AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 no good news (joao)

avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
no good news (joao) - Jeu 14 Juin - 20:25
--------------------

c’était une journée comme celles que tu détestais. une journée où tu devais voir le médecin. une journée où il te dirait que ton état empirait et qu’il fallait que tu fasses attention. il y avait longtemps que tu n’attendais plus de bonnes nouvelles. il n’y en aurait pas. jamais tu n’aurais de nouveaux poumons, et jamais tu n’irais jusqu’à souhaiter la mort de quelqu’un pour que ce soit le cas. tu t’étais faite à ton sort en sachant très bien qu’il était inévitable. mais même si tu le savais, ce n’était pas moins dur de voir quelqu’un te le rappeler chaque semaine. il y avait des fois où tu avais besoin d’un petit coup de main pour supporter. joao serait ce coup de main aujourd’hui, même si ça ne lui plaisait pas. même s’il préférait oublier que tu étais malade. toi aussi tu préférais l’oublier. c’était juste un dur retour à la réalité. tu garas ta voiture devant l’immense maison de ton meilleur ami avant d’appuyer sur le klaxon jusqu’à ce qu’il daigne sortir. dépêche-toi monsieur le prince. tu lui crias à travers la fenêtre. je veux pas être en retard, les gens pauvres peuvent pas se le permettre. tu rigolas un peu petit alors qu’il montait dans la voiture. tu te fichais de la manière dont tu lui parlais. il te connaissait joao, il savait bien comment tu étais. encore plus quand tu étais stressée, mais si tu refuserais toujours de l’avouer à qui que ce soit. c’était bien ta petite soirée alors ? tu démarras avant te réengager sur la route, direction l’hôpital. tes mains se serraient sur ton volant à mesure que tu te rapprochais. tu étais tendue. comment ne pas l’être. tu aurais être de ceux qui ne craignent pas ces petits détails de la vie. qui vont voir le dentiste ou le médecin sans avoir d’aprioris. malheureusement, tu en avais sûrement trop vu pour les apprécier réellement. pour les rencontrer sereinement. le trajet passa très vite. tu te garas sur une place de libre, coupa le moteur, mais ne descendit pas tout de suite. « j’ai pas envie d’y aller. » tu tournas la tête vers lui en souriant. mais pas un de ces sourires qui te ressemblaient. pas un sourire plein de vie. un sourire heureux. non, ce n’était pas de ces sourires-là.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: no good news (joao) - Sam 16 Juin - 16:50
--------------------

c'est lorsque tu entends klaxonner que tu sais qu'elle est là. alors t'enfiles ta veste, tes chaussures et t'es encore en train de chercher ton téléphone quand elle s'excite sur son klaxon. ça te fait lever les yeux en l'air, évidemment. t'arrives quelques secondes après, la porte que t'ouvres en te demandant si la poignet de la porte ne va pas te rester dans les mains pour l'coup. faut dire que la voiture de luna n'est pas la voiture la plus haut de gamme qui existe. surtout que tu es habitué à ce haut de gamme. tu vis dans le luxe, t'as été adopté dans ce monde et tu peux pas cracher dessus. ça te plaît, tu ne diras jamais l'contraire. dépêche-toi monsieur le prince. qu'elle te lance une fois que tu es à l'intérieur. t'es pas un prince, enfin si.. des fois ça t'arrives mais tu fais pas franchement exprès. j'suis là t'inquiète. tu lui sors, qu'elle se détente la brune, t'es là maintenant. je veux pas être en retard, les gens pauvres peuvent pas se le permettre. tu lèves encore les yeux au ciel, tel un gamin avant de te rendre compte que c'est pas totalement faux ça. c'est juste que tu n'es pas franchement au courant. tu hausses les épaules, pour simple réponse, ne trouvant pas quoi répondre de plus. la voiture qui démarre et luna qui reprend al parole. c’était bien ta petite soirée alors ? tu souris, t'as ce sourire en coin comme si tu étais fier. c'est vrai que c'était pas mal, la nana d'hier était pas mal du tout. ouais, nickel, j'ai traîné dans une soirée et j'suis pas rentré tout seul pour tout te dire. c'était cool. tu réponds. elle sait luna, tes histoires, tes nombreuses frasques en tout genre. la voiture s'arrête tu vas pour descendre quand tu te rends compte qu'elle ne bouge pas. tu attends, quelques secondes avant de tourner ton regard vers elle. elle a ce sourire qui te plaît pas trop. luna.. viens on va voir ce qu'ils te disent avant de sourire comme ça s'il te plaît. parce que la réalité est là. ta meilleure amie est malade même si tu fais toujours tout pour ne pas t'en souvenir.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: no good news (joao) - Mer 20 Juin - 17:54
--------------------

