alors, en te débattant. tu te sépares de sa main, tu te sépares d'elle tu recules immédiatement. arrête isis. arrête. t'as pas l'droit de m'dire des trucs comme ça. j'te crois pas. c'est faux. tu m'le souhaites pas, hein, c'est ça ? alors pourquoi tu m'as quitté comme une merde ? qu'est-ce que j'ai fait ?qu'est-ce que je t'ai fait ? tu lui demandes, t'as besoin de savoir maintenant.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Sam 30 Juin - 9:35
--------------------

tu ne peux pas voir ça plus longtemps. tu ne peux pas le voir se faire du mal. par ta faute... alors tu fonce la tête baissée et les mots sortent tout seul. ils ne devraient pas, parce que les choses resteront comme elles sont. tu disparaitras à nouveau de sa vie, jusqu'à ce que vous vous croisiez un jour par hasard. et t'aimerais que ce jour, il soit réellement heureux joao, même si c'est sans toi. parce qu'il ne le comprend pas, parce qu'il pense le contraire, mais toi tout ce que tu veux, c'est le voir heureux. non ! qu'il crie en te repoussant ou en se reculant, les choses vont vites, tu ne sais pas trop. il bouge, il s'éloigne de toi et toi tu restes juste sur place.   arrête isis. arrête. t'as pas l'droit de m'dire des trucs comme ça. j'te crois pas. c'est faux. tu m'le souhaites pas, hein, c'est ça ? alors pourquoi tu m'as quitté comme une merde ? qu'est-ce que j'ai fait ?qu'est-ce que je t'ai fait ? tu relèves doucement la tête, mais tu ne cherches pas son regard. parce que tu ne peux pas, tu ne veux pas voir ce qui pourrait y avoir dans son regard. ça ne devrait pas être aussi dur. il n'aurait pas du t'aimer. tu n'aurais pas du l'aimer. les choses ne devaient pas devenir si compliquées.  j-je... t'y arrives pas. les mots ne viennent pas. tu pourrais tout lui avouer là, à cet instant précis. juste laisser tomber les barrières. mais tu repenses à cette discussion que t'as eu avec alejo. tu repenses à la peine dans ses yeux quand il te parlait de la perte de sa femme. tu ne veux pas qu'un jour il ai à vivre ça joao. tu veux pas qu'il pense encore à toi des années après. tu veux juste qu'il vive. mais ton regard croise le sien, ton coeur fond. tes pensées s'envolent... tu...tu m'as dit que tu m'aimais. tu lâches alors. ça tombe, ça fait bien, comme ça te déchire. parce que ses mots tout le monde rêverait de les entendre, mais pour toi il ne devait pas exister. tu peux pas m'aimer joao. tu tranches alors. tu dois partir isis, tu ne peux pas en dire plus. je...j'vais rentrer chez moi, je vais te laisser. tu disais alors comme pour lui faire plaisir. parce que c'est ce qu'il voulait avant. mais surtout parce que t'as plus la force de le ramener jusqu'à chez lui, t'as plus la force de l'affronter. et en pensant à chez toi, tu te rappelles....tu n'as toujours pas tes clés. tu baisses les bras doucement et tu souffles juste.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Dim 1 Juil - 16:40
--------------------

