AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 magnífica criatura (simia)

avatar
En buena hora
Messages : 29
Date d'inscription : 25/06/2018
Points : 87
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 28
Statut : à la recherche d'une nouvelle muse
Occupation : peintre
magnífica criatura (simia) - Mer 27 Juin - 23:00
--------------------

tu déambulais dans ces rues que tu connaissais sur le bout des doigts, il y a longtemps. ces rues qui t’étaient inconnues maintenant. elles ne ressemblaient pas ce que tu connaissais. elles ne ressemblaient pas à celles des grandes villes où tu avais pu vivre. ici, les gens souriaient. ici, les gens étaient heureux. le soleil sûrement. le bruit des vagues qu’on pouvait entendre quand il n’y avait aucun bruit. depuis ton retour, c’est à ça que tu passais tes soirées. à découvrir séville en pleine effervescence. à découvrir séville endormie. tu ne savais pas encore laquelle tu préférais. chacune des deux avait son charme. chacune t’avait séduite à sa manière. tu ne savais pas depuis combien de temps tu marchais. ni même où tu te trouvais. tes repères étaient faussés ici, et tu n’avais rien emmené de plus qu’un carnet et un crayon. tu savais d’expérience que l’inspiration se trouvait n’importe où. mais les années t’avaient rendu difficile. plus sélectif. tu m’émerveillais toujours de la beauté du monde, mais c’était les femmes qui retenaient le plus souvent ton attention. leurs courbes, les sourires qu’elles lançaient à l’envolée. tout ça te séduisait au point de faire une nouvelle série de tableau, sur une nouvelle muse. tu ne l’avais pas encore trouvé, mais tu étais patient. tu savais qu’elle se cachait quelque part. dans un tailleur bien cintré, ou sous un tablier recouvert de nourriture. c’était avant tout pour ça que tu te baladais. pour trouver celle qui saurait faire chavirer ton cœur. celle qui retiendrait ton attention. un air de musique t’attira jusqu’à une petite place. c’est avec le sourire que tu rejoignis les spectateurs entourant la source de ta curiosité. la musique était belle certes, mais ce fut pas ça qui te poussa à rester. non. ce furent les danseuses, qui bougeaient leur corps au rythme de cette musique typique de chez vous. de chez toi. l’une d’elle attira ton regard plus que les autres. une brune ténébreuse à l’air joueur. elle semblait être sur un nuage. comme si danser était la seule chose qui pouvait la rendre heureuse. tu pouvais comprendre ce sentiment. tu pouvais la comprendre elle, sans même la connaître. tu ne la quittas pas des yeux pendant tout le temps où elle virevolta parmi les autres femmes. on ne voyait qu’elle. impossible de détourner la tête. tu la regardas jusqu’à ce que la foule se disperse, et qu’il ne reste qu’elle. toujours au milieu des autres. ces autres qui ne lui arrivaient pas à la cheville. tu avanças vers elle, sans jamais jeter un coup d’œil dans une autre direction. c’était elle. tu en étais sûre. vous étiez fabuleuse. tu te contentas de lui souffler une fois à sa hauteur. tu avais de grandes espérances pour elle. de grands projets. il fallait que tu l’attires dans tes filets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 18
Date d'inscription : 27/06/2018
Points : 86
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 21
Statut : découvrir et butiner
Occupation : la danse, le flamenco. puis quelques boulots par ici et par là.
Re: magnífica criatura (simia) - Jeu 28 Juin - 20:24
--------------------

quelques semaines à peine, que tu es dans les rues de séville. quelques semaines que tu traînes et découvres de nouveaux horizons. à croire que la fuite de ta soeur a été la plus belle des excuses pour partir à l'aventure, toi qui voulait le faire depuis des années, te voilà lancée sur les routes. te voilà prête à faire de ta vie, un conte de fée. c'est réellement ce que tu penses. tu profites de chaque instant comme si c'était le dernier. tu n'as pas de faille, pas de limite réelle. tu t'enivres de tout et de rien. comme de cet instant où tu entends de la musique. tu cherches à travers les rues exiguës d'où ça peut venir avant de finalement tomber sur ce petit orchestre de quelques personnes. pas plus. un batteur qui rythme les sons, une trompette qui donne envie de balancer la tête et tout le reste. t'as ce sourire aux lèvres quand tu les écoute, tes pieds qui commencent déjà à bouger sans même t'en rendre compte. tu fermes les yeux, un instant et t'es déjà transportée vers de plus beaux horizons. tu lances les choses, sans prévenir. tes pieds qui te dictent ta vie. tu t'avances dans ce cercle pour l'ouvrir. l'ouvrir de ta danse. tu virevoltes sur toi même, tu te laisses aller au son. tu rentre dans ton monde, mais un monde ouvert, un monde qui finit par accueillir d'autres danseuses avec qui tu es déjà en train de rire et sourire. tu prends plaisir, jusqu'à ce que les dernières notes de musique sonnent. des applaudissements, tu ne joues pas les timides, tu souris et remercies avant d'aller féliciter le petit groupe de musique. tu les remercies pour ce moment. un léger demi-tour et voilà qu'un homme s'approche. tu ne bouges plus, tu le laisses venir, un léger sourire qui s'accroche. tu as le temps de le détailler. détailler ses cheveux, son regard, sa stature. il est bien plus grand mais pas impressionnant pour autant. il t'en faut plus pour être impressionnée . vous étiez fabuleuse. il laisse échapper, pour le coup. tu souris, un peu, tes yeux qui baissent un instant, juste une seconde avant de se planter de nouveau dans les siens. fabuleuse, vous dites ? tu souffles, à ta manière, pour le remercier comme personne ne le ferait, parce que tu ne fais que très rarement comme les autres. je suis vania. tu te présentes instinctivement, la main tendue dans sa direction et le sourire qui ne te quitte pas. ça vous a plu, c'est vrai ? tu reprends. t'aimes parler de ça, parler de la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 29
Date d'inscription : 25/06/2018
Points : 87
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 28
Statut : à la recherche d'une nouvelle muse
Occupation : peintre
Re: magnífica criatura (simia) - Ven 29 Juin - 10:35
--------------------