tu étais contente de ne pas avoir à affronter ça toute seule pour une fois. de ne pas avoir à encaisser une autre mauvaise nouvelle sans une personne pour te tenir la main. tu avais beau faire croire à tout le monde, et surtout à ta famille, que tu étais forte et que tu n’avais besoin de personne, parfois, il arrivait pourtant que ce soit le contraire. que tu veuilles une présence familière avec toi pour te rassurer. j'suis là t'inquiète. tu souris un peu, parce que ces simples mots t’apaisèrent immédiatement. au moins pour quelques instants. tu préféras parler de joao pour éviter de penser que tu te rapprochais de la personne horrible qui te dirais que tu n’étais pas guérie. ouais, nickel, j'ai traîné dans une soirée et j'suis pas rentré tout seul pour tout te dire. c'était cool. tu rigolas un peu. il te l’avait déjà dit ça. il t’avait même dit qu’il ne se souvenait plus de la fille. c’était charmant. digne d’un héritier au sang chaud. c’était comme ça que tu l’aimais joao. comme celui qui te ressemblait. quand tu te garas, toute l’appréhension que tu essayas de cacher te revint en pleine figure, et tu fus incapable de descendre de ta voiture. tu étais paralysée. luna.. viens on va voir ce qu'ils te disent avant de sourire comme ça s'il te plaît. tu haussas les épaules. il avait tord joao. tu savais ce qu’ils allaient te dire. c’était toujours la même chose. dis, tu pourrais pas me trouver des poumons sur le marché noir ? tu lui lanças un air amusé. c’était une idée ridicule, mais qui pourrait marcher. tu l’aurais sûrement mis à exécution depuis des années si jamais tu avais eu l’argent pour. si tu me les payes j’accepte d’être ton esclave aussi longtemps que tu le voudras. tu refusais de penser à ce qu’il serait capable de te faire faire, mais tu étais certaine que ce serait un bien moindre mal comparé à ce que serait ton avenir avec des poumons tueurs. une chose était sûre, tu avais bien plus peur de mourir que de ton meilleur ami, même si tu aimais prétendre le contraire.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: no good news (joao) - Jeu 21 Juin - 21:21
--------------------

la tension est là. comme à chaque fois, elle est là, cette putain de tension avec laquelle tu ne sais pas faire grand chose. il se trouve que tu sais que ça craint et tu sais aussi qu'il n'y a pas grand chose à faire. si ce n'est même rien. t'en as conscience et tu sais jamais quoi faire. tu aimerais faire quelque chose, tu aimerais lui donner quelque chose mais tu n'as rien. tu joues souvent au petit con, tu joues souvent à ce type un peu con, qui rit tout le temps mais dans ces moments.. tu sais aussi être muet. et c'est ce qui arrive. tu l'es, actuellement, tu es muet devant la réalité. dis, tu pourrais pas me trouver des poumons sur le marché noir ? tu la regardes, doucement, tu sais pas quoi dire, tu sais pas quoi faire. ça se fait ça ? t'en sais rien, mais tu pourrais bien te renseigner à un moment donné. tu sais que tu pourrais lui offrir, lui trouver. tu crois que ça s'trouve ? tu demandes, à voix basse sans même savoir si elle t'entend, mais tu demandes, doucement. si tu me les payes j’accepte d’être ton esclave aussi longtemps que tu le voudras elle relance. tu hausses les épaules et tu te tournes vers elle cette fois. ta main qui attrape la sienne. t'es déjà mon esclave et tu vas le rester encore un moment ma grande. alors maintenant, on respire et on sort de cette voiture. tu essaies de prendre les devants, du mieux que tu peux. tu essaies d'être fort, d'être celui qui est fort même si ce n'est pas toujours toi le plus fort. tu prends les devants. la portière qui s'ouvre, tu pousses, tu refermes et tu reviens vers elle. sa portière que tu ouvres en grand et ton regard qui tombe tout de suite dans le sien. tu la foudroies presque du regard avant de hausser les épaules. aller. on y va. tu conclus, du mieux que tu peux.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: no good news (joao) - Lun 25 Juin - 18:06
--------------------