tu tentes d'avoir des réponses. t'es sûrement pas en état pour en demander, mais tu tentes ta chance parce qu'elle est là, en face de toi. vous êtes enfin seuls et tu peux enfin obtenir ce que tu demandes. elle est partie alors pourquoi là, aujourd'hui elle t'aide au juste ? pourquoi elle t'assure qu'elle ne veut pas que tu souffres ? c'est une blague ? elle t'a quitté putain, et ce, sans aucune explication. t'as jamais eu le droit de comprendre son geste, ses actes. alors t'es dépassé par ce qu'elle te raconte, tu comprends pas non. j-je... tu sens qu'elle ne sait pas quoi répondre, qu'elle ne sait pas quoi te dire. tu bouges pas, t'attends la réponse sans savoir quoi penser de son comportement. qu'est-ce que t'as fait au juste ? tu...tu m'as dit que tu m'aimais. elle finit par dire. tu te prends une claque joao, et c'est terrible. elle est juste là en train de te briser. ouais, tu l'aimes, oui, tu le lui as dit. tu pensais que c'était ce qu'elles attendaient les nanas, que tu t'ouvres enfin.. que tu tentes ta chance, parce que toi c'était elle avant toutes les autres, c'était elle bien au-dessus de tout ce qui pouvait exister. alors c'est à cause de ça ? c'est parce qu'elle t'aimait pas en retour ? tu peux pas m'aimer joao. elle conclut, trop rapidement. comment ça ? tu fais c'que tu veux ? tu fronces les sourcils, toujours aussi perdu devant cette femme qui te bouscule sans arrêt. je...j'vais rentrer chez moi, je vais te laisser. tu secoues rapidement la tête de droite à gauche mais tu la vois déjà partir. tu la rattrapes, ta main qui agrippe son bras pour l'empêcher de faire un pas de plus. tu la regardes, dans les yeux, incapable de comprendre ce qu'elle attend. attends isis ! tu lui lances en même temps en captant son regard. qu'elle attend, qu'elle te regarde, qu'elle te parle un peu plus encore. je t'aimais, ouais, je t'aimais et j'avais pas l'droit ? juste parce que tu ressentais pas la même chose c'est ça ? tu m'as quitté par que t'as flippé que j'en demande trop ? plus ? on était bien, non, ensemble ? parce que toi, t'étais heureux avec elle et du jour au lendemain tas vu ton monde s'écrouler sans aucune explication.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Dim 1 Juil - 22:23
--------------------

tu lui tournes déjà le dos. tu fuis déjà face aux mots qui te font peur. ceux qui ne doivent pas passer la frontière de tes lèvres. les mots interdits. il était là avec son regard, il était là et t'aurais pu craqué. t'aurais pu tout lui dire. mais tu ne peux pas. attends isis ! tu entends alors qu'il attrape déjà ton bras. ton souffle qui se coupe, tu ne bouges pas. pas tout de suite. et puis il reprend la parole et tu te tournes légèrement pour lui faire face. son regard qui cherche le tient et qui le trouve. tu n'en peux plus de cette soirée. tu ne sais plus sur quel pied danser, pas quand tu es avec lui. tu sais que ta conscience à raison. tu sais que c'est bien mieux que tu sois loin de lui. même si ton coeur te crie de l'aimer jusqu'au bout. te crie de tout lui dire, pour voir, voir ce qu'il pourrait arriver. je t'aimais, ouais, je t'aimais et j'avais pas l'droit ? juste parce que tu ressentais pas la même chose c'est ça ? tu m'as quitté par que t'as flippé que j'en demande trop ? plus ? on était bien, non, ensemble ? tes yeux dans les siens. tu te mords les lèvres, parce que tu les sens les larmes qui montent au coin de tes yeux. tu la sens cette discussion que vous n'avez jamais eu et que tu ne veux pas avoir avec lui. cette discussion déchirante, qui te fais déjà mal, alors qu'elle n'est même pas lancé. alors que tu ne pourras pas la lancer. tu baisses la tête, tu ne l'affrontes pas. elle est partie la fille forte, qui fait face à tout, celle qui n'a peur de rien. parce qu'à cet instant précis t'es terrorisée par tes sentiments, ils sont si puissants. je..tu étais ce gars qui couchait avec toutes les filles. et...et je pensais que ça serait pareil pour moi. c'est tout ce que je voulais...j'voulais juste m'amuser, mais ça a commencé à devenir trop sérieux et... ton coeur qui bat fort, au bord de l'implosion. tu relèves ton regard, une larme qui perle le long de ta joue. tu bloques, tu ne peux pas en dire plus. tu n'as pas le droit... j'peux pas... tu lâches alors, sa main que tu retires doucement de ton bras avant de partir. cette fois-ci tu ne fais pas que marcher. tu cours isis. tu ne sais pas vers où, mais t'as juste besoin de t'éloigner de lui, alors que ta vue se trouble à chacun de tes pas.

