AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 somewhere new

avatar
En buena hora
Messages : 73
Date d'inscription : 16/06/2018
Points : 170
Pseudo : célia
Age : 20
Statut : à la découverte
Occupation : étudiante en comptabilité & stagiaire & bénévole dans un refuge
somewhere new - Jeu 28 Juin - 18:50
--------------------

tu ne pensais pas que le destin pouvait le ramener vers toi. tu ne pensais que tu pourrais retrouver quelqu'un que tu connais ici. et pourtant dans vos derniers échanges t'as appris qu'il était à séville, simo. tu l'avais rencontré il y a un bons moments, c'était compliqué pour rester en contact alors que tu n'avais pas de portable ou internet. mais tu pensais toujours à l'appeler quand t'allais en ville à l'époque. aujourd'hui c'est bien plus facile pour s'écrire. même si tu mets parfois du temps à répondre, ton portable que tu perds toujours. il devrait y avoir une fonction dessus pour te rappeler où il est. à cet instant précis tu sais où il est parce que tu écris à simo, lui disant à quel point tu as hâte de le voir débarquer chez toi. t'as même été acheté des choses à manger. des pizzas, il parait que les gens ici mangent tout le temps ça. et surtout que c'est facile à faire, avec tes derniers déboires face à ton ancienne cuisinière t'as eu un peu peur de recommencer à cuisiner des choses compliquées. alors cette fois t'espères ne pas mettre le feu à ton four, ou alors tu laisseras même simo le faire. de toute manière il sera là pour un moment. enfin tu l'espères, tu aimerais qu'il vive même ici, ça te ferait bien d'être avec quelqu'un que tu connais déjà. et c'est au moment où tu entends la sonnette de ta porte retentir que tu sens que les choses deviennent un peu plus réelles.  simo. tu lâches dans un souffle de joie quand tu ouvres la porte. et puis tes bras viennent l'enlacer dans un élan. tu ne le connais pas tant que ça, sûrement pas assez pour faire ça. mais tu te laisses emporter dans le moment et ça te fais bien. parce que ça fait bien longtemps que tu n'as pas revu quelqu'un de ton passé. ça te manque. tu souris doucement en le relâchant. je suis si contente de te voir ici. tu dis toujours avec ce même enthousiasme. tu le pousses presque à l'intérieur de chez toi, à l'intérieur de son nouveau chez lui.

_________________
have the courage to live your life the way you want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 29
Date d'inscription : 25/06/2018
Points : 87
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 28
Statut : à la recherche d'une nouvelle muse
Occupation : peintre
Re: somewhere new - Ven 29 Juin - 15:14
--------------------

t’avais débarqué à séville avec rien d’autre que ton sac, tes crayons, et quelques carnets. c’est ce que tu faisais tout le temps quand tu changeais de pays. tu ne prenais que le strict nécessaire. le reste retournait à new-york, dans un studio que tu avais acheté après le succès de ta première série de toiles. t’avais donc juste pris une chambre d’hôtel, le temps de trouver un lieu où t’établir. où rester le temps de trouver celle qui t’inspirerait et de l’épuiser avant de repartir. tu fonctionnais comme ça depuis toujours. sauf que cette fois, le destin décida de te mettre sur la route d’une petite rousse que tu avais connu il y a bien longtemps. ça te paraissait tellement loin. et elle tellement jeune. c’était sur toi qu’on comptait pour veiller sur elle quand les adultes devaient parler boulot. quand ta mère comptait sur ses parents pour l’emmener au plus près des gorilles pour les photographier. ta mère avait toujours été fasciné par la nature. par les animaux. tout le contraire de ton père, qui préférait la foule des villes. pendant ce temps que vous aviez passé là-bas, tu t’étais attachée à cette gamine qui te suivait où que tu ailles. tu lui apprenais à dessiner. elle t’apprenait à compter. tu jouais le jeu parce que ça t’amusait. parce que ça t’étonnait aussi qu’elle aime autant ça. vous étiez restés en contact pendant tout ce temps, et maintenant elle te proposait de vivre chez elle, comme si vous vous étiez quittés la veille. c’est avec le sourire que tu répondis à son message, en chemin pour la retrouver. ça devait certainement lui faire aussi bizarre à toi qu’à elle. tant de temps sans ce soir, et voilà que vous alliez partager le même appartement. au moins le temps que tu en trouves un à toi. la dernière chose que tu voulais, c’était t’imposer chez elle. lui imposer ton rythme de vie particulier. tu appuyas sur la sonnette, à l’adresse qu’elle t’avait indiqué. quelques secondes passèrent avant que la porte ne s’ouvre sur un corps qui se jeta directement sur toi. tu rigolas un peu, en l’enlaçant à ton tour. tu ne t’attendais pas à ça, mais tu devais avouer que tu aimais bien cet accueil. ça lui ressemblait. ça ressemblait à la gamine que tu avais laissé au rwanda. simo. je suis si contente de te voir ici. tu te retrouvas poussé à l’intérieur sans avoir eu le temps de la saluer. sans avoir eu le temps de faire quoi que ce soit d’ailleurs. elle avait l’air surexcitée, et sa bonne humeur était contagieuse. ton sourire ne te quittait plus. moi aussi je suis content preya. ça fait un bail. elle avait décidément grandi de la dernière fois. c’était une vraie femme maintenant, plus une enfant, loin de là. t’as changé depuis le rwanda. tu lui lanças un regard amusé avant de faire quelques pas pour découvrir les lieux. ça promettait d’être un colocation intéressante.