tu avais l’impression d’être paralysée. bloquée au fond du siège de ta voiture. tu aurais préféré être à des milliers de kilomètres. partout, sauf ici. si joao n’était pas avec toi, tu aurais probablement fait demi-tour en prétextant être trop malade pour assister au rendez-vous. mais tu savais qu’il ne te laisserait pas faire. c’était un peu ta voix de la raison, même si tu aurais probablement dû trouver quelqu’un d’autre de plus qualifié pour ce poste. joao était aussi raisonnable que toi. autant dire, pas énormément. mais il était, et ça comptait plus que tout pour toi. tu crois que ça s'trouve ? tu rigolas un peu. tu ne disais pas ça sérieusement, mais tu étais certaine que ça se trouvait. vous pourriez toujours tuer quelqu’un si ce n’était pas le cas. au moins tu étais sûre d’avoir des poumons bien frais. tout se trouve mec. si on pouvait acheter des enfants, on pouvait bien trouver des organes. sinon, le meurtre restait une bonne solution. quoi que tu ne priverais jamais quelqu’un de sa vie pour sauver la tienne. t'es déjà mon esclave et tu vas le rester encore un moment ma grande. alors maintenant, on respire et on sort de cette voiture. tu levas les yeux au ciel. sa main quitta la tienne pour ouvrir sa portière. tu le regardas faire le tour de la voiture pour ouvrir la tienne. aller. on y va. tu lui lanças un dernier regard avant de te résigner à sortir. c’est toi le patron. tu lui soufflas. la porte claqua. tes pieds se mirent en marche, alors que ton cerveau devait sûrement leur crier de faire demi-tour. mais ils n’obéissaient plus. ils te conduisaient là où tu redoutais le plus d’aller. finalement, tu atterris dans la salle d’attente. au milieu de vrais malades, avec des teints blancs et des yeux cernés. tu avais presque l’impression d’assister à un festival de zombies. dire que bientôt, tu serais dans le même état qu’eux. tu comprends pourquoi je suis pas ravie d’être là. tu soufflas à joao en t’asseyant. lui aussi faisait une tête bizarre. il réalisait enfin dans quel réalité tu vivais. ce que tu finirais forcément par devenir.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: no good news (joao) - Lun 25 Juin - 19:44
--------------------