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Dim 1 Juil - 22:51
--------------------

tu la rattrapes, tu ne peux pas la laisser partir en réalité, pas alors que vous avez enfin cette conversation qui te donne des cauchemars depuis longtemps maintenant. alors tu regardes isis, dans les yeux et tu cherches à savoir ce qu'elle pense réellement. vous étiez bien ensemble, t'étais bien avec elle. elle avait su te toucher, elle avait su t'avoir en réalité et maintenant tu ne comprenais toujours pas pourquoi elle était partie. pourquoi elle t'avait laissé comme un con. c'est ce que tu cherches à savoir.  je..tu étais ce gars qui couchait avec toutes les filles. et...et je pensais que ça serait pareil pour moi. c'est tout ce que je voulais...j'voulais juste m'amuser, mais ça a commencé à devenir trop sérieux et... elle essaie de te dire. tu vois cette larme qui coule sans que tu n'aies encore compris tous ses mots. j'peux pas... elle rajoute et elle est déjà en train de partir. elle voulait juste s'amuser ? ouais ? non. c'est faux. tu sais que c'est faux. t'as forcément senti quelque chose, tu sais que ce n'était pas que de l'amusement, tu sais que c'était tellement plus que ça alors.. alors tu cherches, tu la vois en train de partir en courant. tu ne réfléchis pas trop longtemps avant de la poursuivre. suffisamment pour l'avoir en vu alors qu'elle ne semble pas savoir où elle va. t'as l'avantage du terrain, c'est ton quartier, tu sais où tu vas toi. alors tu fonces. elle tourne, t'en fais de même et c'est comme ça que tu arrives à la rattraper. ta main sur son bras encore. tu l'arrêter, mais pas seulement. tu l'arrêtes pour finalement venir la coller contre ton torse. tu viens l'enfermer dans tes bras sans lui demander son avis et tu la sers fort. tu ne fais pas attention si elle veut s'échapper ou quoique ce soit, t'en as pas envie. tu t'en fiches. tu la prends dans tes bras, si simplement. shuuut.. tu souffles, en sentant ses sanglots, juste là. elle semble secouée de toute part et ça t'arrache le coeur. je suis désolé isis.. je suis désolé. tu rajoutes, doucement.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 270
Date d'inscription : 28/05/2018
Points : 314
Pseudo : célia
Age : 23
Statut : libre
Occupation : caissière
Re: clean bandit - Dim 1 Juil - 23:04
--------------------