_________________

je lui ai dit qu'elle était pas unique, ce soir elle dort avec sa fierté. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 73
Date d'inscription : 16/06/2018
Points : 170
Pseudo : célia
Age : 20
Statut : à la découverte
Occupation : étudiante en comptabilité & stagiaire & bénévole dans un refuge
Re: somewhere new - Sam 30 Juin - 10:03
--------------------

tu ne savais pas calmer tes émotions. t'étais cette fille entière qui ne pensait pas réellement avant d'agir. alors quand tes bras l'enlaçait, tu ne pensais pas vraiment à si ça se faisait ou pas. tu savais juste que t'en avais eu envie et t'espérais que ça ne le gênait pas simo. et quand tu vis le sourire sur son visage, tu réalisas que tu pouvais juste être toi. la même fille qu'il avait connu à l'époque. même si les années avaient passées depuis. pourtant t'étais toujours restée cette fille innocente. celle qui était juste joyeuse pour chaque chose qui pouvait arriver. et sa venue était juste ce qu'il te fallait en ce moment, comme un signe du destin qui le mettait sur ta route à nouveau. comme il l'avait fait la première fois. il était juste apparu dans ta vie comme ça et il a été la personne qui c'est le plus rapproché d'un ami pour toi. d'un ami qui avait surtout un âge descend, bien qu'il soit plus vieux. mais t'avais pour habitude de traîner avec les adultes, et avec lui t'avais juste pu laisser place en l'enfant que t'étais réellement. et aujourd'hui t'avais l'impression de retrouver tout ça.  moi aussi je suis content preya. ça fait un bail. tu n'as pas compté les années, mais elles ont été bien trop longue. tu ne savais même plus si tu pouvais espérer le revoir un jour. parce qu'il était ce gars aux centaines de pays simo. il devait en avoir vu des choses et tu voulais qu'il te raconte tout. t’as changé depuis le rwanda. tu rigolais doucement. les années t'avais fait grandir et la mini chose qui lui courrait après à l'époque avait pris quelques centimètres et surtout quelques formes. alors tu tournais doucement sur toi en bien j'espère. tu disais doucement. et tu l'observais toi aussi t'as changé, c'est cool les cheveux. parce que tu ne te rappelais pas d'une chevelure aussi longue à l'époque. t'aimais les boucles qui venait encerclé son visage. et t'avançais alors doucement à ses côtés dans l'appartement. ça te plaît ? je peux te montrer ta chambre si tu veux. tu disais comme s'il allait rester là à jamais, à tes côtés dans cet appartement. mais tu savais qu'il ne voulait pas rester, il t'avait dit que c'était juste le temps de trouver autre chose. mais toi tu voulais croire qu'une fois installé il ne bougerait plus.  

_________________
have the courage to live your life the way you want.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En buena hora
Messages : 29
Date d'inscription : 25/06/2018
Points : 87
Pseudo : elsker (axelle)
Age : 28
Statut : à la recherche d'une nouvelle muse
Occupation : peintre
Re: somewhere new - Lun 2 Juil - 14:12
--------------------

tu savais que tu la reverrais un jour preya. tu l’avais su à la seconde où tu l’avais quitté pour reprendre la route avec tes parents. tu avais pensé à un moment, rester là-bas et vivre une vie sauvage, loin des villes que préférait ton père. mais tu avais tant de choses à explorer encore que tu avais finalement pris la décision de partir. il s’était écoulé plusieurs années, mais finalement, ton chemin avait enfin fini par recroiser le sien, à séville de plus. ton choix de revenir renouer avec tes origines s’était fait rapidement. si rapidement que tu n’avais même pas réfléchir où tu pourrais dormir, ni de l’endroit qui te servirait de studio pour peindre. preya t’avait enlevé une épine du pied en te proposant de t’héberger. tu lui avais promis que ce ne serait que pour quelques temps. que tu trouverais rapidement quelque chose pour ne pas la déranger. mais elle n’avait rien voulu savoir. elle était toujours aussi généreuse. en bien j'espère. toi aussi t'as changé, c'est cool les cheveux. tu hochas la tête, toujours avec ce sourire qui ne voulait pas te quitter depuis qu’elle t’avait enlacé. oui en bien. tu lui répondis. elle n’avait pas mal tournée preya, tu pouvais le dire simplement à la façon dont elle t’avait accueilli. elle ressemblait toujours à cette gamine innocente que tu aimais tant, mais avec l’apparence d’une femme. d’une belle femme. seul un aveugle aurait dit le contraire. les cheveux, c’est pour le côté artiste. tu lui avais envoyé des photos de tes toiles à preya. tu l’avais tenu au courant de tout ce que tu faisais, des pays que tu visitais. elle voyageait partout avec toi à travers les coups de téléphone qu’elle te passait de temps à autre, et les cartes postales que tu envoyais. ça te plaît ? je peux te montrer ta chambre si tu veux. tu hochas la tête. cet appartement était différent des immenses dans lesquels tu avais pu habiter, mais il avait son charme. il ressemblait un peu à preya dans un sens. je veux tout visiter oui ! tu lui répondis. elle avait tellement excitée à l’idée de te faire découvrir son chez-elle que ça devenait contagieux. tu serais bien ici, avec elle. tu savais que tu serais bien.

_________________

je lui ai dit qu'elle était pas unique, ce soir elle dort avec sa fierté. ☾☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Re: somewhere new -
--------------------

Revenir en haut Aller en bas
 

somewhere new

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
mi casa es tu casa :: Sevilla :: El Oeste :: Triana-