tu te rendais compte que le soleil espagnol t’avait manqué. les gens aussi. ils étaient plus heureux qu’à new-york ou paris. ils prenaient le temps de s’arrêter écouter le musicien qui joue dans un coin. ils prenaient le temps d’encercler un groupe de femmes qui dansaient pour les applaudir. ce même groupe que tu restas regarder pendant plusieurs minutes. une femme en particulier avait attiré ton attention. elle souriait, beaucoup. elle avait l’air d’être heureuse. plus heureuse que toutes les autres autour d’elle. elle rayonnait. sans même la connaître, tu savais que c’était elle qu’il te fallait. que c’est sur elle que porterait ta prochaine série de tableaux. tu laissas les gens s’éloigner avant de l’approcher. il fallait que tu sois courtois simo. il fallait qu’elle t’apprécie dès les premiers mots qui sortiraient de ta bouche. la suite serait bien plus simple si c’était le cas. fabuleuse, vous dites ? tu hochas doucement la tête, en souriant. oui, elle était fabuleuse, et elle le serait encore plus sur tes toiles. sous tes mains. je suis vania. ça vous a plu, c'est vrai ? elle te tendit la main, et tu la serras volontiers. tu la serras sûrement plus longtemps que nécessaire, ton pouce s’égarant à quelques caresses discrètes. simo. tu répondis doucement, sans la quitter les yeux. tu n’aurais pas pu même si l’avais voulu. même si un orage se déchaînait autour de vous. oui, ça m’a plu. on ne voyait que vous. tu souris un peu plus, comme tu avais si bien appris à le faire quand tu voulais quelque chose. tes parents n’avaient jamais pu te résister. les femmes non plus. celle-ci ne ferait pas exception. j’aimerais que vous me rendiez un service vania. son nom sonnait tellement bien entre tes lèvres. il était beau. tout chez elle semblait l’être, et c’était sans doute ce qui t’avait séduit avant même qu’elle n’ouvre la bouche. tu avais visité beaucoup de pays, vu beaucoup de femmes, mais tu pouvais déjà dire que celle-ci avait quelque chose de spécial. celle-ci te donnait envie de peindre son portrait sur toutes les toiles que tu pourrais trouver. sur les buildings même, pour que tout le monde voit ce que toi tu voyais en ce moment. est-ce qu’on vous a déjà photographiée ? ou peinte ? tu espérais que non. tu espérais que personne n’avait encore immortalisé sa beauté pure. seul un fou l’aurait laissé s’enfuir sans un souvenir d’elle. tu ne serais pas de ceux-là.

_________________

je lui ai dit qu'elle était pas unique, ce soir elle dort avec sa fierté. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 18
Date d'inscription : 27/06/2018
Points : 86
Pseudo : backward loop, margaux
Age : 21
Statut : découvrir et butiner
Occupation : la danse, le flamenco. puis quelques boulots par ici et par là.
Re: magnífica criatura (simia) - Ven 29 Juin - 14:51
--------------------