tu peux pas. t'es pas capable, alors fuir c'est la plus simple des solutions. de toute manière c'est tout ce que t'as appris à faire face à lui. tu l'avais déjà croisé depuis que tu l'avais quitté, à chaque fois t'avais changé de trottoir avant même qu'il puisse te voir. parce que t'avais peur de tout ce qui pouvait se passer. et tout arrivait ce soir. le temps t'avais rattrapé et t'étais face à cette situation bien plus grande que toi. une situation que tu ne pouvais pas géré. les larmes qui coulaient le long de tes joues qui voulaient tout dire. tu ne sais pas à quand remontait la dernière fois que t'avais versé des larmes. tu ne t'en souvenais plus, parce que t'avais toujours ce sourire plaqué sur ton visage. parce que c'était bien plus simple de vivre comme ça. parce que tu ne voulais pas te rappeler la chaque jour de la réalité douloureuse, qui te ferait perdre ton sourire. t'avais appris à vivre avec ce poids, t'avais appris à le cacher surtout. mais ce soir t'avais l'impression qu'il te ralentissait. sûrement assez pour que tu sentes sa main t'attraper. tu n'avais même pas le temps de réagir, même pas le temps de partir une nouvelle fois, que ton corps finit contre son torse. ses bras qui t'enlaçaient déjà pour que tu ne repartes plus.tu ne pouvais plus repartir et tu ne pouvais plus rien retenir. tes larmes qui doublèrent et ton corps qui était secoué dans tout les sens. shuuut.. tu l'entendais te susurrer. tu relâchais la pression qui s'acharnait sur toi depuis un moment maintenant. il n'y avait pas que cette soirée qui remonter à la surface. il y avait tout. la peur constante d'apprendre que tu vivais tes derniers moment... je suis désolé isis.. je suis désolé. qu'il te disait et t'avais envie de lui crier qu'il n'avait pas à s'excuser. sûrement pas lui...il n'était coupable de rien, à part d'avoir fait battre ton coeur, quand t'avais espéré ne jamais tombé amoureuse. il t'avait juste montré que t'en étais capable, même quand tu ne voulais pas l'être. et t'étais là, blottie dans ses bras et tu le savais, qu'il n'y avait que lui qui pouvait te faire ressentir tout ça. il n'y avait que dans ses bras que tu pouvais t'écrouler comme ça. tu ne savais pas ce que tout ça voulait dire...tu ne savais pas de quoi serait faîte les prochaines minutes mais pour le moment tout ce que tu savais c'est que t'étais incapable de bouger ou de faire quoi que soit, à part essayer de te calmer. mais il y avait probablement trop de choses à sortir pour que ce soit si simple.  

_________________
and in the middle of my chaos, there was you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: clean bandit - Lun 2 Juil - 19:47
--------------------

la laisser partir ? impossible. impensable même. pas après ce qu'elle vient de te dire. tu l'aimais, ouais, c'est vrai, et tu comprends petit à petit qu'elle elle ne t'aimait pas forcément. t'aurais sûrement du garder tes sentiments pour toi, t'aurais jamais du lui souffler ces quelques mots, mais il s'avère que tu n'as pas pu faire autrement. t'avais besoin qu'elle le sache, mais maintenant t'as besoin qu'elle revienne. sauf que ça n'arrivera pas. t'en as conscience. tu comprends. tu la rattrapes, tu la fais doucement basculer jusqu'à ce qu'elle vienne percuter ton torse. tu la prends dans tes bras, tu la serres fort contre toi, tes doigts qui se perdent dans ses cheveux délicatement en lui disant de se calmer. son corps est bousculé dans tous les sens. des sanglots qui te retournent leur coeur mais contre lesquels tu ne peux pas lutter. qu'est-ce que tu pourrais faire pour qu'elle aille mieux ? rien, certainement. alors tu la gardes contre toi, en silence. la nuit vous accueille dans sa beauté, vous laissez vous reposer l'un sur l'autre. l'avoir de nouveau dans tes bras, tu pensais pas que ça arriverait, alors c'est vrai que tu profites de l'instant. tu retrouves son odeur, ce parfum qui n'a pas changé. elle t'a calmé, sans que tu t'y attendes. t'as pourtant encore de l'alcool dans les veines, c'est obligatoire, mais c'est comme si vous conversation t'avait instantanément fait décuver. tu souffles, un peu, avant de doucement te séparer de son corps pour retrouver son visage. tu viens embrasser son front, délicatement avant de capter son regard. tu remets ses cheveux en place, tu prends doucement soin d'elle. laisse-moi prendre soin toi. après, j'te laisserai tranquille. promis. mais laisse moi au moins m'occuper de toi ce soir. tu lui demandes, soudainement. juste une dernière soirée, après.. après tu la laisseras tranquille, pour toujours. tu feras ce qu'il faut pour ne jamais plus lui faire de mal comme ce soir. de toute façon, tu as bien compris qu'elle ne t'aimait pas elle. viens chez moi..

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: clean bandit -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

clean bandit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Opération Spring Clean - Bataille de Dakar
» carte bandit des mers
» Le corbeau noir, Bandit / Chevalier ?
» Prise du Languedoc
» [HRP]Proposition d'RP.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Norte-