des poumons, sur le marché noir ? étrangement, l'idée fait son bout de chemin dans ton esprit. tu ne sais pas si ça se trouve, mais si c'est le cas, tu pourrais sûrement faire quelque chose pour sauver luna.. c'est en tout cas ce que tu penses possible. c'est sûrement l'idée la plus stupide du monde, t'en as conscience.. le soucis, c'est que t'es stupide, complètement stupide alors ouais, tu vas te renseigner. possible que tu demandes à leos, lui qui traine dans tu ne sais pas combien de trafics, il a peut-être entendu parler de ceux là. t'es pas certains mais ça vaut le coup de demander. tu souris, un peu, tu hausses les épaules, mais tu finis par lui demander si ça existe avant de te faire trente-six mille films.. ça servirait à rien de partir trop loin.tout se trouve mec. elle t'assure. tu hoches la tête. c'est noté là, dans une des cases de ton esprit. sûrement pas la bonne, mais ce genre de questions, tu te les poseras plus tard. pour l'instant, c'est pas utile. tu soupires, un coup puis tu prends les choses en main pour la faire sortir de cette voiture. tu fais le tour, la portière que tu ouvres rapidement et ton regard dans le sien pour la faire sortir. c’est toi le patron. elle assure et vous voilà en train de marcher vers la salle d'attente, parait-il. tu lui ouvres la porte, à moitié et tu prends place. tu essaies de pas regarder les personnes autour de vous, mais putain, tu peux pas faire autrement. c'est atroce, c'est terrible. des zombies, des morts vivants. tu ne veux pas voir luna devenir comme ça. jamais. non, jamais. tu comprends pourquoi je suis pas ravie d’être là. tu hoches un peu la tête, de haut en bas, doucement, puis tu viens poser ta main sur sa cuisse. ouais. c'est glauque. tu ne peux dire que ça, t'es honnête et sincère, surtout avec luna. elle te connait, elle t'accepte comme tu es, comme tu l'acceptes comme elle est. j'te trouverai des poumons. tu lâches, doucement, à voix basse.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: no good news (joao) - Mer 27 Juin - 21:12
--------------------

t’aimais pas être là. t’aimais pas voir tous ces gens proches de la mort, préférant attendre un nouveau traitement plutôt que de vivre le peu de temps qui leur restait. ça te déprimait. ça te donnait envie de partir loin. très loin. dans un endroit où les gens ne tombaient pas malades. un endroit où on n’annonçait pas aux enfants que leur maman ne reviendrait plus jamais. c’était pas un monde où on voulait vivre ça. c’était un monde qui devait exister. mais c’était le tien. le vôtre. un petit sourire se forma au coin de tes lèvres quand tu remarquas le regard de joao sur ces gens qui patientaient avec vous. il devait probablement penser la même chose que toi. il devait penser que c’était injuste de finir dans un tel état. bientôt ce serait ton tour. bientôt, tu y passerais. le teint cadavérique et les cernes sous les yeux. mais tes derniers instants, tu ne les passerais pas ici. tu les passerais au bord de la mer, à contempler les vagues qui s’écrasent à tes pieds. tu espérais qu’il y aurait un orage ce jour-là, rien que pour admirer la beauté des éclairs de chaleur une dernière fois. oui, tu espérais aussi que ce soit l’été, et qu’on organise une énorme fête en ton honneur. qu’on ne pleure pas sur la pauvre luna qui avait perdu son souffle. tu le retenais depuis bien longtemps, trop impatiente de vivre à cent à l’heure. trop impatiente de rayer les lignes de ta liste de choses à faire. à voir. trop impatiente de vivre avant que le temps qui t’était imparti ne s’écoule. la main de joao sur ta cuisse te fit revenir à la réalité. tu détournas ton regard fixe de cette dame aux mains squelettiques pour le poser sur ton ami. ton meilleur ami. ouais. c'est glauque. tu rigolas doucement, en serrant sa main. ça te faisait du bien. c’est toi qui a insisté, te plains pas. tu lui répondis avant de l’entendre te chuchoter quelque chose qui te serra le cœur. qui aurait pu te faire sourire par sa stupidité. j'te trouverai des poumons. tu secouas la tête. ce n’était pas une bonne idée que tu avais eu. c’était une idée enfantine, comme une gamine qui croit que le père noël vient réellement lui apporter ses jouets. joao ne te trouverait pas de poumons et tu ne guérirais pas. je pense que d’autres en ont plus besoin que moi. tu lui lanças un regard entendu sur la situation de ces patients. tu étais loin d’être la plus à plaindre. la porte s’ouvrit. on appela ton nom. tout ça allait trop vite. tu ne t’y étais pas préparée. tu serras la main de joao un peu plus fort, en l’implorant du regard de ne pas te lâcher. en l’implorant de ne jamais le faire.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: no good news (joao) - Jeu 28 Juin - 20:01
--------------------