cet homme qui débarque de nulle part alors que tu te remets à peine de tes émotions. c'était beau. c'était bon aussi. tu as aimé danser, tu as aimé oublier tout le monde autour de toi. peut-être que tu n'as besoin que de ça pour vivre au final. tu souris, machinalement, et tu te présentes si naturellement que ça pourrait être déconcertant. beaucoup de personnes se méfieraient, de nos jours on ne sait jamais sur qui on peut tomber, mais toi, tu ne te méfies pas, vania. tu fonces dans le tas et t'es heureuse. tu souris, un peu, ta tête qui se penche d'un côté. simo. qu'il se présente à son tour. ta main qui trouve la sienne, sa main qui trouve la tienne surtout. tu lui souris tandis qu'il garde ta main. tu crois sentir ce contact, ou plutôt ce frisson qui te parcourt quand il ose garder ta main. tu ne dis rien. tu attends juste la suite. oui, ça m’a plu. on ne voyait que vous. qu'il t'assure. sûrement un beau parleur, rien de plus, mais ça te plaît. tu lui souris, encore. sûrement parce que je danse un peu mieux que les autres. tu lances, machinalement. tu ris ensuite, montrant que tu te moques un peu de toi et ton talent qui n'est pas forcément au beau fixe, mais s'il dit qu'il ne voyait que toi.. tu prends. ça te plaît. qu'il continue. qu'il ne s'arrête pas. j’aimerais que vous me rendiez un service vania. il finit par dire. tu plisses un peu tes yeux, sans savoir quoi faire, ni quoi dire pour le coup. un service ? ton prénom qui glisse entre ses lèvres. il pourrait le dire une nouvelle fois ? un service ? tu tentes d'en savoir plus, parce que tu ne sais pas où ça va te mener, même si tu es déjà prête à foncer tête baissée. demandez, je vous écoute. tu lui assures, oui, il a toute ton attention actuellement. est-ce qu’on vous a déjà photographiée ? ou peinte ? qu'il cherche à savoir, tu te mets à réfléchir, doucement, sans savoir ce qu'il veut dire par là. peinte non. jamais. photographiée, peut-être bien. je n'ai pas fait attention, je ne fais pas attention. tu lui avoues à demi-mot. on a très bien pu venir là, dans la rue et te photographier sans que tu ne le remarques après tout, non ? vous êtes un artiste ? tu finis par demander, bien curieuse devant tout ce qu'il te demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 29
Date d'inscription : 25/06/2018
Points : 87
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 28
Statut : à la recherche d'une nouvelle muse
Occupation : peintre
Re: magnífica criatura (simia) - Lun 2 Juil - 11:22
--------------------

tu ne pouvais pas la laisser filer cette femme. tu ne pouvais pas la laisser filer sans au moins lui avoir parler des projets qu’elle t’inspirait. de sa beauté aussi, et de son talent certain pour la danse. de toutes ces choses qui avaient fait que tu l’avais aborder sans même connaître son nom, ni même si elle apprécierait l’attention. ce n’était pas dans tes habitudes d’être timide. tu ne l’avais jamais été parce que tu avais dû fréquenter des étrangers depuis l’enfance. même si tu ne connaissais pas cette femme, tu étais totalement à l’aise en sa présence. à l’aise au moins de garder sa main dans la sienne quand elle te la tendit. tu étais assez tactile, il faudrait qu’elle s’y habitue si jamais elle venait à accepter ce que tu lui proposerais. sûrement parce que je danse un peu mieux que les autres. tu rigolas un peu en même temps qu’elle. t’aimais ça. t’aimais son humour. cette façon qu’elle avait de se tourner en dérision. pourtant toi, tu étais bien sérieux en lui disant. tu n’avais vu qu’elle, et c’était toujours le cas. je confirme, vous étiez aussi la plus belle. et c’était pour ça qu’elle t’avait tapé dans l’œil. pour cette raison qu’elle avait réussi à s’emparer de ce petit bout de cœur que tu offrais à chacune de tes muses. tu pouvais déjà dire que vania serait ta préférée, avant qu’elle ait accepté. tu ne perdis pas de temps avant de lui demander. un service ? demandez, je vous écoute. tu ne passas pas par quatre chemins. tu voulais savoir si elle avait déjà été la muse de qui que ce soit. tu voulais savoir si tu étais le premier à immortaliser sa beauté. ton côté possessif espérait que non. il espérait que tu ne l’aurais que pour toi. peinte non. jamais. photographiée, peut-être bien. je n'ai pas fait attention, je ne fais pas attention. tu hochas la tête, un sourire heureux se dessinant petit à petit sur tes lèvres. vous êtes un artiste ? ton nouveau s’agrandit à nouveau. tu allais l’avoir pour toi vania. rien que pour toi. tu pouvais déjà imaginé les toiles avec son visage, avec son corps aussi. tu savais qu’elles serait les meilleures que tu aurais peinte jusque-là, parce que cette femme avait un charme brut, mais aussi une personnalité qui collait parfaitement à l’image que tu te faisais d’elle. oui, et je vous veux pour ma prochaine série de tableaux. encore une fois, tu allais directement au but. tu n’avais aucun avantage à perdre plus de temps. aucun avantage à te montrer patient. pardonnez-moi, je ne vous ai même demandé d’abord si vous seriez d’accord. tu voulais qu’elle le soit. tu voulais montrer au monde entier que l’espagne regorgeait de beauté, et pas seulement dans ses paysages.

_________________

je lui ai dit qu'elle était pas unique, ce soir elle dort avec sa fierté. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: magnífica criatura (simia) -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

magnífica criatura (simia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» II ème siècle av.J.C.- Bataille de Magnésie du Sipyle.
» [Blog] Fiches de mes mocs
» [Héroclix] X-men contre Magneto et ses sbires (20.02.2010)
» Magneto - Ian Mckellen version
» [Fan-Fiction] Bionicle Chronicles 5: the Return of the BetweenMaster

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Oeste-