t'es pas rassuré, non, t'es même loin d'être serein. le soucis, c'est que tu ne sais pas faire, tu ne sais pas faire face à ce genre de situation. tu vis dans ce monde de paillettes et de belles choses. tu n'as pas eu la belle vie, mais seulement jusqu'à tes quatre ans, pas plus. après, c'était le rêve ambulant. quand tu rêves de ne pas reprendre l'entreprise familiale, luna rêve juste d'avoir encore un peu de souffle. alors non, tu te plains jamais devant elle. tu lui dis pas à quel point t'aimes pas ta situation parce que ça serait exagéré, parce que t'as conscience que la sienne est pire et qu'elle a sûrement pas besoin que tu te plaignes, loin de là. c’est toi qui a insisté, te plains pas. elle te relance. tu hausses un peu les épaules tandis que sa main rejoint la tienne. tu ne dis plus un mot si ce n'est un murmure un peu fou, un peu bancal. le soucis - et elle le sait - c'est que t'es qu'un gamin encore, dans ta tête. tu penses pas comme les autres. t'as des responsabilités oui, mais t'es tellement aidé que tu n'en as même pas conscience. t'as pas conscience du monde qui t'entoure, pas toujours et généralement c'est luna qui te ramène sur terre. sauf cette fois. tu t'es déjà mis en tête de la sauver, joao, parce que t'es ce type optimiste, qui vit avec de l'espoir. tu ne vois pas le verre à moitié vide, pour toi il est toujours plein, ou presque simplement prêt à se remplir. je pense que d’autres en ont plus besoin que moi. elle t'assure. tu la regardes, un peu, sans regarder les autres. c'est pas les autres que tu veux sauver, c'est pas des autres dont t'as besoin dans ta vie. ton équilibre, c'est luna, les autres tu t'en fiches complètement. pas mon problème. tu souffles égoïstement et tu l'assumes. t'es égoïste et tu le resteras. tu passes avant les autres, tes envies et ton besoin avant le reste. luna avant les autres. ce prénom qui sort en même temps que son nom et tu comprends que c'est le début. tu ne sais pas si elle se rend compte de sa main qui se sert contre la tienne, un peu plus encore et encore et son regard qui te donne tout les maux du monde sur les épaules. mais tu te lèves, joao, tu te lèves prêt à faire face à la situation. tu l'entraînes avec toi, sans jamais la lâcher. aller. tu souffles, un semblant de courage. tu dis bonjour au médecin, ta main toujours dans celle de luna. bonjour monsieur. t'essaies d'être le plus poli possible, comme si le fait de faire une bonne action allait sauver ta meilleure amie.


_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 558
Date d'inscription : 27/05/2018
Points : 424
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 25
Statut : coureuse de caleçons.
Occupation : serveuse, bénévole auprès d'enfants malades.
Re: no good news (joao) - Sam 30 Juin - 15:49
--------------------

il avait un drôle de pouvoir joao. celui de te rassurer. celui d’être la personne dont tu avais besoin, où moment où il le fallait le plus. tu te fichais de ce que les autres disaient. qu’il était une brute sans cœur, qui se jetait les femmes aussi vite qu’il les serraient. tu t’en fichais de tout ça, parce que tu comprenais. mais aussi parce que joao, il était pas comme ça. il pouvait l’être, c’est vrai, mais pas dans les moments sérieux. il se transformait totalement dans ces moments-là. il devenait courageux pour deux, et doux aussi. comme aujourd’hui. t’aurais aimé le partager avec isis ce joao là. qu’il soit aussi là pour elle, parce qu’elle traversait la même chose sans qu’il le sache. t’aurais aimé que ce soit le cas, mais tu te taisais, parce que ce n’était pas à toi de prendre cette décision pour elle. cette décision même que tu avais choisi d’ignorer depuis des années. pas mon problème. ça te fit sourire, un petit peu. même si c’était égoïste, t’étais contente qu’il te fasse passer devant tous ces inconnus, au bord de la mort. t’étais content qu’il ne suive pas la logique de tout le monde. que s’il avait à choisir, ce soit toi à tous les coups. ton sourire s’évanouit subitement quand tu entendis ton prénom. tu n’avais pas envie d’y aller. non, vraiment pas. mais la main de joao dans la tienne t’empêchait de t’enfuir. t’étais piégée. finalement, l’avoir avec toi n’était peut-être pas une si bonne idée. aller. il te dit, après s’être levé. tu fus forcé de l’imiter. au moins par respect pour ces autres personnes qui attendaient dans un état pire que le tien. bonjour monsieur. il était poli joao. t’avais pas envie toi. t’avais pas envie d’être sympa alors qu’il allait te dire que ton train de vie n’était pas bon. que tu ne faisais pas ce qu’il fallait pour te ménager. bonjour. le médecin vous répondit avec le sourire. un sourire d’un blanc impeccable. le genre de sourire qui appartenait aux types qui ne faisaient jamais d’excès. c’était triste comme nuit. je vois que vous avez changé d’avis à propos de l’engagement, luna. tu levas les yeux au ciel. ça aussi, ça t’énervait. cette manie de te mêler de ta vie privée. j’ai compris que ça ne servait à rien de lutter contre l’amour, docteur. il fallait que tu fasses de l’humour. il fallait que tu en fasses, ça t’aidait. ça te permettait de mieux gérer ton stress, ou ta peur. ta main qui ne voulait toujours pas quitter celle de ton meilleur ami, tu suivis le docteur jusqu’à son cabinet. tu t’assis sur une des chaises devant son bureau. ta peau devenait moite. tu pouvais déjà le sentir. t’avais pas envie d’être là. partout, sauf là.

_________________

he was the only damn thing she was not allowed to have.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 159
Date d'inscription : 10/06/2018
Points : 342
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 24
Statut : célibataire
Occupation : en formation pour reprendre l'affaire familiale, mais boxeur avant tout.
Re: no good news (joao) - Dim 1 Juil - 16:48
--------------------

tu regardes la scène se dérouler devant tes yeux en espérant la revivre encore et encore. parce que si tu viens ici, ça veut dire que luna est encore debout, qu'elle est encore là et ça c'est précieux. elle est ta pierre précieuse luna, ta constante. elle est cette nana qui a un effet plus que positif sur ta personne. elle te comprend, sans te juger. elle comprend ta nature profonde, elle sait que t'es pas toujours ce petit con prétentieux, imbu de sa personne qui utilise les nanas comme des objets. elle sait que t'es pas si con et ça te suffit qu'elle seule le sache. si elle venait à disparaître, tu sais que tu serais changé. tu deviendrais ce type qui en a après le monde entier, tu deviendrais cet homme qui en voudrait au monde entier.. bonjour. elle lance, doucement alors que vous entrez. je vois que vous avez changé d’avis à propos de l’engagement, luna. qu'il lance le médecin et tu émets un petit rire, tu peux pas t'en empêcher, parce que là-dessus au moins, vous êtes pareils avec luna. ouais, t'as voulu t'engager et ça a sûrement été la pire erreur de ta vie; t'as le coeur qui n'accepte plus rien, qui s'est refermé et qui compte bien ne plus jamais s'ouvrir.. alors en attendant, elles est pareille luna. elle profite de sa vie, comment lui en vouloir ? j’ai compris que ça ne servait à rien de lutter contre l’amour, docteur. un peu d'humour, elle ne dément pas et toi, ça te fait un peu plus rire. t'essaies d'amener cette ambiance un peu plus légère en attendant la sentence qui ne sera pas forcément la plus belle. dis le que je suis surtout irrésistible. tu balances, mine de rien, avant de prendre place à ton tour. maintenant, tu n'as plus qu'à être là pour la soutenir, parce que tu n'as plus rien à dire. tu vas écouter, entendre des mots que tu comprendras pas forcément.. mais plus le mot est compliqué, plus ça craint, ça tu l'as très vite compris pour le coup.

_________________

☾ call out my name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: no good news (joao) -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

no good news (joao)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Good news : tournoi avant premiere worldbreaker possible !
» [EDH] Wrexial, UB contrôle good stuff
» Come back = news pseudo !
» News croustillante!!
» People - Blog Wargame News

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Este-